AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fais ce qui te plaît ! • Secret Santa V4 ▬ spécial été

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 368
Date d'inscription : 09/03/2012
Age : 23


It's a kind of magic.
Age du personnage :
Nationalité:
Relationship:

MessageSujet: Re: Fais ce qui te plaît ! • Secret Santa V4 ▬ spécial été   Lun 26 Aoû - 23:28

OUIIII, j'avais vue Bull ! et , et je suis heureuse que ça te plaise. j'ai un peu flippey ma rasse t'sé. j'avais peur d'extrapoler un peu quoi. mais tout va bien, c'est cooleuh. j'suis heureuse Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 1016
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 26


It's a kind of magic.
Age du personnage : 17 hiver.
Nationalité: Française.
Relationship:

MessageSujet: Re: Fais ce qui te plaît ! • Secret Santa V4 ▬ spécial été   Ven 27 Sep - 1:53

[ Petite màj du 28/09: j'ai corrigé les quelques erreurs traînant dans le texte, ainsi que revu certains passages, modifiant ainsi certaines tournures de phrases, en enlevant par-ci, en rajoutant par-là... Bref, la version finale est donc en ligne, un chouïa plus longue que la première version. Have fun ! ]

Salut, je poste après des semaines de retard, bien la vie ? Alors, je tenais à m'excuser d'avoir mis aussi longtemps. Disons qu'entre le mode coma de mon ordinateur, l'attente pour le récupérer chez l'informaticien et le fait que juste après je suis partie rejoindre Sheina ne m'a pas vraiment aidé. En effet, écrire le secret santa juste à côté de la concernée, ça me semblait un peu con et je préférais passer du temps avec elle que devant mon ordinateur à rédiger tout le pavé qui va suivre. Pour vous donner une idée, j'ai commencé à l'écrire vers 18h20, et j'ai fini de l'écrire et de le mettre en page il y a genre 5 minutes ( J'écris actuellement à 01h35. ), et j'ai beau avoir fait une pause miamiam et un peu glandé après, on peut dire que j'y ai tout de même passé plusieurs heures. Certes, je ne sais pas coder, donc la mise en page est assez simple, mais placer toutes ces balises couleurs, c'était bien chiant. Je livre le rp en l'état car j'ai vraiment pas le courage de corriger les fautes que j'ai dû zapper à l'écriture. De plus, il n'y a rien qui vient avec, ni avatars, ni dessins, pour la simple et bonne raison que j'ai envie de le poster tout de suite. En gros, j'ai pas envie de me lancer dans quelque chose qui va certainement me bouffer dans les 1 à 2 heures de plus.

Bref, pour ce qui est de mon message à Sheina... Je pense que tu peux déjà imaginer ce que je peux dire sur toi. Après tout, c'est pas comme si on sortait ensemble depuis un petit bout de temps, n'est-ce pas ? Alors, qu'est-ce que je pourrais bien te dire ? Voyons. Merci pour ta gentillesse ? Que tu écris vraiment bien et que je ne pense pas pouvoir un jour faire quelque chose ressemblant de près ou de loin à ton style, vu celui que j'utilise la plupart du temps ? Que tu t'es vachement améliorée au niveau graphique, quand on voit l'évolution entre tes premiers et tes derniers avatars ? Ce serait assez classique, un peu trop même. Alors ce que je tiens à te dire, c'est que je te souhaite d'être heureuse. Et ce malgré tes goûts vestimentaire me soutirant souvent des poker face, c'est dire ! Ou encore que j'ai du mal à comprendre comment tu arrives à supporter le vil troll que je suis. Bref, j'ai tenté 2 ou 3 fois de ré-écrire ce passage, ne sachant pas vraiment comment je pourrais résumer tout ce que je peux dire à ton sujet. Quoi que, je pense que la seule phrase que j'ai retenu en Suédois devrait pouvoir le faire. Alors voilà, t'as plus qu'à te remémorer la phrase en question. Sur ce, je te laisse à ce Secret Santa. J'espère que ça te plaira, que j'ai bien retranscrit Summer, et surtout que pour une fois que j'ai bien retenu mon côté troll, ça ne vous fera pas fuir toi et les autres qui liront ce gros pavé. Notons au passage que mine de rien, ceci marque mon post n°1000 sous mon colérique de blond elem ! Je le réservais à la base pour Sixtine, mais l'utiliser pour toi, c'est pas plus mal. Sur ce, bonne lecture !

- Darth Vader aka Erick Le Rouge, Dark Lord of the Sith.




Tell me you love me, come back and haunt me

La chaleur de l'été était insupportable cette nuit, impossible de s'endormir dans ces conditions. Elle se tient seule dans la pièce, la tête ailleurs, repensant au passé. À cette école où bien des choses se sont déroulés. Une autre époque, un autre temps. Cela faisait bien longtemps qu'elle avait quitté Aisling et les terres de l'Irlande, ainsi une grande partie de sa jeunesse n'était plus que poussière au vent, un souvenir flou qu'elle ne désirait pas plus que ça retrouver, en temps normal. Summer était maintenant une adulte, ce qui entraînait des responsabilités bien plus importantes qu'auparavant. Elle n'avait pas vraiment changé physiquement, il n'y avait que quelques rides discrètes se dessinant sur son visage encore attirant, et ses cheveux avaient retrouvés leur blondeur d'origine. Pour ce qui est de son mental, là encore elle n'avait pas subit un énorme changement: elle continuait à se faire passer pour douce et gentille là où elle n'est que mépris et indifférence. Concernant son avis sur l'humanité, il était toujours aussi négatif. Cependant, elle ne voyait peut-être pas la vie d'un point de vue aussi pessimiste que jadis. Enfin, quoi qu'il en soit, elle se tenait donc dans le salon de sa demeure et retirait une petite boîte du haut d'une armoire. Elle était recouvert d'une fine couche de poussière, signe qu'elle se trouvait là depuis un moment. Ce n'est pas souvent que la dame ressent le besoin de se connecter à ses souvenirs d'adolescences.

La belle dégagea la saleté avec l'aide d'un chiffon et s'affaira par la suite à ouvrir la boîte, boîte qui se révélait être finalement assez plaisante à l’œil une fois débarrassé de la poudre du temps, elle revêtait alors une teinte rouge rubis et orné de contours dorés. À l'intérieur on pouvait y découvrir des lettres, de quelques cahiers dont un agenda et des photos qui ne tardèrent pas à finir entre les doigts de cette Summer devenue femme. Au fur et à mesure qu'elle regardait les photographies, un voile de mélancolie se dessinait sur ses traits. Bien que ce soit étrange de sa part, elle se demandait ce qu'étaient devenu la plupart des personnes dont l'image était maintenant un vestige de ses années lycée. Par exemple Henry, ce jeune garçon à qui elle enseignait à l'époque comment bien utiliser son don, où avait-il bien pu disparaître ? Ce n'était pas la première fois qu'elle se posait la question, il faut dire que ce dernier n'avait plus jamais donné de nouvelles à qui que ce soit une fois parti d'Aisling. Pas la moindre trace de lui où que ce soit, comme s'il n'avait jamais réellement existé. Peu après, elle se questionna sur le duo atypique que Kyle et Camélia formaient. Miss grosse poitrine avait-elle finalement mis le grappin sur le rouquin apathique ? Et Jead, ce garçon avec qui elle avait déjà partagé la couche, continuait-il à s'amuser avec son don en donnant la gueule de bois à ses victimes ? Aussi, est-ce que cet étrange énergumène qu'était Temujin avait fini par se trouver une femme voulant bien de lui ? Ce serait surprenant, mais pour quoi pas. Et tiens, le chétif Luca avait-il changé avec le temps ? Concernant cette idiote de McQueen, était-elle toujours une peste voulant que le monde lui fasse la courbette ? Son frère était-il toujours un fanatique des vieilles consoles ? Hum, vraiment, repenser à tous ces gens lui faisait un drôle d'effet.

