AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 If we don't open our eyes we're walking blind •• Kylmélia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▬▬▬▬▬▬▬
MODO | I SHIP US SO HARD
MODO | I SHIP US SO HARD
avatar

Messages : 638
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 24


It's a kind of magic.
Age du personnage : 18 ans
Nationalité: Irlandaise
Relationship:

MessageSujet: If we don't open our eyes we're walking blind •• Kylmélia   Mar 30 Déc - 18:04

We always start with good intentions…

Elle était  partie Camélia. A la recherche du passé. A la recherche de Freyja. A la recherche de ce morceau de cœur qu’on lui avait dérobé. Parce que Freyja, c’était ça. Une pièce à part entière de son existence. Un fragment que l’on ne pouvait remettre en cause. Elle est trop fragile Camélia, sous ses air de terreur, elle cache terriblement bien les tremblements. Mais elle tangue. Mais elle vacille. Comme la flamme d’une bougie qu’un murmure suffirait a soufflé.  Elle a construit sa vie sur des bases bien instable. Elle s’est accrochés comme elle a put pour faire tenir les ruines. Elle a fait des regards absent le centre de son existence. Et elle a oublié le reste.  Sourde face a l’esprit qui souhaité encore raisonner le cœur. Kyle, le murmure. Kyle, et l’espoir mort dés sa naissance. Kyle. Kyle est le manque de logique de s’y être attaché. Kyle et le vide immense qu’il avait provoqué. Il  a tant de chose pour la rendre si fragile. Il y a tant de doutes capables de la faire sombrer.

Camélia est faible.

Mais elle a eut Freyja.

Freyja, comme une solution miracle. Freyja, comme le phare au loin qui sauve de la dérive. Freyja, Freyja, comme un repère que l’on a peur de ne plus retrouvé, mais qui nous prend par la main dés que l’on se sent chuter. Toujours, toujours la. A la moindre chute, au moindre pas. Toujours là. Toujours là pour toi. Parce qu’on avance ensemble. Parce qu’on ne se quitte pas. Parce que c’est comme ça que l’on s’en sortira. Alors aime-le. Aime le aussi fort que tu le peut. Si c’est ce que tu veux. Alors j’encaisserais avec toi. Freyja, freyja, un terrible refuge niché entre ses bras.  Elle a une dette, Camélia. Au fond, ça a toujours été dans le même sens. Toujours la pour toi. Et moi Freyja, et moi, je fais quoi ? Je peux pas. Je sais pas comment faire taire les démons que je vois te bouffer. Pourquoi, pourquoi tu te livres pas. Reste pas toute seule. Laisse-moi me battre avec toi. Promis, je serais forte, c’est mon tour n’est ce pas ? Alors livre toi, je t’en supplie livre toi.

Et c’était les souvenirs que l’on t’avait livré, et c’est les nuits blanches qui t’avaient guidé. Amer. Et tristement abandonné. Inutile. Incapable. Presque désespérée. Tu auras du m’en parler Freyja. Plutôt que de tout lâcher.

Elle avait pas dit un mot Camélia, sur les images qu’elle avait entrevues. Parce qu’au fond, un peu égoïstement, elle avait encore l’espoir qu’elle lui en parle. Qu’elle se confie. Qu’elle lui fasse confiance. Et Freyja était parti. Sans un mot. Exile des rêves fantômes, des doutes démons. Alors elle avait prit la route Camélia, sans vraiment réfléchir. Parce qu’il fallait juste la rattraper, fallait juste la sauver. Juste être la. C’était son tour à elle, alors elle la retrouverait dans ce passé qu’elle a un instant volé. Adriel, j’ai besoin de toi, il faut que je la trouve. J’ai besoin de toi. Je ne peux la laisser.

Et vous aviez réussi la mission. Seulement c’était légèrement brisé. Tu avais laissé a Adriel le soin de la ramené. Tu étais resté dans ton coin, un peu fané. Un peu déçu. Fatiguée.

Tu voulais seulement être la. Tu voulais seulement que se soit ton tour de la sauver.  Un instant tu avais voulu que l’on t’appelle à l’aide. Qu’elle se repose sur toi, comme tu l’as toujours fait.

Elle a le sourire un peu triste  Camélia quand elle déambule dans les couloirs. Elle fait pas attention à grand choses. Et puis il y a eut toi. Comme toujours. Toi. Toujours toi. Ca ne peut pas être autrement. Ca ne peut être personne.  Elle a relevé la tête. Et elle a pensé à cet autre soir. A votre sincérité inhabituelle. Peut être que ces quartes jours d’absence ont servit de fuite déguisé. Peut être.

«  Hey Kyle. J’espère que tu ne me cherchais pas pour me remonter les brettelles. »

Comme si tu la cherchais Kyle. Comme si t’en avais quelque chose à faire de ses jours sans elle. Comme si pouvait y avoir un manque dans ce cœur la.

«  Désolé d’être parti sans prévenir »

On avait fait des progrès Kyle, je crois. Alors s’il te plait, ne nous laisse pas faire marche arrière. Je t’aiderais. Promis. Alors ne fait pas semblant toi aussi.



...But lose ourselves along the way

_________________

Parce que capturé une Camélia sauvage, c'est plus compliqué qu'on pense

Spoiler:
 

icone Phy style par Leif et pokemon par Beli Et vava qui poutre sa maman par CapriBNDAMOUR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 808
Date d'inscription : 30/03/2011
Age : 28


It's a kind of magic.
Age du personnage : 19
Nationalité: Irish
Relationship:

MessageSujet: Re: If we don't open our eyes we're walking blind •• Kylmélia   Mar 30 Déc - 19:51

Kyle était devant l'ascenseur. (Oui il y a un ascenseur à Aisling, mais on préfère tous se faire hurler dessus par les escaliers.) Kyle devant l'ascenseur, les gens autour de lui qui attendaient, le brouhaha général, le sac sur son épaule qui pesait deux tonnes à cause des cours d'anglais et d'histoire qu'il avait enchaînés en cette fin d'après-midi, les yeux rivés sur le petit écran qui signalait les étages comme un compte à rebours, et l'esprit carrément ailleurs. Mais ça, c'était normal. Il jouait distraitement avec la sangle de son sac en fixant les portes et en pensant à des tas de choses qui n'auraient pas dû occuper son esprit alors qu'il ne faisait qu'attendre bêtement un ascenseur apparemment bondé aux étages supérieurs.

Dans ces circonstances, pas étonnant que la voix de Camélia le fasse sursauter. Il était entraîné, pourtant, à repérer de loin les arrivées bruyantes de sa camarade PHY, à esquiver plus ou moins habilement ses attaques tentaculaires et à prévoir les embuscades du SHK2424 (nettement plus prévisibles depuis que leur vice-président n'était plus à Aisling), mais ça, ce n'était pas une attaque normale. C'était pas une attaque du tout, en fait, c'était ce qu'on appelle communément une salutation. Banale. Normale. Kyle fusilla du regard le crétin sur sa gauche qui se fichait de sa tronche, avant de se tourner vers Camélia.

« Ah. »

Il était un peu pathétique, ce petit "ah". Il sonnait comme un gosse pris en faute, comme une remarque coupable, comme un désolé. Il pensait être prêt, pourtant. Ça faisait quatre jours qu'elle avait disparu et pas un de moins que Kyle arpentait les couloirs en s'inventant les pires scénarios... et la gueulante qu'il allait pousser quand elle reviendrait, parce que franchement, ça se faisait pas de disparaître comme ça.

Quelqu'un avait eu le culot de sous-entendre que c'était son boulot de savoir où Walter était passée, et pas parce que c'était une élève de la classe dont il était responsable, non. Parce que Walter était toujours derrière lui. Ça l'avait mis dans une colère noire et il ne savait même pas pourquoi. C'était pas nouveau. Tout le monde s'amusait à le taquiner sur le sujet. Mais dans cette situation-là, un truc sérieux, il avait vraiment cru qu'il avait grillé le peu de patience qu'il lui restait. Et Mémé MacNeil savait qu'il en avait, de la patience.

« Salut. Ouais, je me demandais quand tu reviendrais. »

Il aurait dû l'engueuler mais il ne voulait pas s'énerver avec elle, puisqu'au fond, ce n'était pas contre elle que sa colère s'était enflammée C’ÉTAIT CONTRE LES BOUFFONS LÀ QUI SOUS-ENTENDAIENT QUE... bref. Inspire, expire. Il n'avait pas envie d'enguirlander Camélia, mais prendre un air trop détaché n'était pas malin, elle allait croire qu'elle avait le droit de disparaître comme ça. Bien sûr qu'il n'avait pas à dire ce qu'elle pouvait faire ou pas, mais c'était trop embarrassant de reconnaître qu'il était simplement inquiet. Il jeta un coup d’œil autour d'eux. Y'avait trois autres personnes qui patientaient devant l'ascenseur. Il allait attendre un peu.

« Excuses acceptées », marmonna-t-il comme si, là encore, il avait le droit de donner son avis sur sa vie.

Il évita tout de même de la regarder en face, conscient qu'en fait c'était pas du tout ses affaires, chose que personne ne semblait avoir compris. C'était ce qui l'énervait... que ce ne soient pas ses affaires, et que tout le monde fasse comme si c'était ses affaires, et NON il ne savait pas ce qui l'énervait le plus entre les deux. Au même moment, les portes de l'ascenseur s'ouvrirent dans un petit "stiiiing ♪". Et c'est là que l'histoire part en cacahuètes.

D'abord, il y avait trois gosses qui sortaient de l'ascenseur au moment où les autres gens rentraient et ils poussaient tout le monde, comment, je ne sais pas, toujours est-il que ça devenait un peu difficile d'avancer et que tout le monde poussait pour rentrer ou chopper les gosses chiants (en PHY évidemment, sinon c'est pas drôle). Quelqu'un cria quelque chose comme "OH REGARDEZ LE PÈRE NOËL" et Kyle fut poussé à l'intérieur de l'ascenseur avec les autres, enfin ça c'est ce qu'il croyait avant de se tourner et de réaliser qu'il n'y avait que Camélia, et il était presque sûr d'avoir vu l'ombre d'un petit gros au moment où les portes se refermèrent sur lui.
Il se frotta le visage pour effacer le fantôme de Peter de sa tête et lança un regard bizarre à Camélia, hésitant entre le "je savais que j'aurais dû prendre les escaliers, ma flemme me perdra, c'est quoi encore ce plan foireux, dis-moi que tu n'es pas responsable" et le "BIEN, ENFIN SEULS".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬
MODO | I SHIP US SO HARD
MODO | I SHIP US SO HARD
avatar

Messages : 638
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 24


It's a kind of magic.
Age du personnage : 18 ans
Nationalité: Irlandaise
Relationship:

MessageSujet: Re: If we don't open our eyes we're walking blind •• Kylmélia   Lun 2 Avr - 20:44


    Y' plus rien. C'est vide. Y'a plus rien, plus de joie, plus de peine, juste un vide. Immense. Y'a tellement de choses qu'elle aurait put repondre, tant de phrases à faire grincer tes dents, qu'elle aurait put sortir. Se servir de chaque mots pour que souffle les reproches, que la situation s'envenime, la détester faute de savoir l'aimer. C’etait drole un temps au moins, non ? Seulement, y'a rien, pas la moindre petite réponse. Vide, vide, vide. Plus que jamais. Même plus d'apparat, plus de paillette. Même plus de mensonges. Un silence. Juste la symbolique d'un manque trou noire, près à tout aspirer. Plus de lumière au large pour nous guider. Même toi tu suffit plus Kyle. Même toi... Le coeur comme aspiré. Ça bat plus. Si fatiguée, elle est si fatiguée.

    Elle s'est laissé surprendre, elle aussi. Elle a même manqué de tomber.

    Elle trébuche, elle n'a rien vu venir. Les pieds s'emmêlent comme peuvent l'être ses pensées. Le choque, là, le front qui ne se relève du miroir, un regard, même le reflet semble le penser. Vide, vide, c'est tout ce que tu es. Les cernes sont si marqués.

    Tu es seule. Au fond, est ce que tu as un jour compté.

    Tu pourrais en rire, tu pourrais te moquer. Alors ca sort, l'ironie est trop grande, tu ne trouves pas ? Doucement, ce rictus qui se fout bien du monde, qui se moque surtout d'elle.
    Promis, c'est pas moi. Pas cette fois. Soit pas énervé, ca sert a rien. C'est peut être une habitude de râler, mais cette fois prend sur toi, faut pas. Ca sert a rien. Elle contrôle plus. Ca sert a rien parce que des plans, elle en fait plus tu sais, elle en a plus besoin. Elle a abandonnée. Elle sait même pas depuis combien de temps. Mais ça pèse. Le rocher sur son coeur est devenue si lourd tu sais, elle n'a plus la force de le pousser. Elle est lasse Kyle. Regarde là, elle est juste fatiguée. Fatiguée de tout. Une vie pas à la bonne taille, des choses que l'on croit connaître. Des échecs, à la pelle. Peut être qu'elle aurait du faire plus d'effort, peut être qu'elle aurait dû être plus honnête. Fallait être plus forte Camélia. Ne pas attendre les autres. Toujours, toujours, t'as fait que ça. Kyle, Freyja. Un pas derrière eux pour ne pas avoir à choisir le chemin, se laisser traîner. Les chaussures sont usées, comme le coeur. La voix n'est plus clair lorsque l'on doit parler.

    C'est ridicule. Comme toujours. Rien n'a jamais eut de sens. Avoue le. Tu as toujours été le premier à le penser. Elle te rejoins maintenant, sur ce point là. Vous êtes enfin d’accord. Ca n'a pas de sens. Elle n'a pas de sens. Elle n'a pas de but. Elle n'a plus aucune utilité. Elle doute, là, dans cette espace clos. Elle doute, de tout. Même de toi. Elle doute, parce que sans Freya, tout semble maintenant si instable. Elle a jouer les dur. Elle l'a toujours fait. Elle a regarder au loin. Elle s'est dit , idiote, qu'elle allait la sauver. On ne l'aurait pas cru si naïve. Ca brûle. Kyle, ca fait mal. Combien d'épreuves, combien de chutes, combiens de gifle imposé par la vie elle même. Elle ne veut plus tendre l'autre joue. Ca suffit.

    Redresse toi, fuis le regard. Montre rien. Ca suffit. Cette fois ça suffit. Et la colère monte. Tu sais même pas d'où elle vient. Tu sais même pas contre qui la diriger. Tu sais plus rien. Tu t’es jamais senti aussi faible. Tu refuses Camélia, d'être une nouvelle fois vulnérable. Qu’on te laisse tranquille. Le coeur a besoin d'être apaisé.

    Au fond, tu t’es toujours un peu servi de lui. Respire, ou tu risques de le massacrer. Pardon Kyle, c’est pas contre quoi.

    “ T’en fais pas, ca va pas durer longtemps. Tu vas pouvoir rattraper les conneries des Phy, comme d’habitude. Pas d'inquiétude”
    Aucune.

    Elle crache les mots. La retenue est moindre. Mais elle essaie de tenir. Elle sait que c’est pas de ta faute. Elle le sait très bien.

    Parce qu’elle sait bien que c’est seulement la sienne Kyle.

    Si elle avait était là. Si elle avait été moins faible. Si elle avait su trouver les mots. Si elle n’avait pas pensé qu'à sa petite personne.

    Si
    Si
    Si…

    Si elle n'était tout simplement pas elle.
    Peut être même que tu l’aurais aimé.
    C’est con.

    Et y’a presque ce haut le coeur. Pas provoqué par la haine, non. Celui que cause un arret trop brutale, celui de l’imprevue. Celui qui annonce que tout cela finira mal. Une fois de plus.

    Bloqué. Entre deux étages.

    “ Fais chier.”

    Bordel.

    Elle aurait put se réjouir, jouer la comédie, abuser de la situation, comme de toi. Elle a rien fait. Poing serré, colère que l’on essaie de dissimuler.

    Et toujours ce reflet, aucun moyen de s’échapper.

    “ FAIT CHIER ! “

_________________

Parce que capturé une Camélia sauvage, c'est plus compliqué qu'on pense

Spoiler:
 

icone Phy style par Leif et pokemon par Beli Et vava qui poutre sa maman par CapriBNDAMOUR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 808
Date d'inscription : 30/03/2011
Age : 28


It's a kind of magic.
Age du personnage : 19
Nationalité: Irish
Relationship:

MessageSujet: Re: If we don't open our eyes we're walking blind •• Kylmélia   Lun 2 Avr - 23:32

Il y a un sourire sur les lèvres de Camélia devant l'accusation muette de Kyle. Un rictus moqueur, mais Kyle ne sait pas à qui il est adressé. Le regard de Camélia est ailleurs et ne sourit pas, lui. Il y a quelque chose de très lointain dans son attitude, quelque chose qui n'a rien à voir avec son maintien (ou avec le fait qu'elle ne lui ait pas encore sauté dessus alors qu'ils sont isolés dans un lieu clos). Kyle serre machinalement la sangle de son sac et se racle la gorge. Il est très mal à l'aise, tout d'un coup. Il lève les yeux vers l'écran qui affiche les étages. Peut-être que Camélia l'a vu, car sa voix sonne comme un reproche :

« T’en fais pas, ca va pas durer longtemps. Tu vas pouvoir rattraper les conneries des Phy, comme d’habitude. Pas d'inquiétude. »
« Hein ? »

L'exclamation quitte à peine ses lèvres alors qu'il se retourne vers elle. C'est petit comme réponse, c'est faible, surtout en comparaison du ton sec de Camélia. Kyle a l'air d'un gamin pris en faute. Faut le comprendre, il a pas l'habitude de se faire engueuler par elle.

Généralement, c'est plutôt le contraire.

Il fronce les sourcils et ouvre la bouche pour dire qu'il n'est pas du tout d'humeur à courir après des sales gosses, PHY ou pas, mais un tremblement arrête brusquement leur ascension et Kyle est soudain trop occupé à ne pas trébucher pour parler. Lorsqu'il se redresse il voit que l'écran est resté bloqué entre deux étages, et oh, ce n'est pas bon signe. Instinctivement, il se retourne vers Camélia ; c'est la première chose qu'il vérifie. Pour s'assurer qu'elle ne lui saute toujours pas dessus, ou autre chose, il ne sait pas, mais il se retourne directement vers elle et ce qu'il voit le prend de court.

Il croit d'abord qu'elle s'est blessée. Son front est appuyé contre le miroir.

« Ça v...? »
« Fait chier. »
« ... va »

Kyle arrête son geste et il espère qu'elle ne l'a pas entendu parce que Camélia a le même air que son chien quand il mange c'est-à-dire "touche moi pendant que je bouffe et c'est toi que je bouffe". Il se retourne vers les portes sans lâcher Camélia du regard et appuie sur le bouton d'appel, une fois. Puis deux.

« FAIT CHIER ! »

Kyle martèle à présent le bouton d'appel et il se sent un peu stupide quand il réalise qu'il s'est collé dos contre la paroi (la paroi la plus éloignée de Camélia). Il la fixe comme s'il s'attendait à tout moment à ce qu'elle se jette sur lui, enfin, mais pour l'étrangler ou quelque chose comme ça. C'est débile. Il est débile. Il prend une courte inspiration.

« Ça... ça va, je suis sûr que quelqu'un va rapidement venir nous chercher. »

Le pire, c'est qu'il y croit vraiment, avant de réaliser que, tiens donc, ce ne serait pas un hasard s'il était seul dans cet endroit clos avec Camélia, et tiens donc, est-ce que tout cela ne serait pas la suite d'un piège du désormais tristement célèbre SHK2424 ?

Il ne sait pas s'il est plus choqué à l'idée qu'un de leur plan fonctionne enfin parfaitement... ou parce que Camélia n'a pas l'air d'avoir approuvé le dit plan.

C'est vrai. C'est vrai, Camélia, on avait dit plus de conneries. Alors c'est pas toi ? Kyle lève les yeux et examine le plafond. Dans les films il y a toujours une trappe. Il est presque sûr qu'avec le don de Camélia ils pourraient l'escalader. Il hésite à proposer l'idée. Il n'ose pas avouer que Camélia l'effraye un peu, là. *T'es con ou quoi, vous allez pas rester les bras croisés ?* Il lève les yeux au ciel devant sa propre stupidité et lâche la sangle de son sac, qui s'écrase à ses pieds. Attention, MacNeil en action ! Il a même le temps de remonter les manches de sa chemise, avant que ne survienne la coupure d'électricité.

Oui.

La lumière s'éteint dans la cabine et Kyle lâche une exclamation à mi-chemin entre le grognement excédé et le gémissement.

Fait chier, en effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: If we don't open our eyes we're walking blind •• Kylmélia   

Revenir en haut Aller en bas
 

If we don't open our eyes we're walking blind •• Kylmélia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: « WTF ? :: « Mini RP.-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit