AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les cadavres ont de commun avec les pots de yaourts que leur date de fabrication est inscrite sur la boîte.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 368
Date d'inscription : 09/03/2012
Age : 23


It's a kind of magic.
Age du personnage :
Nationalité:
Relationship:

MessageSujet: Les cadavres ont de commun avec les pots de yaourts que leur date de fabrication est inscrite sur la boîte.    Sam 4 Jan - 22:17



    J'aime les airs assurés que tu empruntes aux plus beaux monumentsTon sourire fendu, ta démarche et tes gestes aux limites de l'indécent...
    .


    Charlie était ici dans ces débuts de sa 6ème année à Aisling. Jeune, amie avec tous, et personne à la fois. Ses soirées étaient souvent solitaire dans sa trop grande chambre. Les vacances scolaires l'avait éloignée de ses amis. Elle se sentait seule, mais elle l'avait voulue, bien qu'elle commençait amèrement à le regretter.

    La PHY était là, assise dans un restaurant presque vide. A manger. En silence. Absente. Elle touillait son yaourt nature. Le mélangeant encore et encore. Énergiquement. Violemment. Écrasant le sucre crissant contre les parois sous la pression de la cuillère. En regardant par la fenêtre. De temps à autre elle engloutissait une trop grosse quantité du contenu devenu liquide, manquant de peu de se tâcher à de nombreuses reprises.

    Tu reniflais. Foutu rhume. Une cuillère. Hap. Et tu manges tes cheveux. Putain. Fais chier.D'un brusque geste tu retires la rousse mèche coincée entre tes lèvres. Raté. Tu recommences. D'un doigt plus doux. Fatiguée, les yeux perdus au travers de la fenêtre. Tu ne sais pas quoi faire de toi, einh, mon petit ? Tes préoccupations te paraissant insurmontables, et que tu sais pourtant si stupides te tracasses. Et les cours, et les mecs, et la famille. Inutile fille. Stupide ado. Que faire de toi ? Perdue loin du restaurant, tu ne vis l'Elem approcher.


    « Tu veux mon yaourt ? T'as l'air de tellement aimer faire souffrir le tien ! Te proposait-elle, une main fine, élégante et mesquine, vernie jusqu'au bout des ongles, un sourire fendu et des yeux immenses.

    Et déjà, avant même que tu ne dises un mot, son aura t'étouffait, avant même que tu ne t'en rende compte, Nocturne te bouffait.

    - Merci.» Ni oui,  ni non, ça n'avait pas d'importance.

    Les yeux levés, aspirée dans les siens, tu te souvenais alors de cette fille. Tu n'la connaissais pas mais tu l'avais déjà vu, de loin. Tu te souvenais l'avoir croisée, pour la première fois. Impressionnante. Sure d'elle, Marchant droit. Comme si le monde lui appartenait. Comme si les couloirs d'Aisling étaient siens. Comme si le fait que l'on s'écarte sur son passage était évident. Et ce n'était si pas loin d'être le cas.

    De nos jours Charlie l'aurait accueillie avec un sourire, se serait présentée la première, l'aurait questionnée, aurait parut intéressée par son discours. Mais à l'époque où nous sommes et le cœur n'y étant pas la Phy ne fit aucun effort.Restant face à l'incongrue inconnue qui s'était installée face à elle.

    Tu la regardais sans comprendre. Et, pour une fois, tu t'en moquais. Qu'elle soit là ou pas ne changeait rien. Qui elle était n'avait pas d'importance. Et tu n'avais pas envie d'en savoir plus. Pas envie de te fatiguer. Pas envie de chercher. Peut importe. Tu fixais la table. Et, plongée dans la mer verte du contreplaqué tu restais là.
    Stoïque.

    .

...Tu comprends tous mes silences chacun de mes petits moments d'absence
Et c'est pour ça que l'on s'aime, pour cette indifférence.


Dernière édition par Charlie G. Rogea le Dim 5 Jan - 20:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 04/09/2012
Age : 27


MessageSujet: Re: Les cadavres ont de commun avec les pots de yaourts que leur date de fabrication est inscrite sur la boîte.    Dim 5 Jan - 18:28



My gal is a high born lady
She's black but not too shady

elsa von berger
feat. Charlie G. Rogea
Yogourt Story

Pas si mal ce petit restaurant. Il manque un peu de classe mais rien de catastrophique. Enfin, bon, ce n'est pas comme s'il était fréquenté par les personnes les plus importantes du coin... Que des anonymes sans aucune prestance. Cette blonde là est ridicule, elle pourrait être couverte de boue que ce serait la même chose. Décidément, aucune tenue. Et cette rouquine, là... Bon elle n'est pas si horrible que cela. Il faudrait juste qu'elle arrête de baisser la tête, qu'elle prenne un air un peu plus digne. Cela dit, elle a un côté mignon. L'autre brune là-bas essaie d'avoir une belle apparence mais elle n'y connait définitivement rien en maquillage ou en vêtements. C'est tellement triste pour elle. Enfin, je suis un peu dure avec toutes ces filles, j'exagère peut-être un peu. Tiens, elle triture toujours son yaourt la rousse ? Qu'est-ce qu'elle nous fait ? Une dépression ? Peut-être médite-t-elle sur un amour perdu ou pas encore trouvé ? Je la verrais bien du genre à se plonger à corps perdu dans une relation et à en souffrir ensuite. Ou alors peut-être est-ce une amie qui l'a trahie ? Ou encore juste les cours qui l'ennuient au plus haut point ? Mmmmh bah, ma curiosité me perdra. Je ne peux pas arriver en demandant ce qui ne va pas, sinon on va croire que je suis une épaule réconfortante pour tous les cas désespérés. Il ne manquerait plus que cela, tiens. Mmmmh comment l'aborder sans paraître trop intéressée ? Mais qu'elle arrête de triturer ce pauvre yaourt, c'est insupportable à voir à la longue ! Il avait mangé sa famille ou quoi ? Bon, au moins ce sera vite décidé !

Nocturne se leva en prenant son propre yaourt. Elle ne comptait pas le manger de toute façon, car ils manquaient de goût selon elle. Et puis il faut avouer qu'un yaourt nature, ça fait un peu dessert de la plèbe ! Rien ne vaut un bon gâteau au chocolat avec crème anglaise, un gâteau de la Forêt Noire, ou d'autres pâtisseries d'une élaboration un chouilla plus complexes et raffinées. Enfin, bon, elle semble se satisfaire d'un dessert aussi simple... ou peut-être pas ? Peut-être qu'elle n'aime finalement pas ça et ne se voit pas laisser un pot à moitié entamé ? Pourquoi le torturer ainsi, alors ? Roh et puis zut, elle veut torturer du yaourt, elle va avoir de quoi faire. Approchant de la table avec sa grâce naturelle, la jeune fille à la peau pâle déposa son yaourt sur la table, sans un bruit, puis déclara de sa voix douce mais assurée :

▬ Tu veux mon yaourt ? T'as l'air de tellement aimer faire souffrir le tien !


La proposition était ironique, moqueuse même, mais pas méchante pour autant. Non, la méchanceté, Nocturne voulait la garder pour les idiots, ceux qui osaient se croire proches d'elle ou qui la prenaient pour une faible. La réaction de la rouquine fut néanmoins surprenante. C'est simple, à une question pareille, on répond généralement "oui" ou "non", mais là, non. Un remerciement vague et dénué d'attention était sorti de la bouche qui n'avait presque pas bougé, comme si l'esprit n'était pas là et avait répondu par un réflexe inconscient. Est-elle autiste ? Elle est consciente que je suis vraiment là ou pas ? Dans le doute, la jeune fille aux cheveux noirs se posa sur la chaise en face, fixant la tortionnaire de yaourt de ses yeux vairons. La scène avait un côté comique. D'un côté, on avait une rouquines habillée avec de la couleur et qui semblait déprimer, et de l'autre la fille en noir, cheveux noirs et peau pâle qui affichait un sourire poli derrière son expression intriguée, curieuse. Après un instant d'hésitation, les yeux de la rouquine se levèrent et croisèrent le regard bicolore. La plupart des gens étaient mal à l'aise face à ce regard planté dans un regard pâle, même si d'autres trouvaient cela absolument charmant. Ici, la réaction fut... absente. C'était comme si elle était mentalement trop fatiguée pour analyser ce qu'elle voyait.

Ce n'était pas de l'autisme, non, juste qu'elle n'était pas bien dans sa peau, souffrait de beaucoup de question. C'est l'impression qu'avait Nocturne. Elle analysa encore quelques temps cette fille qu'elle trouvait étrange. Pourtant, vu d'un œil extérieur, la plus étrange des deux serait probablement la nouvelle arrivante qui se posait là sans rien dire après avoir donné un yaourt pour le faire torturer. Le silence, si on pouvait appeler ainsi le léger brouhaha dû aux autres clients et aux cuisiniers du restaurant, n'allait pas durer éternellement. Rester ainsi à se fixer comme des chiens de faïence n'apporterait rien et la curiosité de la généreuse donatrice à yaourt n'était toujours pas satisfaite. Il fallait bien commencer quelque part, et le plus logique vint donc.

▬ Mon nom est Elsa Von Berger, mais on me surnomme Nocturne et j'apprécierais que tu m'appelles par ce surnom.


Rien, aucune réaction, juste ce regard qui était passé au yaourt et qui, quand la voix avait percé le silence relatif, s'était relevé pour retourner vers les yeux vairons. Décidément, cette fille avait un problème. Elle était stupide ou elle allait vraiment si mal que ça ? Nocturne ne comprenait pas ce qu'il pouvait se passer dans sa tête. L'hypothèse de l'autisme n'était pas impossible après tout. Attendez, y a-t-il un pouvoir qui peut rendre quelqu'un autiste ou le mettre dans un état pareil d'une autre manière ? Aucun moyen de savoir tant que la rouquine n'ouvrirait pas la bouche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 368
Date d'inscription : 09/03/2012
Age : 23


It's a kind of magic.
Age du personnage :
Nationalité:
Relationship:

MessageSujet: Re: Les cadavres ont de commun avec les pots de yaourts que leur date de fabrication est inscrite sur la boîte.    Dim 26 Jan - 14:44




    Moi je n'ai que moi-même
    Pour montrer de mon coeur...
    .
     

    « ▬ Mon nom est Elsa Von Berger, mais on me surnomme Nocturne et j'apprécierais que tu m'appelles par ce surnom.

    Oui, certes très bien, et donc ? Tu voulais quoi comme réponse chère Elsa ? Un bonjour chaleureux ? Un froid regard planté droit ? Sans réponse à cette question tu ne lui donnas qu'un piteux coup d’œil. Et oui on pouvait le dire, tu déprimais Charlie.

    M'enchantée. Charlie. Juste Charlie pour moi.

    La rouquine lui avais dit ça sur un de ces airs les plus désabusé et, déjà, elle regrettais ces paroles. Qu'est-ce qu'il se passe Char' ? Un soucis ? Have U got a little problem ? What is wrong with U ?

    Tu culpabilisais. Culpabilisais de ne pas avoir été capable de l'accueillir comme tu aurais du le faire, tu t'en voulais de ne pas lui avoir montré tout ce que tu avais à donner dès le premier coup d’œil. Tu t'en voulais de ne pas avoir pus lui sourire. Tu savais bien que si tu avais un but dans la vie c'était ça. Être là pour les autres. Tu vivais pour les autres. Tu souriais pour les autres. Pour montrer aux gens tout ce qu'ils pourraient rater si jamais il ne souriait pas. Tu vivais pour leur montrer ce que le monde avait à donner. Tu vivais pour cela, puisque tu n'avais pas d'autre choix. Puisque tu ne t'étais trouvé bonne qu'à ça. Puisque c'était le seul but valable que tu t'étais trouvé.

    Lâchant des yeux le contreplaqué de la table, tu pris une profonde inspiration, redressa les épaules en reprenant ton port de tête habituel, puis expira :

    Well, Bon. Ok. Désolée. J'm'étais perdue là. Donc moi c'est Charlie, Phy, enchantée et puis parfois on m’appelles Char', ou Gigi. Ouai à cause de mon deuxième prénom, Gina, tu vois....
    Eeeeeet du coup toi, Noct', genre, veillée funèbre, noir dessin, scarification matinale, insomnie vaudou, toussa ? Ou bien, les soirées & pop corn c'est cool aussi ? Et , non sérieux. Le prend pas mal. En vrai. J'aime bien ton style, c'est drôle. J'aime bien les trucs drôles.


    Elle avait parlé trop vite, un grand sourire aux lèvres qu'elle se pinçait maintenant. Priant de ne pas avoir gaffée, avec dans son esprit la désagréable sensation qu'apportais le regret du choix des mots employés. Mais apparemment la pilule était passé. Peut être n'en pensait elle pas moins, mais déjà Charlie s'en fichait. Mais déjà elle entreprenais sa course effrénée. Mais déjà, son moral revenait.
    Il ne lui avait pas fallut grand chose, Il ne lui avait fallut qu'une préoccupation, une diversion. Pour remettre à plus tard ce qu'elle repoussait déjà depuis des mois. Pour remettre à plus tard ses remises en questions. Pour remettre à plus tard ce qui lui torturai l'esprit, ce qui lui torturait le cœur.

    Mmmh. Tu es... Psy ? Non j'sais pas en fait. J'te vois trop avec un don genre, 'marionnette' Ou j'sais pas. Ouai non en fait je déteste jouer aux devinettes tu sais, donc vazy Balance ! C'est quoi l'tiens ? »

    Tu adorais connaître les pouvoirs des gens, tu trouvais ça merveilleux. Il y en avait des tellement dangereux, tellement inutiles, tellement drôle. Ce que tu adorais par dessus tout c'était faire des démonstrations du tiens.Comme avec Lusso. Des jeux de puissance. Des jeux d'esprits. Des jeux auxquels tu te croyais pas si mauvaise sans trop savoir si ton jugement était ou non, faussé.
    Tu savais au combien un pouvoir pouvais être utilisé à mauvais escient et tu savais que le tiens pouvais être d'un côté comme de l'autre. Et la tentation étais là. Évidemment. Elle l'étais constamment.


     
    .

...Sa nature impudique
Ses envies pathétiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 04/09/2012
Age : 27


MessageSujet: Re: Les cadavres ont de commun avec les pots de yaourts que leur date de fabrication est inscrite sur la boîte.    Sam 1 Fév - 16:09



Far better than them
Class and beauty inside. Can't touch this !

elsa von berger
feat. Charlie G. Rogea
Présentations faites

C'est quoi cette réponse mâchée comme ça ? Même un zombie articulerait mieux ! Moi qui pensais peut-être trouver une personne digne d'intérêt, qui me permettrait de ne pas m'ennuyer, c'est franchement décevant ! Même le rouquin effacé de la bibliothèque n'est pas aussi apathique. Franchement, cette fille a un problème et je ne vais pas m'échiner à le résoudre, j'ai bien d'autres choses à faire.

Nocturne en était à chercher un moyen de poliment dire au revoir et partir sans que cela paraisse trop brusque. Difficile quand c'est elle qui était venue et que la conversation avait été entamée à peine une minute plus tôt. Un simple et banal "J'ai quelque chose à faire" ne passerait pas. Cette Charlie se sentirait forcément lésée. Cela ne serait pas bon pour sa réputation. Nocturne voulait rester celle dont les gens s'écartaient par respect ou parce qu'ils étaient impressionnés, pas parce qu'elle était insupportable.


▬ Well, Bon. Ok. Désolée. J'm'étais perdue là. Donc moi c'est Charlie, Phy, enchantée et puis parfois on m’appelles Char', ou Gigi. Ouai à cause de mon deuxième prénom, Gina, tu vois....
Eeeeeet du coup toi, Noct', genre, veillée funèbre, noir dessin, scarification matinale, insomnie vaudou, toussa ? Ou bien, les soirées & pop corn c'est cool aussi ? Et , non sérieux. Le prend pas mal. En vrai. J'aime bien ton style, c'est drôle. J'aime bien les trucs drôles.


Que ? Quoi ? Elle a débité tout ça d'une traite, sans même prendre le temps de respirer, et... scarification matinale ? Insomnie vaudou ? Quoi ? Mon style est drôle ? C'est quoi ce changement d'un coup sur l'autre ? Elle a un dédoublement de personnalité ou quoi ? Bon, réflexion faite, cette fille est digne d'intérêt. Elle est étrange, mais ça vaut la peine d'être creusé. Au moins je n'ai plus à chercher d'excuse pour partir !

D'abord trop estomaqué par le côté incongru de la tirade de Charlie, Nocturne se ressaisit assez rapidement et déploya son sourire habituel, celui qui était de façade mais sans être totalement feint. Dans ce cas précis, il n'était pas feint du tout. Le côté incongru de la réplique aurait pu la faire rire si elle n'avait pas gardé cette habitude de rester sérieuse en toute situation. Les rares rires qu'elle laisser s'échapper étaient voulu. En attendant, elle riait intérieurement et était curieuse de voir la suite des événements. Elle n'eut pas à attendre bien longtemps avant que la rouquine continue.


▬ Mmmh. Tu es... Psy ? Non j'sais pas en fait. J'te vois trop avec un don genre, 'marionnette' Ou j'sais pas. Ouai non en fait je déteste jouer aux devinettes tu sais, donc vazy Balance ! C'est quoi l'tiens ?


Une Psy ? Oui, il faut avouer que certains pouvoir psy auraient bien correspondu à la mentalité de Nocturne. Mais non, son pouvoir, elle ne l'avait pas choisi, mais au final, elle ne s'en plaignait pas. Elle n'avait pas encore assisté à tous les pouvoirs mais au final, le sien pouvait être plutôt intéressant si un jour elle arriverait à le maîtriser. Non, elle était une Elem. Oui, oui, une Elem qui parlait à une Phy sans complexe; Elle avait toujours jugé stupide de juger sur le pouvoir donné à priori aléatoirement. Ce qui importait n'était pas la lignée, contrairement à ce que son père pensait, ni la nature du pouvoir, comme semblait le penser certains élèves d'ici, mais bien les actes. Les actes montrent la nature de la personne, son honnêteté, sa franchise.


▬ Une Psy ? Ça aurait pu me convenir, mais non. Je suis une Elem. Surprise ? Je l'ai été au début, aussi. Pour les détails du pouvoir, je te laisse me révéler le tiens d'abord.


Oui, Nocturne voulait toujours avoir l'ascendant sur les autres. Elle ne livrerait pas d'information sans en avoir avant. Elle se servit un verre d'eau en observant les réactions de Charlie. Comme Nocturne s'y attendait, Charlie avait plus l'habitude de se prendre le chou que de discuter calmement quand il s'agissait d'Elem. La jeune fille aux yeux vairons espérait ne pas attiser la méfiance avec cette nouvelle sur son pouvoir. Tout en terminant sa phrase, elle se servit un verre d'eau. Parler de son pouvoir lui faisait penser à sa soif.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 368
Date d'inscription : 09/03/2012
Age : 23


It's a kind of magic.
Age du personnage :
Nationalité:
Relationship:

MessageSujet: Re: Les cadavres ont de commun avec les pots de yaourts que leur date de fabrication est inscrite sur la boîte.    Lun 10 Fév - 0:17




    But you don't know the way that you look...
    .




    ▬ Une Psy ? Ça aurait pu me convenir, mais non. Je suis une Elem. Surprise ? Je l'ai été au début, aussi. Pour les détails du pouvoir, je te laisse me révéler le tiens d'abord.

    Tiens, comme par hasard einh charlie ? Elle te le demandais là. Elle ne voulait que ça. C'était comme une petite fille. Comme une petite fille perdue. Comme celle que tu étais. Elle te regardait les yeux pleins d'envie, elle te regardait te lever. Elle attendait. Le regard en demande. L'envie si pressante. Elle te pénétrais par les pupilles. Tu la laissais là, en attente, en demande. Tu attendais. La faisant languir.



    Ce fut le moment que choisit Elsa pour détourner le regard, ...

    Et tendit que l'eau coulait plus rien autour ne bougeais. Charlie sentait tout ses sens en éveil et chacun de ses muscles palpiter, elle sentait son corps tressaillir et l'ocytocine l'envahir. Oui, Elle y prenait du plaisir. La Phy serrait les dents. En s'en appercevant elle se détendit la machoire. De droite à gauche. De gauche à droite. En expirant. L'intégralité du pichet était maintenant sur la table, prenant la fuite, s'écoulant sur la banquette à la droite de Nocturne. Peut-être celle-ci avait elle été un peu mouillé mais ça n'avait déjà plus d'importance quand le cours du temps repris son droit.

    ….Ce fut le moment que choisit Charlie pour activer son pouvoir.


    Un regard d'incompréhension s'en suivit. Normal. Derrière ses yeux vairons elle était comme tout le monde. Derrière ses yeux vairons, elle était comme toutes les autres. Charlie pensa alors un instant que la jeune fille en face d'elle n'aurait rien d'autre à lui apporter que ce qu'elle avait déjà vu. Des plaintes. Du bruits. Des sourires faussés. Des égoïstes envies. Des services incessants. Charlie en avait marre de ces filles là. Charlie en avait marre de tout ça. Mais Charlie était une gentille. Et Jiminy lui disait de ne pas y penser. Et Jiminy criait plus fort que tout le reste dans la tête de Charlie. Et Jiminy avait toujours raison. Il lui rappelait toujours les bonnes raisons. Tu peux encore le faire Charlie.

    Tu peux encore le faire Charlie, tu te répétais cela sans cesse ces dernier jours, tu te répetais sans cesse de ne pas abandonner . De ne pas lâcher ton sourire, de ne pas lacher ta naivetée et ton enfance mais c'était de plus en plus dur ; plus tu grandissais et plus tu te prenais des baffes. Plus tu grandissait et plus tu perdais ta joie de vivre. Tu vieillissais avec pour seule peur de ressembler alors à tout ces gens qui sont là dehors. Walkers.

    On pouvait donc voir les deux filles, l'une assise, l'autre debout. L'une ELEM, l'autre PHY. L'une à la chevelure noire, et l'autre rouquine. La seconde se demandait ce que la première allait bien pouvoir dire tandis qu'elle ouvrait déjà la bouche. La seconde se demandait ce que la première allait bien pouvoir lui crier tandis qu'elle essuyait la commissure de ses lèvres du bout de son pouce droit. La besogne était faite.

    Tu te demandais alors ce que tu avais bien pus semer. Discorde ou Curiosité?

     
    .

...When your steps make that much noise.
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 04/09/2012
Age : 27


MessageSujet: Re: Les cadavres ont de commun avec les pots de yaourts que leur date de fabrication est inscrite sur la boîte.    Mar 11 Fév - 2:47



Being classy doesn't mean,
she can't be curious about you

elsa von berger
feat. Charlie G. Rogea
Yogourt Story



Elle se servait de l'eau comme elle l'aurait fait de manière habituelle, pourtant quelque chose n'allait pas. L'eau coulait et son bras refusait de faire se redresser le pichet. Le verre débordait, l'eau coulait, silencieuse, imperturbable. Elle coulait à peu près uniformément sur la table, prouvant que celle-ci était bien parfaitement à l'horizontale, pas bancale. C'est étrange de se faire ces réflexion quand on ne peut plus bouger. Après coup, on se demande plutôt pourquoi on ne panique pas plus que cela. De l'eau coula sur Nocturne mais elle était trop absorbée par le phénomène qui la gardait immobile pour se préoccuper de cela. Il était évident que quelque chose d'anormal était à l'oeuvre, un pouvoir, donc logiquement celui de la rouquine. Elle s'était levée juste avant et avait maintenant un air crispé.

Le temps reprit son court et Nocturne le contrôle de son corps. Elle posa calmement le pichet et se tourna vers celle qui lui avait fait cette farce. Oui, cette Charlie avait montré son pouvoir, mais quel était-il ? On aurait pu penser à de la manipulation, influer sur le système nerveux pour en prendre le contrôle, mais cela relèverait plus d'un PSY. Un pouvoir qui fige les muscles ? Non, c'était trop parfaitement immobile pour que ce soit une action sur les muscles. Jouer aux devinettes de cette manière était distrayant. De l'incompréhension, le regard de Nocturne se fit pénétrant lorsqu'elle suivit des yeux la rouquine qui s'asseyait, apparemment plutôt fière d'elle.

La jeune fille aux yeux vairons ne l'aurait admis à personne, mais, intérieurement, elle jubilait de chercher le sens de ce qu'elle venait de voir, ou plutôt de subir. Le contrôle du temps aurait plutôt appartenu à un SPE. Le PHY pouvait en revanche avoir un contrôle sur les éléments tangibles, physiques. Cette fille peut donc garder la matière à un endroit. Peut-elle également la déplacer à volonté ? Non, probablement pas, cela deviendrait de la télékinésie, qui est un don PSY. Peut-elle figer seulement des éléments vivants, comme une partie de corps humain, ou peut-elle figer autre chose ? Je n'ai aucun élément permettant de répondre à cette question.

Toujours avec ce regard pénétrant qu'elle réservait à ceux qui méritaient son attention, elle analysa l'expression de Charlie. Elle semblait à la fois fière de son pouvoir et intriguée, voire même peut-être inquiète. Il faut dire que Nocturne n'avait pas décroché un mot depuis un moment, et cela pouvait mettre mal à l'aise quelqu'un qui attendait une réaction particulière. Elle laissa donc transparaître en partie le grand sourire qu'elle avait au fond d'elle. C'est avec précaution qu'elle leva le verre plein à ras bord.

▬ Intéressant comme pouvoir. J'espère que tu me diras si tu ne peux figer que les êtres vivants ou aussi la matière inerte, mais avant ça, serais-tu assez gentille pour aller chercher de quoi essuyer toute cette eau ?


La rouquine se leva, apparemment mi-gênée, mi-amusée pour aller chercher ce qui avait été demandé. Nocturne leva le verra à ses lèvres, mais à peine y avait-elle trempé le bout des lèvres qu'elle ne sentit plus le contact avec le liquide. En fait, le verre était vide, sans une seule goutte au fond. Oh c'est pas vrai ! Ça recommence ! Décidément, je vais coûter cher en eau à l'établissement. Il ne manquerait plus que j'aie accès à une nappe phréatique et on serait en pleine crise.

Cela dit, si elle était en "mode absorption", comme elle appelait cela, elle pouvait en profiter. Elle passa la main sur ses vêtements mouillés, puis rapidement sur la table. Toute l'eau fut absorbée en quelques secondes. Toute la surface était aussi dénuée de liquide que le sable du Sahara. Au moins cela avait un avantage. Heureusement qu'elle n'absorbait pas avec son pouvoir l'eau contenue dans son propre corps, car elle ne savait pas où étaient stockés les éléments qu'elle absorbait, mais ce n'était pas dans son organisme. La soif la tenaillait toujours et il lui faudrait attendre qu'elle arrive à désactiver son "mode absorption". Contrôler son pouvoir est quelque chose qu'elle voulait apprendre au plus vite.

Charlie revint rapidement avec une serviette dont elle allait se servir pour essuyer une eau absente. La rouquine resta interdite devant la table, les yeux passant de celle-ci à la robe sèche de Nocturne pour ensuite revenir au pichet, comme si elle se demandait un instant si elle n'avait pas rêvé ce qui s'était passé. Enfin, elle regarda Nocturne qui lui rendit son regard, mais cette fois avec son sourire énigmatique.

▬ Oh, pardon, apparemment, on n'aura pas besoin de cela. Je suis désolée que tu te sois levée pour rien. Pour la peine, c'est moi qui vais remplir le pichet à nouveau.


Le sourire énigmatique ne quittait pas les lèvres de Nocturne. Elle savait que Charlie n'était pas stupide. Elle s'en doutait par son attitude. Ses soupçons sur une possible forme d'autisme étaient partis très loin. Il restait à savoir si la PHY allait tirer les bonnes conclusions ou non. Tout comme Nocturne, elle n'avait pas toutes les cartes en main et ne pouvait que tenter de deviner au jugé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 368
Date d'inscription : 09/03/2012
Age : 23


It's a kind of magic.
Age du personnage :
Nationalité:
Relationship:

MessageSujet: Re: Les cadavres ont de commun avec les pots de yaourts que leur date de fabrication est inscrite sur la boîte.    Lun 22 Sep - 2:41




    Tapis dans l'ombre pendant des millénaires
    .


    Tu avais marché en direction du comptoir sans tilter, tu avais été comme tous ceux que tu hais tellement, zombifié. Il y avait pourtant ici de quoi l’être. Ses mots résonnaient encore. Jiminy les répétait sans cesse. ‘ Intéressant comme pouvoir. J'espère que tu me diras si tu ne peux figer que les êtres vivants ou aussi la matière inerte, mais avant ça, serais-tu assez gentille pour aller chercher de quoi essuyer toute cette eau ?

    T’es pas bien dans ton assiette ? Et bien quoi Char’. Elle l’a vu ? Elle t’as vu ? Oui. Elle t’avais vu utiliser ton pouvoir. Comment ? Pourquoi ? Aucune réponse valable ne te venait à l’esprit. Quel pouvoir cette fille la pouvait-elle avoir ? Un pouvoir de protection mentale ? Une barrière psychique ? Une minute. Elem. Elle avait dit élémentaire. Quoi qu’il en soit t’y pouvais rien, et puisqu’elle était décidé à rester planter à ta table, autant en parler avec elle pour comprendre. Autant faire amie amie et voir pour la suite. Toi, tu revenais déjà avec une servi…

    Wait. What ?

    ▬ Oh, pardon, apparemment, on n'aura pas besoin de cela. Je suis désolée que tu te sois levée pour rien. Pour la peine, c'est moi qui vais remplir le pichet à nouveau.

    Et elle te regardait sur un air des plus méprisables, le sourire moqueur, les yeux rieurs, non, clairement, on ne pouvait pas lire plus limpide. Elle t’avait prise dans ton propre piège. Et tu détestais ça. Tu allais exploser, mais te retint en réalisant qu’elle n’avait fait que te rendre la monnaie de ta pièce. Ça t’apprendrait. Patience. Calme. Sérénité. Paix. Amour. Naïveté. Voilà la Charlie que tout Aisling connaissait qui refaisait surface.

    ▬Enfait j’me suis fait avoir. Maintenant que tu m’as eu c’est plus drôle. Oui, j’m’avoue vite vaincue… Pour aujourd’hui on va dire. On recommence. Tu as vu l’eau couler. Ça. Ça c’est pas normal. Et c’est franchement intéressant. Ensuite l’eau qu’il y avait là, soit t’as vraiment besoin de t’hydrater soit tu l’as foutue quelque part…

    Notre petite Phy avait vraiment la sensation de mettre le doigt sur quelque chose qui titillait son attention. Le point commun ‘Eau’ n’avait rien à voir dans tout ça. Mais pour une quelconque suite elle avait besoin de réponse. De réponse d’Elsa.

    … et c’est la première chose digne d’intérêt de ma journée donc tu voudrais être ‘assez gentille’ pour me parler de toi et, Nocty, arrêtons le gaspillage d’eau, laisse tomber pour le pichet.


     
    .


Ses poumons t'éclairent
Comme l'EDF ou l'nucléaire
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 04/09/2012
Age : 27


MessageSujet: Re: Les cadavres ont de commun avec les pots de yaourts que leur date de fabrication est inscrite sur la boîte.    Lun 22 Sep - 13:57



If you're that interesting,
just get on my level !

elsa von berger
feat. Charlie G. Rogea
Yogourt Story




Nocturne était contente de l'air surpris de la rouquine. Tel est pris qui croyait prendre, n'est-ce pas ? Cependant, quelque chose chiffonnait la jeune fille. La rousse avait semblé très surprise quand elle avait parlé du pouvoir en faisant des suppositions. N'est-elle pas habitué que l'on réagisse à son pouvoir ? Il allait falloir creuser cette hypothèse.

▬Enfait j’me suis fait avoir. Maintenant que tu m’as eu c’est plus drôle. Oui, j’m’avoue vite vaincue… Pour aujourd’hui on va dire. On recommence. Tu as vu l’eau couler. Ça. Ça c’est pas normal. Et c’est franchement intéressant. Ensuite l’eau qu’il y avait là, soit t’as vraiment besoin de t’hydrater soit tu l’as foutue quelque part… et c’est la première chose digne d’intérêt de ma journée donc tu voudrais être ‘assez gentille’ pour me parler de toi et, Nocty, arrêtons le gaspillage d’eau, laisse tomber pour le pichet.


Gentille ? Oh elle ne veut quand même pas toutes les explications sur un plateau non plus. Ce serait trop simple ! La jeune fille ne put s'empêcher de sourire au surnom dont elle avait été affublé. Nocturne était devenu Nocty. Elle avait du culot, cette rouquine... tant mieux. Elle aimait ça. Voyons un peu si elle aurait la patience de jouer au jeu de Nocty !

▬ Tu voudrais donc que je te dise tout pendant que de ton côté, tu ne m'as pas encore mise au parfum ? Tu ne manques pas d'air, dis-moi. Mais pour ma part, j'aime bien jouer aux devinettes. Ton pouvoir n'est pas de me figer moi dans mon ensemble, non. Ma respiration et mon cœur fonctionnaient toujours, heureusement. Donc tu as pu figer une partie de moi, mais ce n'est pas figer les muscles, non, ça n'aurait pas été aussi parfaitement immobile. Tu peux donc figer une partie du corps des gens dans l'espace, j'ai bon ?


L'absence de réaction face à elle était révélateur. On aurait dit que Charlie était celle qui était paralysée, là, tout de suite, comme si elle avait utilisé son pouvoir sur elle-même. Elle gardait contenance, mais on la sentait un peu déboussolée. Nocturne savait y faire pour déstabiliser les gens. Elle avait fait ça tout le temps depuis qu'elle était arrivée et ça ne lui avait pas valu que des amis. Elle enchaîna, profitant de cet instant où son interlocutrice était déstabilisée.

▬ Et bien sûr, tout cela, tu es habituée à le faire sans qu'on puisse s'en rendre compte, sinon tu n'aurais pas paru aussi surprise quand j'ai parlé de ton pouvoir.


C'était un coup de poker, elle en avait conscience. Si ça se trouve, l'étonnement n'avait rien à voir avec cela. Mais Nocturne était bonne pour le bluff. Elle pourrait bien se débrouiller au poker si elle essayait. Son visage restait impassible. Son adversaire, en revanche, ne connaissait rien au principe du pokerface, apparemment, car sa mine surprise s'accentua.

▬ Apparemment, j'ai vu juste. Quant à savoir pourquoi cela ne marche pas sur moi... c'est possiblement lié à mon pouvoir. Ce n'est qu'une hypothèse, mais que se passerait-il si quelque chose comme de l'eau bouge à cause d'un pouvoir alors que tu la figes ? Ou même si elle passe sur quelque chose de figé ? Est-ce que cela pourrait interférer avec le tien ?


Nocturne pouvait presque voir les engrenages tourner dans la tête de Charlie. Cette dernière avait apparemment repris le contrôle de ses émotions pour réfléchir de manière plus calme. Cette fille semble vraiment intéressante. J'espère bien m'entendre avec elle. Après un moment que Nocturne trouva plutôt court, la tête rousse se redressa et un regard déterminé la fixa.

▬ Tu m'intéresses, Charlie, et pour cette raison, tu seras la seule à pouvoir m'appeler Nocty sans que cela me dérange. Je t'écoute, maintenant, surprends-moi !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les cadavres ont de commun avec les pots de yaourts que leur date de fabrication est inscrite sur la boîte.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Les cadavres ont de commun avec les pots de yaourts que leur date de fabrication est inscrite sur la boîte.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: « CAMPUS. :: « Restaurants.-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit