AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 IT'S THE GLENNANGE STYLE. (pv on devine très bien)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 25/08/2012
Age : 26


MessageSujet: IT'S THE GLENNANGE STYLE. (pv on devine très bien)   Mar 11 Déc - 1:27



Un matin.

La porte s'ouvrit brutalement, laissant la place à un gamin – non, un jeune homme à l'ardent sourire, aux yeux plissés par le rire qui crispaient ses lèvres barbouillées de rouge à lèvres Primark – hystérique. Il venait tout juste de se rhabiller, ça se voyait, à son tee shirt qui couvrait à peine son ventre nerveux, et son jean trop grand glissait sur son slibard vert shampooing. Il arracha, aussi brutalement qu'il était entré, la couette sale du tendre, du cynique Angélique Ange, le tout en hurlant comme une gamine japonaise :

« DEBOUUUUUUUUT BORDEL. Tu d'vineras jamais c'qui m'est arrivé ! »

Tant de choses paaaassionnantes arrivaient dans la vie de Glenn. La semaine précédente, il avait enfin réussi à s'auto fellationer – d'habitude, sa langue se collait un peu partout, sauf sur sa bite. La semaine d'avant, il s'était mis une murge monstre. Et ça continuait comme ça un bon moment.
Il ouvrit de grands yeux devant le lit vide d'Ange. Que son pote soit pas là pour l'écouter étaler sa merde lui coupa brusquement le sifflet. Il se souvenait bien qu'il était là, le soir d'avant, avant le brutal trou noir des minuit et quart, quand l'alcool est tellement fort qu'on tourne à n'en plus finir, hululant des chansons sans fin, des gros mots aux lèvres aussi délicieux à gueuler que l'alcool qu'il avait bu, bu à n'en plus finir, le bras passé autour du cou d'Ange. Hier soir, ça avait été un mélange bizarre, il se souvenait d'avoir vomi sur une nana, quelque chose comme de la tequila, ou un cimetière. Ouais, quelque chose comme ça. Et un joint par dessus, qui l'avait envoyé très loin. Après ça, la soirée se fondait dans un brouillard médiocre. Décidément, il ne se lassait pas de revoir son début, jusqu'à son brusque arrêt. La dernière chose qu'il visualisait était le gros visage jovial d'Ange penché sur lui, comme pour l'aider à se relever. La musique de fond était quelque chose comme du gnagnam style et ils avaient improvisé dessus, avec des paroles « spéciales », du genre « c'est le GlennAnge style, heeey sexy bg. »

Navrant.

Il arrondit sa bouche en cœur, et fouille sous la couette, comme si Ange avait pu se cacher dans sa taie d'oreiller, secouant son matelas, fouillant dans son linge sale, encore à demi bourré :

« Angeeee, Annnnnge, t'ees oúúú ? »

Bah, bah, disparition d'Ange un dimanche matin ? Weeeeird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 04/09/2010
Age : 25


MessageSujet: Re: IT'S THE GLENNANGE STYLE. (pv on devine très bien)   Jeu 24 Jan - 0:43

COMME UN ECLAT DE SOUFFRE
VIENS RAVIVER LA FLAMME



Il était de notoriété commune qu’Ange ne tenait pas l’alcool. Mais alors, vraiment pas. Et pourtant, par-delà cette considération des plus existentielles, il était de notoriété encore plus commune que cela n’empêchait pas le moins du monde le jeune homme de boire comme un trou que l’on siphonne à chaque soirée, et autant dire que chez ses camarades PSY, celles-ci ne manquaient pas.
C’est donc l’esprit embrumé et la tête particulièrement lourde qu’Ange ouvrit les yeux, au son d’un boucan et d’une agitation semblant venir d’à côté …. Ou plutôt d’au-dessus de lui.

- Angeeee, Annnnnge, t'ees oúúú ?

Bruits de draps que l’on secoue accompagnant la voix de Glenn, Glenn son copain, son pote, son camarade de facéties, Glenn avec qui il avait tout partagé depuis leurs premiers sourires adolescents, avec son lot de confidences à demi-mots, de soutien-gorge volés, de magazines cachés sous les matelas, dans une amitié masculine un peu grossière dans toute sa tendresse. Et un peu plus encore, tandis qu’ils avaient grandis ensemble, prenant conscience de leurs hormones, à noyer le moindre sentiment de trop sous les éclats de rires gras et de folies répétées. Dire qu’ils avaient même réussi à se faire virer d’Aurore ensemble.
Glenn dont la voix résonne donc, mais dont il ne parvient à saisir la provenance. Complètement groggy il lance donc un mou « ye suis làààààà mon copaiiiiiin », tente de se redresser et …
…. Se cogne violemment la tête.

-AYEUH, k’est qui qu’à mis ça làààà ?

A la fois un peu plus réveillé et assommé par le coup il regarde autour de lui, et comprend soudainement. Se tournant sur le dos il saisit le bord du lit et se tire au grand jour, le tout accompagné d’un grand sourire lancé à l’égard de son ami.

-Tavu mec j’dors sous les lits je suis trop hype moi en fait !

Il se redresse avec un regard amusé vers son ami, plus qu’habitué à ses diverses frasques et lance un regard à la chambre, parcourant des yeux le piteux spectacle des draps étalés, des bouteilles échouées parsemées de mégots de cigarettes et de cendres de substances diverses, de magazines grands ouverts montrant des femmes à l’anatomie taguée de dessins pas très catholiques, de capotes usagées et …
Un instant il s’arrête, comme pris d’un doute.

-Dis coupain … on a fait quoi hier ?

Et dans son esprit embrumé passe comme un flash de chair entrechoqués, de doutes oubliés, de barrières renversées, comme si l’alcool et l’oubli parvenaient à briser les limites que son jeune ami blond ne cessait de dresser entre eux. Et dans ses yeux qui fixent soudainement Glenn, dans cette affection ambigüe, cette attirance amicale, il y a quelque chose qui ne sait pas vraiment, qui se demande.
Mais tout cela est bien trop bête pour être vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://life-in-plastic.deviantart.com/
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 25/08/2012
Age : 26


MessageSujet: Re: IT'S THE GLENNANGE STYLE. (pv on devine très bien)   Sam 9 Fév - 20:46

C’est avec un sourire encore un peu bourré, entre parenthèses enivrées, que Glenn accueillit Ange, lui tendant la main pour qu’il se traîne hors du lit. Il ne se demanda même pas comment ce type avait pu faire pour finir sa nuit sur un matelas de poussière qui traînait sous ce lit depuis déjà pas mal de temps ; c’était Ange, après tout, et ces dernières années, Glenn avait appris que ce dernier était capable de pas mal de trucs. Et puis, c’est pas comme si dormir sous un pieu était particulièrement extrêêêême. Est-ce qu’il y avait autre chose, cependant ? Qu’est ce que ce pieu avait pu voir d’autre ?
Glenn ferma les yeux un instant et tenta de penser comme s’il était enfermé dans un matelas, rembobinant la soirée au passage. Il se voyait enfiler un tee shirt et se badigeonner de l’axe le plus puant, déboucher avec les dents une bouteille de mousseux et la tendre à Ange. Une certaine frustration l’envahit. Ce lit avait du voir des sales trucs, mais impossible de se mettre à sa place.

« Ben, me semble qu’on a commencé avec du mousseux et qu’on a fait le mur, mais on a pas dû revenir très tard. Me suis réveillé dans les chiottes c’matin avec c’truc sur la bouche et j’crois que j’ai niqué quelqu’un. »

Tentative numéro 2 d’identification avec un lit, qui projette cette fois une ombre à deux en train de se croûter sur un matelas qui grince. A bien y penser, il sentait que sa queue était vide. Mais pourquoi. Pourquoi il ne se rappelait pas. C’était ca le pire, avec les pires gueules de bois, quand il avait passé une soirée epic et que le lendemain, son cerveau lui jetait un regard de suspicion avant de se tourner de l’autre côté. Glenn jeta un coup d’œil égaré à Ange et se laissa tomber sur une chaise, tirant le cendrier vers lui pour y chercher un reste de tabac, un mégot épargné, quelque chose à fumer pour émerger, n’importe quoi :

« Y’a moyen de bouffer des pâtes ? J’ai dû beuger grave, mec. Mais tktttttt, on a géréééééééééééééé. »

Et le voilà qui lève un regard humble vers l’autre mec. Ouais, humble. Il avait trop la pâteuse pour articuler autre chose et son petit esprit retord ne lui renvoyait qu’un écran brouillé, quand il s’agissait de penser à ce qu’il avait bien pu faire. Si au moins bestah pouvait se le rappeler mieux que lui… Il rentra sa main dans son pantalon pour se gratter la bite et attrapa un verre qui traînait, avalant goulûment ce qui stagnait au fond. Pour le recracher immédiatement. Quelqu’un – sûrement lui-même en fait – avait dû éteindre ses dernières cigarettes dans les crachats qui s’étaient liquéfiés au fond du verre.

Et putain, il allait encore gerber.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: IT'S THE GLENNANGE STYLE. (pv on devine très bien)   

Revenir en haut Aller en bas
 

IT'S THE GLENNANGE STYLE. (pv on devine très bien)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: « CAMPUS. :: « Dortoirs. :: « Boys don't cry. :: « Ange.-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit