AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lonely rivers flow, To the open arms of the sea yeah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
▬▬▬▬▬▬▬
MODO | I SHIP US SO HARD
MODO | I SHIP US SO HARD
avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 23


It's a kind of magic.
Age du personnage : 18 ans
Nationalité: Irlandaise
Relationship:

MessageSujet: Lonely rivers flow, To the open arms of the sea yeah   Ven 7 Mar - 16:31

There's no light in the hall, There's no sound here at all....


    T’en peux plus Camélia, t’as l’impression que tu ne t’en sortiras jamais. T’as pas de temps à perdre, tu ne peux pas la laisser.  Tu luttes un peu, contre la fatigue, tu pensais pas, mais t’as même prit du café. Il y a toutes ces images dans ta tête et tout ces mots sur le papier. C’est comme un vieux film à la bande abimé, noir et blanc, souvenirs estompés. Le genre qu’on se repasse pour pas oublier et qui pique les yeux parce que c’est loin, c’est trop loin. Ca a piqué tes yeux Camélia. T’as mit ça sur le compte de la fatigue. Ton cœur aussi il fatigue alors. C’est surement ça. T’écris, t’écris encore, tu fais des fautes à tous les mots et tu suis plus les lignes. Tu fais des étoiles dans la marge, tu soulignes, tu essais d’y voir clair. T’y arrive pas. C’est pas à toi tout ça,  et t’aimerais te dire que c’est pas à elle. Il n’y a plus rien de Freyja,  c’est une inconnue pour toi. Et tu as entendu son rire, comme une preuve immanquable. Tes yeux se sont mit à pleurer. T’as mit ça sur le compte de la fatigue. Encore. Mais ça pique un peu trop ton cœur. Alors t’as posé tes notes, alors t’as mit pause sur ce film que t’aurais jamais du voir. T’as eu l’impression de devoir partager ton être, d’héberger Freyja, pour quelque temps, en toi. T’as pas l’habitude. C’est toujours l’inverse. Et tu tangues un peu, avec ton cœur dans ses grandes vagues. T’as le mal de terre et tu t’accroches au mur. T’as besoin qu’on te ramène sur le rivage. Et elle aussi. Juste une pause, une petite pause. Te rappeler que tu y arriveras. Que quelqu’un t’attends au port.

    Tu as poussé la porte, sans un bruit. Il faisait noir, il faisait nuit. Tu as eu ce sourire un peu trop tendre sur le visage et le sentiment de ne rien avoir à faire ici. T’as pas regardé l’heure. Depuis combien de temps t’as pas dormi ? Tu t’es assise au pied de son lit, t’as regarder son corps ensevelit sous les draps. C’était pas nouveau pour toi. Mais il a bouger et t’as comprit que t’avais fait un pas de trop. Un pas vers lui.

    « J’aurais préféré te trouver endormi »

    Je sais que tu dors pas Kyle.  Pas vrai ? Dis moi que tu ne dors pas.


....Just the clock, tick-tock, tears, Nothing but tears.

_________________

Parce que capturé une Camélia sauvage, c'est plus compliqué qu'on pense

Spoiler:
 

icone Phy style par Leif et pokemon par Beli Et vava qui poutre sa maman par CapriBNDAMOUR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 805
Date d'inscription : 30/03/2011
Age : 27


It's a kind of magic.
Age du personnage : 19
Nationalité: Irish
Relationship:

MessageSujet: Re: Lonely rivers flow, To the open arms of the sea yeah   Mar 11 Mar - 2:51

IT'S NEVER TOO LATE TO BE WHAT YOU MIGHT HAVE BEEN

Il était tard, en fait.

Il avait assisté à un cours de rattrapage en PAD, ça l'avait un peu assommé, et comme il était trop fatigué pour se traîner jusqu'au réfectoire, il s'était contenté d'un paquet de chips planqué sous son lit. Il y avait d'autres trucs qui traînaient sous son lit, à Kyle, dont de la bouffe pas trop périssable, au cas où. Parfois, il passait en mode hibernation et il ne sortait de sa chambre que pour se traîner en cours... et encore. Alors voilà, il y avait de la nourriture sous son lit, assez pour lui éviter la joie d'un réfectoire bruyant et bondé et les cris des élèves dans les escaliers et les oreillers perdus lancés au cours d'une des batailles de polochons qui avaient souvent lieu dans les dortoirs. Il avait envie de calme. Affalé sur son lit, il avait ouvert et finit le paquet de chips en regardant des films débiles sur Youtube, sur le pc d'Hazel - parce que Hazel n'était pas là et que Kyle ne se servait pas trop du sien - et puis il avait fait mine de lire un bouquin pour le cours de français du lendemain (le Père Goriot, que ça s'appelait) mais l'effort avait été trop peu crédible pour le convaincre lui-même. Il avait laissé tomber, de toute façon maintenant qu'il avait le ventre plein, la meilleure chose à faire était de dormir. C'était toujours la meilleure chose à faire. Il avait pensé attendre Hazel, mais Hazel avait l'habitude de le retrouver endormi quand il rentrait, et puis il se rappelait qu'il y avait une fête clandestine à la piscine, mais c'était organisé par les SPE alors il ne se sentait pas concerné, mais Hazel si peut-être. Il avait fermé les yeux et dormi un peu. En se réveillant, il avait eu l'impression d'avoir pioncé dix minutes. Mais il avait regardé le réveil et, en constant qu'Hazel n'était toujours pas rentré, il s'était fait cette réflexion.

Il était tard, en fait.

Il ne savait pas trop ce qui l'avait réveillé, mais tant pis. Il s'était retourné dans son lit pour se rendormir. Sûrement qu'il en était proche lorsque la porte s'était ouverte. D'abord, il avait pensé à son colocataire. Et puis il s'était rappelé qu'Hazel faisait toujours attention quand il rentrait, mais qu'Hazel n'était jamais complètement silencieux. Or, là, il n'aurait rien remarqué s'il n'avait pas eu les yeux ouverts et que la lumière faiblarde du couloir n'avait pas éclairé ses draps. Il ferma les yeux.
Ce n'était pas la première fois. Mais d'habitude, il ne bougeait pas. Il faisait semblant de dormir. Ça le faisait un peu flipper en fait, alors c'était comme un réflexe de survie. Il faisait le mort... comme avec un ours, voilà. Mais ce n'était pas vraiment un ours. Et puis elle s'était assise sur le lit. Et puis il avait bougé. Et puis elle avait deviné.

« J’aurais préféré te trouver endormi. »

Tout le monde bougeait en dormant, Kyle le premier. Ça aurait été facile de faire semblant, faire semblant de n'avoir rien vu, faire semblant de n'avoir rien entendu, faire semblant de ne pas être là. Il avait l'habitude. Peut-être qu'il aimait bien, en fait. Faire semblant. Mais il était tard, en fait. Il était trop tard pour faire semblant.
Alors, il avait arrêté.

« Peut-être que je dormais... peut-être que tu m'as réveillé. » Il se retourna. « Il paraît que tu es bruyante, Camélia. »

C'est ce que tout le monde disait, pas vrai ? Elle-même n'avait jamais fait l'effort de démentir la rumeur, jusqu'à très récemment. Il s'assit et loucha sur le réveil avant de se frotter les yeux. Trop tard.

« Ceci dit ta phrase peut prêter à confusion, alors j'aime mieux ne pas dormir quand tu es dans les parages. » Il sourit. « Qu'est-ce qu'il y a ? »

Elle n'était sûrement pas venue pour compter les moutons avec lui. De toute façon, des moutons en Irlande, il y en avait trop, on n'arrivait jamais à tous les compter. On se creusait la tête jusqu'à l'aube et on recommençait la nuit suivante.

HJ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬
MODO | I SHIP US SO HARD
MODO | I SHIP US SO HARD
avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 23


It's a kind of magic.
Age du personnage : 18 ans
Nationalité: Irlandaise
Relationship:

MessageSujet: Re: Lonely rivers flow, To the open arms of the sea yeah   Mar 11 Mar - 3:07

Tonight, Just let the curtains close in silence

    Bom.

    Ca tape, ça tape fort. T'es la et t'espères, un mouvement de plus, quelques mots, même endormie. T'es là et t'espères. Encore, encore. T'es douée pour ça. Y croire, à moitié. Mais y croire quand même. C'est un rêve qu'on balance dans cette nuit trop noire, cette nuit torturée par des maux que l'on ne devrait savoir. Une nuit que l'on vit en pointillé entre deux existences en périls. Tu étais là, avec ses maux, avec ses bruit, isolés dans un quoi de ta tête, des souvenirs en pagailles, une souffrances supplémentaire. Puis il y a eut ses mots à lui, comme un nouvelle air, comme un souffle sur la peau, un frisons dans le dos.

    Et ton nom, ton nom, un murmure, un poison.

    Bom.

    Ca tape, ca tape fort. Ca tape trop fort. T'as l'impression que c'est nouveau, tu espères que la nuit ne te fait pas mentir, que c'est bien un sourire. Juste la, au coin de ses lèvres. Tu te dis que c'est impossible de savoir, et puis tu te dis aussi que non, tu dois te tromper. Pour changer. Mais t'espères. Encore, encore. Pour toi. Une première fois. Tu le sais que Kyle c'est pas quelqu'un de méchant, qu'il est toujours là, qu'il est prévenant. T'as tout son être incrusté dans ta chair, tu connais tout ses mouvements. Mais ce sourire que tu lui connais chez les autres, que t'as toujours souhaiter egoistement. Tu t'amuses a le dessiner pour toi, pour ce Camélia qu'il a dit, trop calmement.

    Il n'y a pas de colère, il n'y a pas de serment, ca te balance le coeur.

    " Voyons, je ne serais pas du genre a violer un pauvre roux innocent dans son sommeil. Je ne suis pas comme ça ~"

    Bom.

    Ca tape, ca tape fort. Ca tape trop fort. Ca tape comme jamais encore. C'est ton cœur Camélia qui tambourine, qui renouvelles ces accords que tu connaissais sur le bout des doigts. C'est un je l'aime qui prend tout son sens, un nouvelle espoir de romance. Tu as l'impression que c'est plus pareil, que quelque chose c'est allumer alors que l'obscurité te dévore. Tu n'y voit pourtant pas plus clair. Tu as toujours détesté ça. Mais pas ce soir, pas cette nuit. Tu sais que son regard est sur toi, ça te suffit pour ne pas disparaitre. Son regard, c'est tout ce que tu as toujours voulu. C'est un peu plus chaud dans ta poitrine. Tu le redécouvres. Tu le réapprends. Tu doutes un peu. Un peu moins tu te mens. Et doucement tu l'aimes. De nouveau. Plus comme avant. Tu recommences. Camélia qu'est ce que t'as fait toutes ces années, Camélia, tu vois, tu t'étais trompé. Tu t'étais toujours dis si il ne m'aime pas tant pis, du moment que jamais il ne m'oublie. Il peut me détester, me trouer la peau a coup de non, a coup s'en est trop. Il peut me tuer, tant pis. Tant pis. Pourtant tu l'as toujours souhaité, sa tendresse, pourtant tu l'as toujours jalousé en pensant que tu ne la verrais que pour les autres. Et tu la sens se poser sur toi, sa délicatesse. Camélia, c'est un nouveau battement de ton cœur.

    "J'avais besoin d'un point de repère, mais je crois que j'ai trouvé"

    Bom.


...Tonight, Why not approach with less defiance
The woman who'd love to see you smile

_________________

Parce que capturé une Camélia sauvage, c'est plus compliqué qu'on pense

Spoiler:
 

icone Phy style par Leif et pokemon par Beli Et vava qui poutre sa maman par CapriBNDAMOUR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 805
Date d'inscription : 30/03/2011
Age : 27


It's a kind of magic.
Age du personnage : 19
Nationalité: Irish
Relationship:

MessageSujet: Re: Lonely rivers flow, To the open arms of the sea yeah   Lun 17 Mar - 18:01

Ça le faisait sourire, cette réponse. Ironiquement, ça avait quelque chose de rassurant. Kyle ne répliqua pas, ne précisa pas qu'elle n'avait pas besoin d'attendre qu'il dorme pour le violer, puisqu'il y avait échappé de près en son âme et conscience. (Enfin presque.) Une partie de lui, rassurante, se sentait soulagé d'y avoir échappé. Une autre, plus lucide, savait parfaitement qu'il n'avait rien fait pour. La dernière, tout au fond, se demandait si ça aurait été si terrible que ça. Il la chassa d'un mot.

« Camélia. »

C'était Camélia. C'était toujours Camélia. C'était toujours ce qu'il se répétait. C'était Camélia, là en face de lui… et ce n'était pas vraiment elle. Dans la vie, il y avait deux catégories de gens : ceux qui restaient les mêmes jour et nuit, inintéressants jusqu'au bout… et ceux qui se dévoilaient gentiment comme venait la nuit. C'était comme inviter un ami à dormir à la maison. On passait la nuit à parler et le lendemain, on avait l'impression de le connaître un peu mieux. On pouvait aussi passer la nuit à faire autre chose que parler, ça ne changeait rien à l'affaire. Le jour venu, chacun renfilait ses fringues, avec plus ou moins de difficultés pour certains. (L'alcool, ça ne pardonne pas.) C'était un peu la même chose avec Camélia.

« Je suis pas sûr d'être le mieux placé pour ça », reprit Kyle.

Si on se déshabillait la nuit, ce n'était pas pour dormir plus confortablement, mais parce qu'une fois seuls dans l'obscurité, il ne servait plus à rien de se cacher. Il se gratta le bras, nerveux. Même là comme ça, tout fringué et à demi planqué sous ses couvertures, il se sentait vulnérable. La nuit, ça ne pardonne pas.

« Je suis pas... »

Doué pour comprendre ? Doué pour écouter les gens ? Doué pour les réconforter ? Doué tout court ? Non, la grande question c'était pourquoi. Pourquoi. Pourquoi moi ?

« Mmh. On se connait depuis un peu trop longtemps pour ça. »

Sourire. Presque gêné. Tu sais mieux que personne que je ne suis pas comme ça, Camélia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬
MODO | I SHIP US SO HARD
MODO | I SHIP US SO HARD
avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 23


It's a kind of magic.
Age du personnage : 18 ans
Nationalité: Irlandaise
Relationship:

MessageSujet: Re: Lonely rivers flow, To the open arms of the sea yeah   Mar 18 Mar - 1:32

What have I got to do to make you love me, What have I got to do to make you care...

Elton John


    Non, on se connait pas Kyle. C'est ça le problème. On est là et ça fait sept ans, on se croise, on se touche, on se frôle, je te dévore et tu m'ignores. On se connait pas Kyle, parce qu'on a passé six an, sept ans, à se mentir. A toi, à moi. A nous. Tu vois, il existe ce nous quand on compose dans des décors qui s'annihilent à chaque hypothèse clairement  fondées. Je crois que toi et moi on commence à comprendre, on fait un pas en avant alors que c'est pas notre genre. Peut être qu'on change tout les deux. Je sais pas si c'est mieux. Je sais pas si c'est bien. Peut être que je vais me tuer le cœur demain, moi tu sais, j'en sais rien. Peut être que je vais fuir parce que j'aurais encore prit peur. Les projets d'avenir, ça a jamais été mon fort.  C'est trop fabulé, trop irréel pour être fondé. Mais regarde moi même si on ne distingues pas grand chose. Je te parle du présent. Je te parle d'un nous installé dans l'instant.

    Non, on se connait pas Kyle. Mais je sais assez de chose pour savoir que t'es le seul à pouvoir combler le manque, le seul que je réclame depuis  longtemps déjà. Je sais pas grand chose Kyle, mais je suis persuadé que j'existe que pour toi, que j'existe que parce que t'es là. Commence pas à t'éloigner, je t'ai même pas encore frôlé. Je te demande pas grand chose, je ne te demande pas les grands sourires, les grands discours. Je ne te demande même pas tes sentiments. Pas ce soir. Ce soir c'est différent. Je suis pas vraiment Camélia, et t'es pas vraiment Kyle.  On se connait pas depuis longtemps Kyle. C'est ce qu'on aime croire ça. Je suis là, et j'ai mes doigts qui se serrent sur tes draps. Tu ne me connais pas, parce que tu vois, tu vois même pas qu'au fond, j'hésite. Qu'au fond je me dévoile. Qu'on fond, je te réclame. Toi, toi , toi. Me demande pas pourquoi. Ca a toujours été comme ça. J'ai toujours eu besoin que de toi.

    "Non, on se connait pas Kyle."

    C'est une evidence qu'on aime pas s'avouer. J'ai ton passé en historique, tes habitudes en prises d'otage. J'ai dans ma tête un trop plein de toi. Je pourrais tout citer, la , par cœur. Interrogation écrite, j'suis sur moi, j'aurais 20/20. Mais t'es différent ce soir, t'es surement un peu plus toi. Et ce toi la, je le connais pas. Alors tu vois Kyle, non, on ne se connait pas.

    " Mais j'ai pas besoin de ça pour savoir que c'est de toi dont j'ai besoin."

    Il y a des choses qui ne s'explique pas.Non, on se connait pas Kyle. Mais il faut bien un jour commencer.


...What do I do when lightning strikes me

_________________

Parce que capturé une Camélia sauvage, c'est plus compliqué qu'on pense

Spoiler:
 

icone Phy style par Leif et pokemon par Beli Et vava qui poutre sa maman par CapriBNDAMOUR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 805
Date d'inscription : 30/03/2011
Age : 27


It's a kind of magic.
Age du personnage : 19
Nationalité: Irish
Relationship:

MessageSujet: Re: Lonely rivers flow, To the open arms of the sea yeah   Sam 22 Mar - 1:46

Il ne répondit pas. Il baissait les yeux. Elle venait de le contredire, et l'affirmation sonnait trop vraie, pas trop glorieuse. Pas de quoi être fier. Mais ce n'était pas pour ça qu'il baissait les yeux.
Elle avait tort, Camélia. Ça sonnait comme la vérité, mais ça n'en avait que l'apparence. Ils se connaissaient plus qu'elle ne voulait le faire croire, parce qu'ils se ressemblaient plus qu'ils ne voulaient le faire croire. Niham lui avait dit ça. "Vous vous ressemblez, elle et toi." Peut-être que c'était faux en cet instant, mais parce qu'ils étaient dans le noir, face à face, et sans rien pour se cacher. Sans pouvoir fuir. La nuit, ça ne pardonne pas. Alors oui, Kyle baissait les yeux. Mais pas parce qu'il était d'accord avec elle.
Au lieu de répondre, il sourit :

« Hé. Faudrait pas t'habituer. Je suis pas doué pour régler les problèmes, t'as vu. J'en ai dix nouveaux chaque jour. »

C'était gênant de se dire qu'elle dépendait un peu de lui, sur ce coup-là. Kyle, si t'avais les yeux un peu plus ouverts, dans le noir, si tu voyais à travers l'obscurité, et si t'étais pas encore endormi, tu verrais qu'elle a toujours dépendu de toi.

« Je suis peut-être pas aussi doué que toi pour tenir ma promesse. Mais j'essaye, ok ? »

Tu vois Camélia ? Moi aussi, je fais des efforts.
Elle avait tenu sa part du marché, à lui de tenir la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬
MODO | I SHIP US SO HARD
MODO | I SHIP US SO HARD
avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 23


It's a kind of magic.
Age du personnage : 18 ans
Nationalité: Irlandaise
Relationship:

MessageSujet: Re: Lonely rivers flow, To the open arms of the sea yeah   Sam 22 Mar - 15:59

    On essaye. Parce que moi aussi, je me force. Je fais des efforts que t'aperçois pas. Kyle, j'suis pas douée hein? Faut pas penser ça. Tu vois pas que pour moi c'est dur? Je dois correspondre à une image que je ne connais plus, que j'ai foutue au placard avant même de l'avoir connu. Kyle, c'est dure tu sais ?

    " Nan, je m'en voudrais de te rajouter de nouveaux problèmes monsieur le représentant. Quoi que tu dois être plus tranquille depuis que je me la joue fille presque discrète. Juste quelques échos d'un poulpe sur une table, quasiment rien. Alors tu vois, il y a du mieux"

    Il y a du mieux mais c'est pas encore ça. Et, ça, c'est quoi Kyle, qu'est ce que tu veux ? Qu'est ce que tu voudrais que je sois. Une Camélia de quel sorte dois-je être pour remplir ma part du contrat. Je veux rester Kyle, encore un peu. Mais je crois que c'est encore se mentir de jouer a ce nouveau jeu.

    " C'est plus dur que tu le penses, d’être normale, tu sais. J'fais des efforts mais j'suis encore loin d'y être arrivée."

    Le mot normal et moi, on est pas en très bon thermes tu sais. Moi aussi j'essaye. On essaye. Mais on est loin d'y arriver.


hrp:( j'aime comme on est repassé a des mini rp avec limitte la bonne taille, yeah.)

_________________

Parce que capturé une Camélia sauvage, c'est plus compliqué qu'on pense

Spoiler:
 

icone Phy style par Leif et pokemon par Beli Et vava qui poutre sa maman par CapriBNDAMOUR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 805
Date d'inscription : 30/03/2011
Age : 27


It's a kind of magic.
Age du personnage : 19
Nationalité: Irish
Relationship:

MessageSujet: Re: Lonely rivers flow, To the open arms of the sea yeah   Mar 25 Mar - 1:45

Ce qu'il voulait ? Il n'était même pas sûr de s'adresser à la vraie Camélia, là. Il ne la connaissait pas, et il ne savait pas… de quel droit pouvait-il exiger quoi que ce soit d'elle ? Et même, s'il l'avait voulu… Ça ne s'adressait pas vraiment à elle, pas vrai ? Ça ne pouvait pas être elle. Camélia.

« N'exagère pas, ça me manquerait de ne pas te descendre d'une table de temps à autre. » Il sourit. « Mais tu fais ça très bien. »

Tu fais ça très bien, Camélia. Tu fais ça mieux que moi. Au jeu de faire semblant, c'est encore toi la meilleure. Et pourtant, tu vois…

« J'aime bien cette Camélia là. »

Mais ça, tu le sais déjà. C'est pour ça que tu fais des efforts, non ? Dis-moi non. Réponds non Camélia, parce que Kyle, il ne comprend pas. Ça lui ferait mal d'avouer que l'ancienne Camélia lui manque. Parce qu'il pouvait encore se persuader que tu le détestais à cette époque. C'était plus facile de fuir. Te sourire, là… c'était plus difficile. Même ça, ça le gênait. C'était presque plus facile que de te crier dessus. Ça lui venait trop naturellement.
Ce qu'il voulait ? Il ne savait même pas ce qu'il se voulait. Comment pouvait-il exiger quoi que ce soit de sa part ? Ce qui ne l'empêchait pas de lui dire, et avec le sourire. Tu fais ça bien Camélia, continue. Parce qu'elle ne devait pas baisser les bras. Il préférait encore la voir jouer à ce jeu-là, celui de la fille presque discrète, comme elle disait, plutôt que l'autre. Même si c'était difficile, il fallait sourire.
Et lui aussi, Camélia.

HJ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬
MODO | I SHIP US SO HARD
MODO | I SHIP US SO HARD
avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 23


It's a kind of magic.
Age du personnage : 18 ans
Nationalité: Irlandaise
Relationship:

MessageSujet: Re: Lonely rivers flow, To the open arms of the sea yeah   Mar 25 Mar - 23:12

Tous les visages parlent d'eux-mêmes
Avant qu'ils se connaissent


T'avais toujours balancer tes sentiments à la gueule des gens ,t'avais jamais demandé leur avis, t'étais là et tu étalais sur la place publique ton amour pour lui pour qu'il ne puisse jamais le comprendre. Il était tellement visible, il crevait tellement les yeux qu'on  finissait par ne plus le voir. Tu étais au dessus de cette foule compact, tu hurlais trés fort, tu attirais les regards. On avait ton nom sur le bout de la langue. Mais a part ton nom, on ne gardait rien de toi. T'es l'amour d'une nuit, la tempête qui ravage tout. T'es ce cyclone qui n'a pas grand chose de calme. Et pourtant, tu t'éteins.

Il y a quelqu'un pour murmurer ton nom. Pour te dire, c'est pas la peine, je t'ai vu. Pas la peine d'en faire trop. Je sais que tu es là. Alors tu vois, ça sert a rien de hurler, je t'ai entendu. T'en fais trop Camélia, comme toujours. T'as pas besoin. Camélia.

Elle te manquerait Kyle ? Ce cinéma te manquerait ? Cette histoire te manquerait ? On prend vite de mauvaise habitude.  T'as fini par en prendre, toi aussi ? Elle a donc eu un impact dans ta vie ? Et si elle partait Kyle, si demain, elle quittait tout, si demain elle disait  je n'en peux plus. Si elle ne montait plus sur cette table, si elle ne hurlait plus ton nom, si elle ne  te causait plus de souci, si elle te laissait enfin tranquille. Elle te manquerait ? Qu'est ce qui te manquerait Kyle ? Est ce que c'est Camélia, qui te manquerait.

" T'es sur ? "

Parce que ça sonne mal le verbe aimé lorsque tu le places dans la même phrase que son prénom. Elle rigole doucement, parce que ça la fait rire dans le fond, que tu l'aimes bien. Que tu l'aimes bien cette fille qu'elle a du mal a jouer, parce que ça lui fait tout bizarre dans la poitrine que tu l'apprécies, même si c'est que pour un morceau d'elle.  Peut être que si tu l'aime bien, elle finira par s'accepter aussi. Elle peut faire un tas d'effort pour toi. Elle en a déjà fait des tas, alors elle est plus à ça prés.

" Une Camélia qui crie pas, qui se fond dans la masse. Une Camélia qui ressemble a toutes les autres, conforme à la norme. C'est un peu chiant quand même. Les gens comme ça, on les oubli. Parce qu'il ne sont rien de plus que les autres ~ Alors on les confonds, ils deviennent flou."

Et toi t'as peur qu'on t'oublie. T'as peur de cette masse informe à laquelle tu essaies de ressembler. T'as peur d'être comme tout le monde. Parce qu'on ne s'attache pas à toi, on t'aime bien. Alors si tu ne marque pas, si on ne retiens même plus ton nom. Tu deviens quoi ? Kyle, elle veut bien devenir madame tout le monde. Mais il lui faut une promesse de plus.

Les nôtres ont fait semblant jusqu'à la fin
Aidés de fausses promesses

_________________

Parce que capturé une Camélia sauvage, c'est plus compliqué qu'on pense

Spoiler:
 

icone Phy style par Leif et pokemon par Beli Et vava qui poutre sa maman par CapriBNDAMOUR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 805
Date d'inscription : 30/03/2011
Age : 27


It's a kind of magic.
Age du personnage : 19
Nationalité: Irish
Relationship:

MessageSujet: Re: Lonely rivers flow, To the open arms of the sea yeah   Ven 28 Mar - 6:53

Le mensonge, c'était l'illusion qu'on pouvait continuer à exister indéfiniment si on brillait plus fort que les autres. C'était croire que la lassitude n'était qu'un mot, que la chute n'arrivait qu'aux autres. Que les autres étaient, de toute manière, trop loin pour nous toucher. Kyle avait connu ça. Il n'était pas le mieux placé pour en parler, mais il savait, au fond, ce qu'il fallait faire pour exister aux yeux des autres. Camélia n'avait pas besoin de briller trop fort pour exister, au risque qu'ils se détournent tous, aveuglés. On pouvait apprécier une belle pièce de théâtre, mais on se contentait rarement d'un masque. La représentation finie, il fallait retourner à la réalité. Exister sans son costume, son maquillage et son rôle. C'était ça, la vérité. C'était aussi le plus difficile. Même Kyle avait du mal à en parler, et pourtant il savait. La vérité, c'était qu'on n'oubliait pas les gens qu'on connaissait vraiment. Mais la connaissait-il vraiment ?

« Je trouve pas ça chiant. Enfin… » Il se gratta la nuque, nerveux. « C'est quand même vachement plus reposant quand tu ne me cries pas dans les oreilles. »

Il croisa les bras, gêné. Non, ce n'était pas ça. Ce n'était pas ce qu'il voulait dire. Et les bras croisés, c'était moins pour cacher sa gêne que pour se protéger. Mais pas d'elle. De lui, des mensonges. Non, bien sûr qu'il n'avait pas menti. Un type mou comme Kyle, ça appréciait forcément les gens calmes et reposants. Mais il n'avait pas dit la vérité non plus. Il y avait des exceptions. S'il n'y avait pas eu des gens pas calmes et pas reposants dans sa vie, Kyle serait encore plus pathétique qu'il ne l'était aujourd'hui. Imaginez-le encore plus mou que d'habitude, hein. C'était là tout l'enjeu de son rôle de représentant. Sans ça, qu'est-ce qu'il ferait de ses journées ? Qu'est-ce qu'il serait ? Au moins, il servait à quelque chose. Il se sentait utile. Il se sentait exister, sans se sentir obligé de briller plus fort que les autres. Son insigne de représentant, il en avait besoin.  Plus qu'il ne le montrait. Les gens bruyants, il en avaient besoin aussi. Plus qu'il ne le montrait. Camélia, il en avait besoin. Mais ça, il ne le montrait pas.
De toute manière, les mots "calme" et "reposant" ne lui allaient pas.

Le mensonge, c'était le masque de l'approbation. La couche de gêne, de nervosité, d'esprit mal réveillé, les gestes embarrassés et les regards fuyants. La vérité, ça aurait été la regarder en face, et dire enfin les mots qui lui brûlaient la gorge.
La vérité, c'est qu'il avait besoin d'elle depuis le début.
La vérité, c'est qu'il s'en rendait à peine compte. Il commençait tout juste à le voir, mais il avait trop peur de creuser la question. Il préférait chasser l'idée comme on chasse un rêve un peu flou et ramper en sécurité sous les couvertures pour se rendormir.

« Mais tu crois que je peux t'oublier ? »

Il aurait pu sourire, parce qu'après tout ce qu'elle lui avait fait, comment vouliez-vous qu'il l'oublie, hein ? Six ans qu'il essayait sans succès. Rocket ou Camélia, peu importait. Qu'elle soit aveuglante ou discrète, l'étoile restait toujours brillante. Là. Au fond de lui.
Il aurait pu sourire, mais il ne le fit pas. Il osait à peine la regarder dans les yeux, mais l'obscurité aidant, il avait le courage de ne pas feindre la plaisanterie.

Comment veux-tu qu'il t'oublie, Camélia ?
Il aurait dû dire non, je ne peux pas.
Et il aurait dû dire merci.
Merci d'exister.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬
MODO | I SHIP US SO HARD
MODO | I SHIP US SO HARD
avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 23


It's a kind of magic.
Age du personnage : 18 ans
Nationalité: Irlandaise
Relationship:

MessageSujet: Re: Lonely rivers flow, To the open arms of the sea yeah   Mar 1 Avr - 2:17

    Kyle, tu te rends compte de ce que tu dis ? Kyle , tu te rends comptes de l'impact de tes mots ? De la consonance de tes phrases ? Kyle, tu n'es pas entrain de te tromper ? Tu es certain que tu parles à Camélia ? T'as conscience d'etre réveiller ? C'est pas un rêve tu sais ? Tu peux pas faire ce que tu veux, tu peux pas toucher son coeur de la sorte, sans prévenir. Tu peux pas lui donner l'espoir, c'est criminel tu sais ? Elle pourra pas se contenter d'un a peu prés, tu sais très bien Kyle, qu'elle ne veut pas la moitié. Elle a jamais partager. Fait pas semblant, t'es au courant. Elle retient son souffle Camélia face a ce coup dans les poumons. Elle se retiens, de tout balancer. De te dire qu'elle sait pas, de te dire , qu'elle, elle peut pas. Elle a envie de te serrer trés fort tu sais ? Sans mentir, te serrer jusqu'a ce que tu comprennes, jusqu'a ce que tu t'aperçoives de tout l'amour qui ne demande qu'a éclater au creux de tes bras. Elle voudrait Camélia, te supplier de continuer ta phrase, de répondre tout seul a la question. Elle voudrait te supplier m'oublie pas, s'il te plait m'oublie pas. Bien sur que tu n'essaies pas de la maintenir a tes cotés, mais c'est l'effet que ça à. Tu te rends pas compte Kyle, de l'influence que tu possédes. Et tu te permets de soulever les points qu'elle redoute en secret.

    " Dis pas des truc comme ça Kyle, voyons. Qu'est ce que je vais penser moi après hein? Bien sur que tu peux. Tout le monde le peux. Enfin, faut dire que je t'aide pas. J'arrive pas...C'est sur, ça serait plus évident si je t'envahissait pas autant."

    Elle va étouffer, Camélia.

    " La question c'est pas ça Kyle, la question, c'est est ce que tu en as envie "

    Répond pas à celle la, elle a déjà sa réponse.




_________________

Parce que capturé une Camélia sauvage, c'est plus compliqué qu'on pense

Spoiler:
 

icone Phy style par Leif et pokemon par Beli Et vava qui poutre sa maman par CapriBNDAMOUR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 805
Date d'inscription : 30/03/2011
Age : 27


It's a kind of magic.
Age du personnage : 19
Nationalité: Irish
Relationship:

MessageSujet: Re: Lonely rivers flow, To the open arms of the sea yeah   Mar 8 Avr - 23:57

Depuis environ deux semaines, Kyle s'était découvert une capacité tout à fait impressionnante à jouer les bons copains. En général, il avait un peu de mal à écouter les autres parce qu'il finissait toujours par parler de ses problèmes à lui. Mais depuis qu'il avait promis à Camélia d'être là en cas de besoin, il était incapable de se plaindre devant elle. Et le pire dans tout ça, c'est qu'il ne se débrouillait pas trop mal. Il se donnait vraiment de la peine pour être à l'écoute et faire des blagues pas drôles pour détendre l'atmosphère. Il finissait même par aimer ça. Pour une fois qu'il ne se débrouillait pas trop mal dans un domaine, tiens !

Mais Camélia le rappela bien vite sur Terre, lui rappelant qu'il ne fallait jamais vraiment lui en demander plus. C'était sûrement le seul mec sur Terre à se satisfaire pleinement d'être friendzoné. Il était vraiment trop con.

Est-ce qu'il avait envie d'oublier Camélia ? Bien sûr que non. Jamais. Il en était incapable. Mais pour lui, ce qu'il pouvait faire passait avant ce qu'il voulait. Et il était incapable de répondre. Il avait essayé, pourtant.

« Dis pas n'importe quoi. »

Mais ça ne fonctionnait pas. C'était tout simplement au-dessus de ses forces. T'es sympa MacNeil, mais t'es encore trop lâche, t'as trop peur de ce qui pourrait arriver pour saisir la perche quand on t'en tend une. *J'aurais mieux fait de me taire.* Il s'agita sur le lit, mal à l'aise. N'importe quel idiot aveugle, sourd et muet aurait capté que Kyle se sentait mal.

« Je me demande bien ce qui se passerait si je t'oubliais. Qui est-ce qui viendrait te chercher quand tu danse sur les tables, hein ? Sérieux ? »

Là aussi, il aurait mieux fait de se taire. Il facepalma mentalement et marmonna, agacé par sa propre attitude.

« J'te jure. »

Il avait envie de hurler. *T'es vraiment trop con !*

« Bon, tu me fais un câlin et on en parle plus. »

Vraiment trop con.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬
MODO | I SHIP US SO HARD
MODO | I SHIP US SO HARD
avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 23


It's a kind of magic.
Age du personnage : 18 ans
Nationalité: Irlandaise
Relationship:

MessageSujet: Re: Lonely rivers flow, To the open arms of the sea yeah   Mer 9 Avr - 9:44

    Kyle, tu es un bel idiot. Le genre bonne poire à qui on fait faire ce qu’on veut avec un minimum de blabla et d’insistance. Toi le représentant qui rale, mais qui répare toujours, toi celui qui ne veut consoler, mais qui écoute à chaque fois. Kyle, tu te laisses un peu trop faire, tu te laisses emporter dans cette foule de gens qui décident à chaque instant, à ta place. C’est facile Kyle, de se laisser porter plutôt que de chercher à vaincre ce courant. Tu es un bel idiot, un bien triste roi. Roi des lâches, n’est ce pas ? Fait d’elle ta reine, regarde la, à chercher la barque qui dérive bien trop loin, à chercher cette échappatoire, pour te mentir, en vain… Kyle, partons sur les chemins sans issus, noyons nous dans cette connerie commune, apprenons, de ce théâtre absurde.

    « Un calin ? C’est nul… J’aurais préféré un baisé passionné…. »

    Elle soupir Camélia, et on ne sait pas si c’est ta connerie ou la sienne qui fait le plus pitier.

    « Enfin, je suppose que je ne dois pas me plaindre, un calin de Kyle, c’est presque un exploit. Réserve moi le baisé d’accord ? »

    Sourit, oui, sourit Camélia, montre aux autres que vous êtes bien les plus beaux sur ces trônes d’idiots.
    Attrape la Kyle, elle tend les bras, va y, c’est la victoire vers un sujet que vous avez fini par évité, jouez les bons amis, continuez donc comme ça. A qui allez vous faire croire ça....


_________________

Parce que capturé une Camélia sauvage, c'est plus compliqué qu'on pense

Spoiler:
 

icone Phy style par Leif et pokemon par Beli Et vava qui poutre sa maman par CapriBNDAMOUR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 805
Date d'inscription : 30/03/2011
Age : 27


It's a kind of magic.
Age du personnage : 19
Nationalité: Irish
Relationship:

MessageSujet: Re: Lonely rivers flow, To the open arms of the sea yeah   Jeu 24 Avr - 4:36

« C'est ça, fous-toi de ma gueule. »

Kyle eut un rire nerveux. IL ÉTAIT VACHEMENT NERVEUX, OK ? Camélia le mettait mal à l'aise, dans le noir et tout, et il avait du mal à savoir si elle plaisantait ou non. Et si, en conséquence, il pouvait faire de même ou non. On est d'accord, il était idiot.

« Tu me connais, en plus. »

Elle était censée, du moins. Savoir que Kyle était un tout petit peu handicapé sentimentalement parlant. Mais rien qu'un peu. Fallait le forcer, un peu. Beaucoup. Il avait toujours crié haut et fort que Camélia profitait de moments de faiblesses pour lui voler des baisers - c'était encore plus pathétique de le dire, oui - et qu'il n'y était pour rien, parce que lui il ne l'aurait JAMAIS embrassée, sauf sous la menace, ou sous l'effet de l'alcool, et encore. C'était méchant à dire. Mais jusque là il s'en fichait, parce qu'il ne pensait pas que ça puisse la toucher. C'était une manière comme une autre de se défendre, de la repousser.
Il ne voulait plus.

« Jamais le premier soir. »

D'un air parfaitement sérieux. Un peu parce qu'il ne savait pas quel ton prendre. Et aussi parce que merde, elle avait pas le droit d'être la seule à dire des choses à double-sens, VOILÀ. La suite s'avérait plus difficile. C'était son idée, après tout, mais il avait du mal à la mettre en pratique tout d'un coup. Il ne savait plus quoi faire, d'un coup. Prendre Camélia dans ses bras ? Genre, volontairement ? Genre, sans les tentacules ? Genre… gentiment ? Sans se faire étouffer ? C'est bon MacNouille, fais pas ta chochotte. Sois un homme, merde. Il se pencha en avant pour répondre à ses bras tendus, et franchement, c'était le câlin le plus bizarre de sa vie. Parce que. Parce que, genre.

« J'ai cru que j'allais mourir, mais en fait non. »

Le mensonge.
Il était un tout petit peu mort, dans ces bras-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬
MODO | I SHIP US SO HARD
MODO | I SHIP US SO HARD
avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 23


It's a kind of magic.
Age du personnage : 18 ans
Nationalité: Irlandaise
Relationship:

MessageSujet: Re: Lonely rivers flow, To the open arms of the sea yeah   Jeu 24 Avr - 19:13

    C’était bizarre, non vraiment, il n’y avait pas d’autre mots. Toute personne extérieur assistant à cette scène aurait trouvé ce moment extrêmement étrange. Et même eux, ils sentaient cette espèce de frisson qui voulait dire, a quoi vous jouez hein ? Vraiment. Vous avez l’air con. Bien plus que d’habitude. Vous avez l’air perdu dans ces peaux trop grandes pour vous, avec ces cœurs que vous ignorez pour ne pas perdre la raison. Sert la Kyle, brise-lui les os. T’as déjà brisé son cœur. T’as oublié ça pas vrai hein ? Tu la prendrais comme ça dans tes bras Kyle, si tu te rappelais de tout ? Ouvre les yeux sur ce chemin que vous avez parcouru. Tu vois comme ceci est ridicule ? Comme elle est naïve, à s’approcher de toi, en ignorant le malheur. C’est bien plus que ridicule, c’est dégoutant. Rocket ne se reconnaitrait pas.

    Camélia, tu es devenu tout ce que tu détestes, et tu te permets de sourire. Ce sourire infligeant, celui de ces petites connes qui croit encore alors qu’ils ont déjà tués l’espoir.

    « Genre, jte crois pas. Au fond, t’es un putain de tombeur !»
    Ouais, tu fais chavirer les cœurs, et tu l vois même pas, c’est ça la définition, non ? Un truc comme ça…

    Mais ça continue pas hein, vos échanges de merde, vos répliques a la con, c’est le contact qui fait serrer les dents sur une blessure qui ne veut cicatriser. Putain, il est dur, ce rappelle a l’ordre. Ca se voit que t’as mal, fait pas semblant. Alors tu relâches l’étreinte, et tu espères qu’il n’a pas vraiment vu, dans le noir. Tu espères, comme toujours. Au pire, tu trouveras bien un nouveau mensonge.


_________________

Parce que capturé une Camélia sauvage, c'est plus compliqué qu'on pense

Spoiler:
 

icone Phy style par Leif et pokemon par Beli Et vava qui poutre sa maman par CapriBNDAMOUR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 805
Date d'inscription : 30/03/2011
Age : 27


It's a kind of magic.
Age du personnage : 19
Nationalité: Irish
Relationship:

MessageSujet: Re: Lonely rivers flow, To the open arms of the sea yeah   Ven 25 Avr - 23:29

Il n'est pas très doué pour les démonstrations d'affection, Kyle. C'est à peine s'il ose prendre sa mère dans ses bras. Il a trop peur de la casser, de briser quelque chose en elle. C'est pareil pour Camélia, même si Camélia est plus forte. Il ne sait pas comment la prendre dans ses bras, c'est bête, hein ? Peut-être qu'il avait su, un temps. Peut-être qu'il a oublié. Peut-être qu'il ne sait plus comment on fait pour dire aux gens quand on est là pour eux, et aussi qu'on a besoin d'eux. Peut-être qu'il n'ose pas la serrer trop fort.
Il devrait.
Il se dit vraiment qu'il devrait.
Il ne le fait pas, elle a un sursaut, un mouvement de recul, et il s'écarte au dernier moment :

« Ça va ? »  Il a le réflexe de la lâcher et de se dire, c'est ma faute ? Et puis il se rappelle. « Camélia. »

Sur le moment, tout ça lui semble très stupide. Il se penche sur la table de nuit et allume la lumière.
Ça fait mal aux yeux.
Mais pas autant que de voir Camélia comme ça. Ce n'est pas celle qu'il préfère.

« Ton bras... »

Il marmonne. Parce qu'il sait ce que c'est, et peut-être qu'elle devine aussi, dans son ton. Qu'il sait. Qu'il n'a pas envie d'en parler. Mais qu'il va le faire quand même. Il y a une autre personne que Kyle ne sait pas serrer dans ses bras, malgré tout, malgré qu'il en ait envie et qu'elle en ait besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬
MODO | I SHIP US SO HARD
MODO | I SHIP US SO HARD
avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 23


It's a kind of magic.
Age du personnage : 18 ans
Nationalité: Irlandaise
Relationship:

MessageSujet: Re: Lonely rivers flow, To the open arms of the sea yeah   Sam 26 Avr - 1:33

    Ca brule ta peau, ça remonte dans ton épaule, et ça gargarise ton cœur. Tu sens toute la haine s’enfouir dans tes veines. Tu n’as pas envie de répondre à ce ça va, tu n’as pas envie de relever ce Camélia, lorsque tu entends dans sa voix, qu’il n’a pas besoin d’excuse. Alors elle t’a dit Kyle ? Alors tu sais ? Je ne suis pas une bonne personne, je ne suis pas de ces gens qui pardonne, je ne suis pas de ces gens avec qui on peut être gentil. Tu vois Kyle, tu n’aurais pas du tant me donner. Reprend tout, tout, tout, n’en laisse pas une miette. Vire-moi de cette chambre ou je me suis infiltrée. Ecorche moi un peu plus, oui, je ne suis plus à ça prés. Pourquoi t’as pas fait semblant, encore, pourquoi rallumer la lumières maintenant, pourquoi lever le voile. Pourquoi tout gâcher. Tu te braques Camélia, tu te renfermes de nouveaux, et c’est la colère qui s’empare de toi. Jolie protection. Va y Kyle, elle sait ce que tu vas faire, Oui Kyle, parle-en, allez, rappelle lui qui elle est. Dépêche-toi, grave sur ce corps abimés que tu ne pourras jamais l’aimer. Crache les remords, les regrets, ce temps sans elle. La douleur ou ce souvenir, tu ne sais trop choisir, mais tu tangues dans cette nuit éclairé. T’aimerais dire que c’est rien, mais c’est trop tard pas vrai ? Depuis quand c’est trop tard ? Depuis quand il est si tard ? Depuis quand avez-vous chuter. Depuis quand avez-vous voulez gravir ces marches, prétentieux. Il faut redescendre. Bien sur.

    Tu sais Kyle, je sais que pour toi, je suis l’unique responsable. Qu’on m’accuse, allez, promis, je plaide coupable. Balancez la peine, allez. ALLEZ. Qu’elle soit capitale.

    « Pourquoi avoir allumé la lumière Kyle… » Nous étions si bien dans le noir.

    Allez, c’est les adieux, allez, vite, les au revoir. J’étais heureuse de te croiser Kyle, mais Rocket prendra ma place pour se justifier. J’peux plus jouer les bonnes personnes, j’ai été démasqué.

    « Une belle connerie. Putain »

    Non, on ne rigole plus, on ne se lance plus de sous entendu, ou du moins, ils ne font plus sourire. Rendort toi Kyle, ça vaut mieux. Retrouvons notre place. Je l’ai toujours su. Ne retiens pas tes coup King, frappe fort et efficacement. Que l’on enterre mes beaux espoirs.


HRP: DEUXIEME PAGE POHPOHPOHHHH

_________________

Parce que capturé une Camélia sauvage, c'est plus compliqué qu'on pense

Spoiler:
 

icone Phy style par Leif et pokemon par Beli Et vava qui poutre sa maman par CapriBNDAMOUR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 805
Date d'inscription : 30/03/2011
Age : 27


It's a kind of magic.
Age du personnage : 19
Nationalité: Irish
Relationship:

MessageSujet: Re: Lonely rivers flow, To the open arms of the sea yeah   Dim 25 Mai - 17:46

Le problème Camélia, c'est que tu n'étais pas la seule à qui Kyle faisait des promesses. C'était différent avec elle, tu sais, il ne faisait que son devoir. Elle était dans sa classe, tu étais dans sa classe, et se martyriser entre élèves d'une même classe n'était jamais bien. Respect, bonne ambiance, PHY family, tout ça tout ça. C'était son job, quoi.
C'est ce qu'il aurait dit, mais c'était des conneries.
La vérité, c'est qu'il lui avait promis, à elle aussi, de l'aider.
La vérité, c'est qu'il ne pouvait refuser parce qu'il l'aimait beaucoup, elle aussi, elle avait acquis de l'importance au fil des ans, même si elle n'était au début qu'un truc parmi les autres, dont on se servait quand ça nous arrangeait. La vérité, c'est qu'il avait toujours eu beaucoup trop de remords. Et toi, Camélia ? T'as pas l'impression de te blesser plus fort que tu ne frappes ?

« C'est quoi la connerie, Camélia ? La lumière n'y est pour rien. »

Tu sais bien que c'était déjà là, tout ça. Tu sais bien qu'au fond de toi et de moi il y a un truc qu'aucun de nous n'aime remuer, qu'aucun de nous n'aime dire, et dont on se vante malgré tout. C'est un peu plus bruyant pour toi. Moi je n'allume pas la lumière. Mais c'est là, alors vraiment, à quoi bon faire semblant ?
Le problème Camélia, c'est que tu étais la seule avec qui Kyle pouvait en parler.

« Je sais ce qu'on a dit, les efforts, tout ça, mais elle est venue m'en parler entre-temps, et j'ai promis. »  Faire son job et toutes ces conneries. Aider une amie. « Je sais pas si tu regrettes au fond, et peut-être que je m'en fous. Je te demande même pas de lui faire des excuses. Je veux juste plus que tu te serves de cette excuse pour emmerder les autres, Camélia. »

Cette excuse.
Moi.
Et il baisse la tête. Tu demandes au King de frapper, Rocket, mais tu sais bien ce que ça fait de se prendre son propre poing dans la figure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬
MODO | I SHIP US SO HARD
MODO | I SHIP US SO HARD
avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 23


It's a kind of magic.
Age du personnage : 18 ans
Nationalité: Irlandaise
Relationship:

MessageSujet: Re: Lonely rivers flow, To the open arms of the sea yeah   Dim 25 Mai - 18:44

    Alors tu savais Kyle ? Alors le roi avait vu ? Elle avait pourtant prit soin d’effacer les traces, de faire taire les petites putes trop bavarde. Surement était- elle moins vigilante avec le temps. Ou peut être avait elle sous estimé l’ennemi cette fois ci. Rocket n’est plus vraiment la même. Le King non plus. Tu as réussit a celer le roi mais Rocket elle, est encore là. Elle marche dans tes pas, quelques mètres derrière, et elle surveille, elle protège. Dans le petit périmètre royal, ce n’est pas toi qu’elle sauvegarde, c’est seulement elle. King, les jours n’ont pas vraiment changé, tu n’es plus là, mais retourne toi, ne vois-tu pas cette ombre oppressante ? Elles tremblent encore, toutes, lorsqu’elle dévore les rêves pour ne pas les laisser aboutir. Kyle, quand as-tu comprit ? Quand as-tu enfin perçu cette menace ? Kyle que sait tu d’autres, qu’as-tu donc, vraiment, comprit ? Doit-elle enterrer l’avenir ? Ce monde est si ridicule, tous, vous êtes si pathétique. Si tu as vu Kyle, pourquoi tu n’as rien dit ? Es-tu sur de savoir ce que Rocket fait ? Crois-tu réellement être capable de contrôler ses actions ? De pouvoir justifier ses choix ? D’intervenir pour mettre fin au carnage qui porte douloureusement ton nom ? Kyle, voyons, ne soit pas si ridicule, penses-tu réellement qu’il est encore possible pour toi de contenir cette Camélia là ? Celle que t’as créé sans t’en rendre compte. Si tu avais perçu cette petite ombre, toujours niché dans ton dos, surement ne serait elle pas devenu si sombre.

    La lumière n’y est pour rien ? Tu es vraiment con Kyle, tellement. Les ombres n’existent plus lorsque la lumière est trop forte. Tu ne le sais pas ? Tu devrais pourtant être au courant, toi la putain de lumière qui marchait toujours devant, toi qui guidais les éblouit, toi qu’elle a tant détesté de savoir si joliment brillé. Toi qu’elle aime encore, avec ton éclat cassé. Tu es vraiment con Kyle, de l’avoir fait disparaitre ainsi.

    Rocket c’est un démon Kyle, tu penses pouvoir faire quelque chose contre ça ? Même elle, elle ne peut pas. Elle ne contrôle pas, c’est ça que tu comprends pas. C’est ça que tu vois pas, c’est cette façon que ça a de ternir son cœur, de ronger son âme. T’as pas remarqué ça hein ? Qu’elle tremble comme toutes les autres devant cette obscurité suffocante. Tu n’as jamais vu la peur dans les yeux de Rocket. Tu n’as jamais réalisé que c’est la peur de te perdre qui la pousse dans ses derniers retranchements.

    Tu n’as pas choisi d’être l’excuse Kyle, tu n’as jamais voulu être au centre de ce combat contre le monde. Tu n’as jamais voulu de l’attention de Camélia. Tu n’as jamais souhaité Rocket. Tu n’es rien qu’une Victime. Une pauvre petite victime. Elle aussi, elle voudrait bien arrêter. Au fond, c’est un souhait qu’elle a. Si tu savais Kyle, comme elle aimerait ne plus t’aimer, comme elle aimerait s’en foutre lorsqu’elles te tournent autour. Ca marche pas. T’as beau ne pas vouloir c’est comme ça, elles les détestent toutes, elles voudraient les détruire, leurs clouer la peau, les insultés avec le vocabulaire le plus sale du monde, les faire pleurer toutes les larmes de leurs corps. Etre à leur place.

    Elle ne peut pas arrêter Kyle, tu sais pourquoi ? Parce que si elle mettait enfin un terme à tout ça, tu ne serais déjà plus là. Tu l’aurais déjà oublié. Tu serais déjà accroché aux lèvres d’une autre. Elle le sait très bien, Rocket est terrifiante, car Rocket comprend bien avant toi les sentiments que tous ils te portent. Tu ne te rappelle pas Kyle, de cette fille un peu rêveuse, assise à tes cotés en cours ? La jolie brune, aux cheveux si longs. Tu n’as pas perçut assez vite les petits gestes, les sourires trop aimable. Tu n’as pas senti la douceur dégueulasse avec laquelle elle te regardait pendant les cours. N’est ce pas ? Et toi tu souriais, idiot, comme tu ne lui avais jamais sourit. Et puis elle a fini par ne plus venir te voir, par ne plus te dire un mot, juste un regard gêné, parfois. Tu n’as pas trop comprit, mais Camélia t’as consolé n’est ce pas ? Regarde Kyle, tu n’es pas bien dans mes bras ? Moi aussi, je peux écrire dans la marge de tes cahiers, tu vois, alors ce n’est pas grave, viens, ce n’était rien cette fille pas vrai ? Alors maintenant, oublie la. Ce n’est pas grave si je n’ai pas tes regards, si tu n’es pas à moi, tant que tu ne t’enfuis pas avec une autre. Tu es toujours la victime Kyle, mais ne lui en veux pas trop, elle n’a pas trouvé d’autre solution pour te maintenir a ses cotés. C’était bien plus facile de faire peur et de couper des cheveux, plutôt que de te demander de rester. T’aurais pas comprit, une fois encore. Elle faisait peur Rocket, a toutes les filles qui s’approchait de toi, surement qu’elle t’aurait fait peur aussi si tu l’avais su plus tôt, si tu avais eut réellement conscience de ces coulisses. Mais Kyle, celle a qui Rocket fait le plus peur, c’est bien Camélia.

    Rocket ne s’excusera jamais, tu devrais t’en douter. Désolé pour quoi hein ? Désolé pour des cheveux couper, pour des mots douloureusement prononcés ? Désolé de t’aimer ? Nan pourquoi Rocket devrait-elle formuler une tel chose.
    Mais Camélia s’en veux .

    Niham t’avais tout raconté ? Elle t’avait dit que c’était pour toi alors? Elle t’avait précisé Niham, que c’est le monde entier de Camélia qui c’était fissuré en attrapant ce symbole ? Qu’une fois encore c’était l’abandon qu’elle avait craint ? Camélia n’est pas si forte, cachée sous ses grands airs de Rocket à chaque fois que quelque chose te conserne, elle vacille. Commences-tu seulement à le voir ? Idiot.

    Que veux-tu vraiment lui dire Kyle, lorsque tu parles d’excuse. Lorsque tu balances sur la table la vérité qu’elle avait pourtant cru si bien caché. N’es-tu pas entrain de lui dire que tu sais tout ? N’es tu pas entrain d’avouer que tout ca ne sert à rien ? Que tout est perdu d’avance. Fait attention a tes prochains mots Kyle, tu en sous estimeras surement les conséquences. Kyle, reproche lui tout ce que tu veux, mais ne parle pas de sentiments. Ne lui fais pas comprendre que tu es au courant pour ça aussi. Laisse lui croire que l’évidence n’est pas si certaine. Qu’est ce qu’elle ferrait Camélia, devant un Kyle qui lui dirait, je sais, je suis au courant Camélia, mais je ne t’aime pas. Elle s’essouffle au bout de cette route Kyle. Elle voit bien, que le chemin n’est plus très long, qu’il n’y a plus de détour a faire pour retarder ce moment.

    « Pourquoi j’arrêterais hein ? Je fais ce que je veux. Depuis quand le King se mêle t-il des affaires de Rocket ? »

    Elle voudrait te répéter que ce ne sont pas tes affaires, pour que tu partes loin, trés loin de cette histoire, que tu ne creuses pas plus.

    Rocket, éloigne-le.

    « Tu te donnes trop d’importance. » Elle te balancerait presque son arrogance au visage. Camélia à 12 ans, elle se fait appeler Rocket, elle terrifie les filles un peu trop jolie et elle fracasse ceux qui ne lui reviennent pas. Rocket a 12 ans, et elle ne t’aime pas. Pas encore.

    Tu vois, elle est forte Camélia, quand il s’agit de fuir, c’est toujours elle qui gagne. Laisse-lui une petite longueur d’avance d’accord ?

    « Et puis c’est quoi cette gueule que tu tires hein ? J’l’aime pas. Tsss, t’as vraiment l’air con avec ta tête de chien battu, t’espères quoi, sérieux. »

    Tu la prends en pitié Camélia ? Tu devrais pas, c’est Rocket qui se tiens devant toi.

    Putain, vous gâchez toujours tous. Ne peut on pas revenir a ce moment ou tu la prenais dans tes bras ? Pourquoi tu fais débarquer Rocket, lorsqu’elle se livrait enfin.


hrp: ne fait attention al a longeur de ce MINI rp ....

_________________

Parce que capturé une Camélia sauvage, c'est plus compliqué qu'on pense

Spoiler:
 

icone Phy style par Leif et pokemon par Beli Et vava qui poutre sa maman par CapriBNDAMOUR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 805
Date d'inscription : 30/03/2011
Age : 27


It's a kind of magic.
Age du personnage : 19
Nationalité: Irish
Relationship:

MessageSujet: Re: Lonely rivers flow, To the open arms of the sea yeah   Dim 25 Mai - 22:51

HJ:
 

Il y avait toujours eu ça entre eux, un gouffre. Pas si béant, pas si profond, mais doté d'un pont qu'on avait massacré, à coups de sentiments mal placés, de regrets, de remords, et de fierté si grande qu'elle avait tout explosé. On appelait ça "un malentendu". Il y avait un gros malentendu entre King et Rocket, entre Kyle et Camélia, depuis tout ce temps. Ça avait l'air tellement stupide, tellement banal, dit comme ça. C'était ce pont déchiqueté, trop massacré au point de devenir méconnaissable, au point qu'ils ne le reconnaissaient pas eux-mêmes. Ils savaient qu'il y avait quelque chose dans le gouffre, mais quoi ? Les vestiges d'un passé ? Le début d'une amitié ? Ou une ombre qui n'attendait que son heure pour les bouffer, définitivement. Ils n'osaient pas se pencher pour regarder.
Alors ils restaient là, chacun d'un côté de son pont. Et qu'est-ce qu'ils avaient l'air con.

« Moi, je me donne trop d'importance ? Alors que tu es celle qui te permet de faire ce qu'elle veut ? »

Ma pauvre. Alors, le King a disparu si loin au fond de ce souvenir commun ? Au point que tu ne te rappelles pas ce que cela fait de fermer sa gueule et de filer droit. Il devrait peut-être, Kyle. Il devrait peut-être revenir. C'est peut-être ça, la seule solution. King contre Rocket. Le seul à avoir jamais réussi à lui tenir tête, et encore. Certains jours, même le roi la laissait en paix. Même le roi ne voulait pas. Alors Kyle, que pouvait-il face à Rocket ? Il avait toujours su s'effacer en sa présence. Fermer sa gueule et filer droit.
Si seulement il n'avait pas que sa lâcheté à sauver.

« Parfois je me demande comment tu fais pour être encore ici. Pourtant c'est pas faute d'avoir plaidé pour un renvoi, un temps. »

Tu veux être méchante, Rocket ? Kyle sait faire ça aussi, et lui il n'a pas besoin d'un masque. C'est ce qu'il a toujours été avec toi, tout ce temps. Sincèrement méchant.

« Tu veux savoir pourquoi t'es toujours là ? »

Il n'en pouvait plus, Kyle. Ca se passait bien pourtant. Qu'est-ce qu'elle venait l'emmerder avec son costume taille douze ans ? Elle croyait peut-être que ça lui faisait plaisir, à lui ? Qu'il aimait bien la provoquer ? Qu'il aimait Rocket, même ? Pourquoi pas. Tant qu'on y est. Il l'avait appréciée, un temps. Il l'avait même admirée. Et puis il avait fallu qu'elle dérape. Kyle était rentré dans les rangs, Camélia avait continué. Il ne comprenait décemment pas la raison de tout cela. Avait-elle d'autres problèmes plus personnels ? Ça ne le regardait pas, même s'il pouvait comprendre. Mais ce n'était pas pour cela qu'il n'avait jamais insisté sur un renvoi du truc tentaculaire vert. Ce n'était pas par compréhension. Pas par compassion. Pas par gentillesse. Kyle était méchant, au fond. Lâchement méchant.

« T'es toujours là parce que y'a des gens pour rattraper toutes les conneries que tu sèmes sur ton passage. Et là je ne parle pas de moi. »

Non Rocket, il ne se donnait pas cette importance. Pas cette fois. T'avais déjà bien assez son nom sur les lèvres comme ça. Il plisse les siennes, dans une grimace d'incompréhension. Ça ressemble à de la déception. Il y avait presque cru. Mais non.

« Tu voles mes fringues, Niham les récupère pour me les rendre, et tu lui sautes dessus. Tu m'expliques la logique ? Tu m'expliques de quel droit tu prends ces libertés-là ? T'es pas toute-puissante, tu l'as jamais été, je me rappelle pas t'avoir adoubée chevalière-servante attitrée, et surtout pas voleuse de vêtements, sérieux. »

Tu vois Camélia, ça ne tournait pas tant que ça autour de toi. Tu n'as pas à te mettre dans tous tes états. Tu n'as pas à avoir peur. Reviens, Camélia.
Parce que tu vois, Kyle ne sait toujours pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬
MODO | I SHIP US SO HARD
MODO | I SHIP US SO HARD
avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 23


It's a kind of magic.
Age du personnage : 18 ans
Nationalité: Irlandaise
Relationship:

MessageSujet: Re: Lonely rivers flow, To the open arms of the sea yeah   Dim 25 Mai - 23:01


    Tu avais presque oublié…

    Oui c’est vrai, après tout, t’avais eut la belle vie. De quoi tu te plaints ? Au fond, tu devais être bien contente que le King ne soit plus la, parce qu’a part lui, il y a avait qui au dessus de toi ? Parce qu’a part lui, qui, qui pour te tenir tête ? Certainement pas Kyle en tout cas. Alors tu avais put faire ce que bon te sembles Rocket, tu avais fait exploser ta force dans les couloirs, tandis que Camélia respirait la fausse tendresse. Rien pour t’arrêter, c’était pas si mal. Ouais, t’avais presque oublié le King, t’avais presque oublié que tu n’étais pas la reine de cette école. Loin de la.

    Souviens toi, Rocket, les affrontements, souviens toi ces fois ou tu t’es retrouvé devant lui, et que même toi, t’as rien put faire d’autre que fermer ta gueule, et filer droit. C’est ça qui t’as toujours le plus énervé chez le King, c’est cette façon de te mettre en face de ta faiblesse. Cette façon de te montrer que peut importe ce qui se passe, il sera toujours meilleur que toi. C’est pour ça que c’est le nom du King qui terrifie les élèves, c’est pour ça qu’encore maintenant c’est ce surnoms qui se grave contre les murs et qui trace la légende. Au fond, combien de personne connaissent Rocket ? Tu n’es que l’ombre, pauvre idiot. Ca fait mal, n’est ce pas ?

    Tu avais presque oublié… et le retour à la réalité est dur Rocket.

    Tu ne t’attendais pas à ces mots, tu ne t’attendais pas à lui, pas ici, pas maintenant. Plus jamais. Chacune de ses paroles t’assassines, tu ne sais plus quoi faire, tu restes la a le fixer, anéanti. Pourquoi maintenant hein ? Pourquoi t’es la. Dégage King, pas maintenant, pas maintenant… Rocket se débrouille bien mieux sans toi. Dégage, dégage… Va t’en. S’il te plait. Elle se décompose.

    Putain tais-toi, arrête putain. ARRETE. Tu vois pas que tu lui fais mal ? Tu vois pas que c’est bien plus que ce qu’elle peu supporter ? Bien sur que tu le sais Kyle, bien sur. Et c’est bien pour ça que tu continues. Avec tes pourquoi, tu la dégoutes, tu la dégoutes, a lui mettre le cœur au bord des larmes.

    Alors le geste part et la marque se grave. C’est le dernier geste de Rocket, c’est le dernière échappatoire. Plutôt mourir que d’avouer être moins forte que le King. Plutôt crever plutôt que de baisser la tête devant toi. Plutôt crever que d’avouer qu’elle t’aime. Elle tremble Camélia, et c’est Rocket qui court, c’est Rocket qui part pour ne rien avoir à avouer. C’est trop King, ni Rocket, ni Camélia ne peuvent supporter ça.

    Tu avais presque oublié la douleur de ces sentiments d’autrefois.

_________________

Parce que capturé une Camélia sauvage, c'est plus compliqué qu'on pense

Spoiler:
 

icone Phy style par Leif et pokemon par Beli Et vava qui poutre sa maman par CapriBNDAMOUR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 805
Date d'inscription : 30/03/2011
Age : 27


It's a kind of magic.
Age du personnage : 19
Nationalité: Irish
Relationship:

MessageSujet: Re: Lonely rivers flow, To the open arms of the sea yeah   Dim 25 Mai - 23:15

Il ne comprenait pas, pourquoi ce regard, pourquoi ce visage qui se décompose, pourquoi Rocket qui se tait d'un coup, ça n'arrivait jamais ça, pas dans le monde réel, plus depuis longtemps. Il avait oublié ce que cela faisait et c'était une piqûre de rappel des plus désagréables. Kyle n'aimait pas ça, au fond. S'emporter au point de devenir méchant, vraiment. Il savait bien qu'il n'était pas la personne la plus gentille au monde, mais ses méchancetés, il les gardait pour lui. Il n'y avait que lui qui les méritait vraiment. Toutes ces vérités blessantes, ces mots cassants, ce ton dur, ce n'était pas vraiment pour elle. Ce n'était pas elle qu'il détestait vraiment, non. C'est pour cela qu'il avait toujours évité de la repousser trop fort. Et depuis la révélation de Jace, c'était pire encore. Il faisait des efforts tout en refusant d'y croire. Mais ça, le King n'en avait cure. Ses conneries de sentiments à la con, il les lui aurait fait bouffer s'il avait été là en personne. C'était quoi cette attitude de mauviette, sérieux ?
King ne savait rien des sentiments de Kyle ou de Camélia.
Ne voulait rien savoir.
Prenait sa place un instant, jusqu'à ce que ça claque.

Les deux, ils restèrent abasourdis alors que Rocket se levait d'un bond et disparaissait comme une fusée. Elle venait de le gifler, là ? Elle venait de le gifler putain ELLE VENAIT DE LE GIFLER ! Et il bondit hors de ses couvertures, et on ne sait pas très bien si c'est Kyle ou sa fierté perdue qu'il appelle King. Peut-être un peu des deux. Rocket n'est pas la seule à afficher six ans de moins au compteur.

« ROCKET ! »

Il hurle son nom dans le couloir, sans se préoccuper de réveiller tout l'étage. De toute façon il ne restera pas longtemps. Il voit la flamme de ses cheveux verts qui disparaît au coin du couloir et il la suit. Il court d'abord, et soudain il se demande pourquoi. Il a l'air d'un dératé, il va s'essouffler avant de la rattraper, de toute manière. Pourquoi court-il ? À quoi cela sert-il ? Il s'arrête au détour du couloir, elle est déjà presque en bas des escaliers. Merde. Kyle s'appuie sur la rambarde. Il a l'air con comme ça, en t-shirt délavé et pantalon de pyjama, le roi dans toute sa splendeur, pas vrai ? Roi des cons oui. Sa joue l'élance, c'est la blessure de son amour-propre qui brûle en rythme avec les battements de son coeur, trop forts. Trop rapide. Il se rend compte, trop tard, que ses mains tremblent. Il tente de compter ses respirations. Un. Deux. Trois. Calme-toi, Kyle. Calme-toi. Quatre. Cinq. Futile, comme le reste.
Il a détalé avant d'arriver à six.

Il ne sait pas très bien si c'est elle qui trébuche sur le coup ou si c'est lui qui ne contrôle rien, depuis le temps, de toute manière, il n'a jamais vraiment eu le contrôle de quoi que ce soit, surtout pas son don. Les professeurs disaient qu'il devait se concentrer uniquement sur son utilisation s'il voulait le maîtriser, mais comment vouliez-vous qu'il se concentre un instant. Alors ça avait tapé, fort, contre le mur et il s'était retrouvé au sol, complètement sonné, déboussolé, mais il avait son bras dans son poing et il n'avait plus aucune raison de la lâcher.

« Tu as promis. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬
MODO | I SHIP US SO HARD
MODO | I SHIP US SO HARD
avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 23


It's a kind of magic.
Age du personnage : 18 ans
Nationalité: Irlandaise
Relationship:

MessageSujet: Re: Lonely rivers flow, To the open arms of the sea yeah   Ven 30 Mai - 15:25

    Tu veux pas te retourner, t’as peur. Peur qu’il te rattrape, que ça te rattrape. Tu peux pas Camélia. Ca fait trop mal. Alors tu dévales les escaliers aussi vite que tu le peux et tant pis si ton cœur semble sur le point d’exploser, ce n’est pas vraiment l’effort qui en est la cause de toute façon. T’as l’impression que tu pourras jamais partir assez loin pour le fuir. Bien plus que de t’avoir fait mal, le King t’as fait peur. Et tu trembles encore Rocket en repensant à ton geste. Jamais, jamais t’avais osé toucher au King de cette façon, bien sur que vous vous étiez déjà battue. Mais jamais en y mettant de sentiment. Elle était bien plus simple, cette époque, ni lui ni toi n’aviez besoin de mentir lorsque vous osiez vous tenir face à face. Et la Rocket, lorsque ses mots t’ont mise a nue, tu n’as rien put lui dire. Tu t’étais retrouvée là, sans défense, silencieuse. Là comme une gamine désespérante qu’on ne sait plus comment punir.

    Ca avait raisonné dans le couloir comme un rappel à l’ordre. Pas Camélia. Rocket. Le King avait déjà hurlé ton nom de la sorte, jamais tu ne t’étais retournée. Ca n’allait pas changer cette nuit. Surtout pas cette nuit.

    Mais le King n’avait jamais réussit à te rattraper auparavant. L’impact se fait violent, le mur trop proche. Tu ne réalises pas tout de suite votre chute. T’as le cœur qui s’alourdit lorsque tes yeux croisent les siens. Il n’aurait pas dut te suivre Kyle. King. Peut importe. Il n’aurait pas du.

    « Tu as promis »

    Elle veut rien entendre Kyle, pas maintenant. Elle peut pas. Tout cela ne fait que la dépasser. Elle sait, elle sait qu’elle a promis, et elle sait aussi qu’elle a fait des conneries. Mais elle veut pas l’avouer Kyle. C’est toujours ça le plus dur au fond, l’admettre.

    «M’en fiche ! Lacheuh mwaaaaaaaa »

    Elle se débat Rocket, comme une enfant mal à l’aise. Elle veut pas être puni Kyle, elle sait pas trop ce que ça fait. Elle a pas l’habitude qu’on l’engueule, ou alors ça lui passe au dessus, parce que jamais Kyle, on ne lui a crié dessus aussi fort, jamais on a touché des points si sensibles. C’est pas pareil que d’être privé de télé, de console ou on ne sait quoi. Etre privé de toi, c’est surement le pire pour Camélia. La rançon est trop élevé, elle ne veut pas prendre ce risque la. Pourtant elle est là, la connerie, et c’est trop tard pour faire demi tour, tu l’as rattrapé. Et elle chouine Camélia, comme une gamine aux genoux écorchés. C’est le cœur dont il est question, mais au fond, c’est pareil. C’est juste que tu l’as blessé.

    « Et tu me tires les cheveux espéce de nulloseeeee »

    C’est pas vraiment des larmes, c’est juste une déception, une vérité qui nous heurte sans qu’on ne puisse détourner les yeux. Camélia n’est pas forte, le King la bas encore. A la courses, t’as toujours été meilleur qu’elle, mais c’est parce que t’était déjà rien qu’un gros tricheur.
    Elle fait ce quelle peut mais t’es lourd sérieux. Vous avez l’air si bête sur ce palier toi avec ton pyjama et elle avec ses larmes aux bords des yeux, qui s’acharne à te repousser tant bien que mal. Elle est pas vraiment en condition pour utiliser le sien de don, mais elle essai quand même, du mieux qu’elle peut de te pousser avec ses tentacules.


    « Mais …AU VIOLE PUTAIN ! »

    Ca doit te rappeler des souvenirs hein ? Ils sont si loin ces moments là. Ca peut paraitre stupide, mais si tu savais comme elle les chéries. Ces moments où tout semblait marché selon ses plans. Ceux ou tu n’étais que la victime. Surement a elle toujours souhaité que tu ne te rebelles pas. Alors qu’est ce quelle doit faire, dis, quand tu la regardes comme ça. Quand tu te fais homme derrière tes réactions d’enfant.

_________________

Parce que capturé une Camélia sauvage, c'est plus compliqué qu'on pense

Spoiler:
 

icone Phy style par Leif et pokemon par Beli Et vava qui poutre sa maman par CapriBNDAMOUR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 805
Date d'inscription : 30/03/2011
Age : 27


It's a kind of magic.
Age du personnage : 19
Nationalité: Irish
Relationship:

MessageSujet: Re: Lonely rivers flow, To the open arms of the sea yeah   Lun 7 Juil - 1:43

Elle a l'air un peu paumée, un instant. Il croise son regard, et il se dit, elle a l'air paumée. Et puis elle se met à hurler. Elle se débat tellement fort qu'au début Kyle ne peut que camper sur ses positions en essayant de ne pas se prendre un coup de coude ou de tête, et il serre les dents et ferme les yeux en s'appuyant très fort, et il lui tire les cheveux il paraît. Il ouvre les yeux, essaye de comprendre, mais elle se débat de plus belle et il ne peut qu'essayer d'attraper sa main qui essaye de lui défoncer la joue en le repoussant, là. Ça fait mal mais pas autant que la claque. Heureusement c'est l'autre j-ah ben non en fait. Kyle grommelle, déjà essoufflé. Il n'y avait qu'elle, vraiment, pour le mettre dans une colère pareille et l'instant d'après se débattre en lui arrachant des insultes sifflées entre deux tentatives pour garder le dessus. Merde. C'est qu'elle avait un max d'endurance ! Bon d'accord, vu comme ça on aurait dit un truc pas catholique, mais il voulait juste qu'elle se caaaaal-BORDEL !

« Tu… pff… Cam… Camélia, n-non ! »

PAS LES TENTACULES, MERDE. Dans la panique, il lâche son bras, et il aurait probablement lâché tout le reste si elle lui avait laissé le choix. Mais il a une tentacule autour de la taille, une autre sur la main, et la dernière prêt à l'étrangler. Kyle les déteste tellement qu'il n'a jamais osé se battre contre elles, c'est bien connu qu'elles ont plus de force qu'une Camélia au naturel, qu'est-ce qu'il peut faire contre. Mais là au-dessus de Camélia qui hurle au viol COMME UNE DÉBILE Kyle s'énerve et donne un coup de coude dans une tentacule et celle sous ses bras le chatouille et l'autre va l'étrangler et...

« Te fous d'moi ? »

Il attrape le premier tentacule qui passe.

« … berk. »

Mais il a pas l'intention de lâcher.
Voilà qu'il se bat contre des tentacules, maintenant. C'est pas ce qui va normaliser la situation, hein ! Pourvu que personne ne sorte de son dortoir au même moment parce que VOILÀ. Elle lui faisait vraiment faire n'importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬
MODO | I SHIP US SO HARD
MODO | I SHIP US SO HARD
avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 23


It's a kind of magic.
Age du personnage : 18 ans
Nationalité: Irlandaise
Relationship:

MessageSujet: Re: Lonely rivers flow, To the open arms of the sea yeah   Jeu 10 Juil - 13:32

    Tu faisais vraiment tout pour te sortir de là, tout pour pouvoir fuir Kyle et ce qu’il avait à te dire.  Tout pour ne pas avoir a formuler ces mots qui ne demandaient qu’a sortir. Tu comprends pas Kyle, elle t’aime trop fort. Alors elle peut pas. Elle peut rien avouer. Elle peut pas te laisser. Toi, laisse-la partir. S’il te plait. Regarde comme elle lute, regarde comme tu la ravages, regarde ce que tu fais d’elle. Elle en peut plus, elle est fatiguée. Toute cette histoire l’épuise bien plus quelle ne veut le montrer. Kyle, c’est une gamine Camélia, elle veut seulement retourner dans sa chambre et dormir les deux malheureuses heures que son réveil va lui accorder. Elle veut oublier cette nuit et cet aspect minable qu’elle est entrain de te montrer. Elle veut effacer de nouveau ce sentiment d’infériorité que tu lui as si bien rappelé. Tu lui fais trop peur, à questionner l’impossible. Elle s’essouffle un peu plus en utilisant son don, elle le savait que c’était pas une bonne idée. Mais elle veut pas que tu prennes le dessus encore.  Sauf que le contact se fait malhabille, glissant. Imprévue. Alors c’est le frison qui gagne son corps. Elle se débat plus encore, comme pour utiliser les dernières énergies qu’il lui reste, pour t’empêcher de continuer. Kyle, tu la chatouilles, et c’est horrible pour elle de l’avouer. Elle arrive pas à se dégager Rocket, et ça lui vole ses forces. Elle a même ce sourire au coin des lèvres qu’elle voudrait pourtant ravaler. Elle a pas envie de rire Camélia, elle a envie de chialer. Alors ne la fait pas sourire comme ça, c’est pas toléré. C’est bon t’as gagné, elle ne peut plus, elle se referme comme elle peut sur elle-même pour se protégé, alors que les tentacules eux, ne répondent plus de rien.

    «  A-Arrête ! »

    Mon dieu Kyle, qu’est ce que tu lui fais…. Comment tu peux te permettre d’ainsi la rattraper. Tu sais pourtant, qu’il faudrait mieux la laisser partir, pas vrai ? Comment veux-tu qu’elle se détache si tu la raccroche a toi de la sorte…Elle aurait aimé une histoire simple Camélia, une jolie, avec toi. Une ou on a pas peur de ses sentiments, une ou aimé ça fait pas mal. Une ou tu l’aurais regardais, vraiment. Comme maintenant.

_________________

Parce que capturé une Camélia sauvage, c'est plus compliqué qu'on pense

Spoiler:
 

icone Phy style par Leif et pokemon par Beli Et vava qui poutre sa maman par CapriBNDAMOUR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Lonely rivers flow, To the open arms of the sea yeah   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lonely rivers flow, To the open arms of the sea yeah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: « WTF ? :: « Mini RP.-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com