Enfin, une personne en particulier venait hanter l'esprit de Glory. Comment aurait-il pu en être autrement ? Bien sûr qu'elle ne pouvait que penser à Erick Lienart Velmur. Après tout, n'était-ce pas lui qui avait pour la première fois véritablement attiser la curiosité de la manieuse de cire ? Lui et sa vantardise, son caractère explosif et son humour ravageur de part sa nullité ? Lui et ses mains pouvant se faire tendresse ou passion selon la situation? Lui et ses coups de reins, lui et son regard moqueur, lui et sa voix grave, lui et ses sourires sournois. Lui qui t'apportait visiblement tant mais que tu as finalement traîné dans la boue, et pourquoi ? Parce qu'au fond, quand bien même tu l'aimais, tu ne pouvais t'empêcher de lui faire du mal. Peut-être que par fierté, tu ne voulais pas devenir la femme d'un seul homme, peut-être que par vanité, tu préférais t'amuser et ne pas penser aux sentiments venant réveiller ton cœur plongé depuis trop longtemps dans un profond coma , ou peut-être que tu ne voulais pas qu'il perde son temps avec quelqu'un comme toi. Peut-être que tu ne te sentais pas de taille face à celle qui avait touché son cœur avant toi, avant même qu'il arrive à Aisling, cette rouquine maniant les flammes aussi bien que l'épée ? Qui sait. Ce qui était sûr c'est que depuis de l'eau a coulé sous les ponts. Le fier Erick avait changé. Il n'était plus cette incarnation de la colère que tu avais, avec bien d'autres, forgé. L'orage était passé et son armée d'éclairs avec. Plus calme, moins vantard, plus ouvert au dialogue, peut-être même enfin apaisé, l'ancien Elem faisait sa vie. Oui, mais il la faisait sans toi, tout comme tu la faisais sans lui, Summer. Tu avais même pensé un moment pouvoir retomber amoureuse. Quelle idiote tu fais parfois. Pas la peine de nier, tu sais très bien que depuis votre premier baiser, tu es sienne. Tant pis si c'est écœurant de ton point de vue, tu ne peux y faire face, et c'est bien ça le nœud du problème. Tu l'avais tout simplement dans la peau.

Lâchant un soupir, Summer se décida à ranger ces photos qui lui faisaient plus de mal qu'elle n'aurait pu se l'imaginer, se disant que ça ne sert pas à grand chose de remuer le couteau dans la plaie. Elle passe maintenant à son agenda, le feuilletant parfois avec un petit sourire en coin, parfois avec un air désabusé. Rien ne retient vraiment son attention jusqu'à cette page venant lui sauter aux yeux. Un petit mot accompagné d'une photo. Un cliché vraiment étrange, que la logique même réprouve. C'est à peine si tu t'en souvenais, et pourtant... Il n'y a aucun doute possible. C'est à se demander comment tu as pu passer à côté pendant toutes ces années. Tu ne peux d'ailleurs pas t'empêcher d'exprimer tes pensées:

- Qu'est-ce que cet imbécile fait sur cette photo ?!


I had to find you, tell you I need you


Nous retrouvons Summer G. Brooks en pleine séance de " Il fait trop chaud l'été c'est nase je veux mourir ", autrement dit en train de faire bronzette sur sa chaise longue, avec pour tenue un maillot deux pièces mettant en valeur ses courbes en rendant jalouse plus d'une. On a beau mourir sous le soleil - oui, c'est rare en Irlande, mais en ce jour, il y en avait bel et bien, ça vous la coupe hein ? -, on se doit d'être une femme provoquant des bosses dans les maillots de bain des garçons traînant sur la plage, c'est un fait. La jolie Elem se demandait donc quoi faire. Elle n'avait pas particulièrement envie de copuler pour combler l'ennui et elle était un peu las de participer aux soirées festives des Phy et Spé. C'est qu'après une semaine de Party Hard non stop, on commence à se lasser de l'alcool, de la musique commerciale, des lumières vous brûlant la rétine et des histoires d'un soir. Surtout quand cet imbécile de Lienart ne s'est pointé à aucune de ces soirées. Elle qui voulait tant profiter de son mode joyeux bourré afin de l'emmener dans ses draps et observer son visage déconfit quand, à son réveil, il réaliserait qu'ils avaient couché ensemble... Ce n'était pas courtois de la part du pokémon de type foudre de ne pas venir se faire promptement capturer, vraiment. Quel salaud. Bref, ça faisait maintenant un moment que la fourbe faisait bronzette, il était peut-être temps de s'occuper autrement. Peut-être en faisant du gringue à l'un des mâles se la jouant beau gosse, dans l'unique but de le faire languir pour finir par partir en le laissant seul comme un idiot, avec sa main pour seule consolatrice. Oui, ça semblait être un bon plan. Sauf qu'en fait, les étalons ne semblaient pas vraiment faire trempette. Ils devaient plutôt être en train de décuver dans leurs chambres, ou au bord d'un caniveau.

Actuellement c'était plutôt la sortie des jeunes qui se déroulait sur la plage. La seule personne étant dans sa tranche d'âge dans les environs semblait être le grand frère de Queen. Un petit chevelu blondinet à l'air grognon, absorbé par l'écran de son... Non. Un Gameboy ? Woah. Ça remonte à quand, la dernière fois qu'elle a vue ce gros bloc de plastique gris clair ? Sérieusement, elle devait encore être une gamine à l'époque. Qu'est-ce qu'un richard comme lui pouvait bien foutre avec une telle vieillerie ? Il ne pouvait pas faire comme tout le monde et glander avec un smartphone ? Ou au moins une portable plus récente, comme la DS ? Déjà que du peu qu'elle en avait vu, le Albert lui avait l'air bien atteint, son avis sur lui ne s’arrangeait pas. Elle n'avait aucune envie de draguer un tel cassos. Bon, s'il faisait 20 centimètres de plus et qu'il affichait un look plus classe, pourquoi pas, mais là... De toutes façons, même la rumeur veut que Freyja, la reine des salopes, n'a pas pu dévergonder ce type. Il doit vraiment avoir les hormones qui déconnent. Quant aux restes des formes de vie humanoïde profitant du soleil, c'était majoritairement des adolescents et aux dernières nouvelles, elle n'était pas pédophile. Hélas pour Henry d'ailleurs, qui devait être frustré d'avoir Summer comme mentor seulement pour le contrôle de son don. La seule chose que Summer avait bien voulu faire avec lui ayant de loin un rapport avec le sexe, c'est lui expliquer comment bien aborder une fille de son âge. Manque de pot, l'italien ne semblait pas être intéressé par les filles sans poitrine et joli petit fessier. C'est pas demain la veille qu'on le verra faire autre chose avec Lisandra que de pourrir la vie des élèves. Pourtant dans le genre couple de sociopathes, ils iraient bien ensemble.

Alors autant aller voir ailleurs s'il se passe quelque chose de plus intéressant dans les parages. Damoiselle Gloire se redressa donc en quête d'action et quitta la plage, qui en plus de ne pas proposer actuellement un choix varié de personnes à mettre dans son lit était en plus de ça un lieu peu propice pour voir apparaître un Erick sauvage. C'est que ce cher Thunder n'est pas vraiment friand des endroits avec de l'eau aux alentours. Des restes de l'époque où cet élément avait un effet peu plaisant sur lui et son pouvoir, paraît-il. Bref, c'est avec ses formes, dirons-nous, intéressantes, que Summer se promenait dans les alentours de la mer. Un beau cadre, pour sûr, mais la damoiselle n'étant pas du genre à s'émerveiller devant un paysage, aussi beau soit-il, l'intérêt s'en retrouvait diminué. Sur le chemin, la seule chose qui attira quelque peu son attention, c'est de voir au loin cet abruti se prenant pour un chevalier traîner le petit Luca avec lui en direction du bord de la mer. Une vision normale dans cette partie du monde. Du peu qu'elle pouvait comprendre à cette distance, il semblait parler de sirènes. Elle ne voulait pas savoir ce qu'il désirait faire avec, tant pis si ne pas intervenir rendait l’espérance de vie du petit rouquin réduite, elle n'allait pas se risquer à calmer un type accompagné d'une épée et d'un sérieux pet au casque. Il avait beau avoir le mérite d'être plutôt mignon et de bien embrasser - pour ceux qui vivent dans une grotte, Orwenn a la vilaine tendance de rouler des pelles à toutes les "princesses" étant à son goût. -, ce n'était pas pour autant que l'idée de le fréquenter était présente dans la caboche de notre protagoniste.

Quelques minutes passèrent et Summer avait fini par quitter une bonne fois pour toute le bord de mer, en profitant pour enfiler quelques vêtements en plus provenant de son sac. C'est donc en mini-short et débardeur à décolleté qu'elle continuait à errer sans véritable but, non loin des restaurants. Que va-t-il arriver à notre héroïne ? La suite au prochain épi... Ah. Bah non, c'est vrai, c'est pas un rp traditionnel ici, c'est à moi de tout écrire et de conclure l'histoire. Chiotte. Bon, reprenons, vu que le skill to be continued a été retiré de mes compétences. Sûrement un coup des bien-pensants. Poursuivons. Summer donc, dans une tenue un peu moins affriolante - mais avec toujours un fort potentiel à provoquer un certain phénomène dans le pantalon des hommes. -, se retrouvait non loin des temples de la bouffe régnant dans le coin. Le soleil était toujours présent et ne semblait pas vouloir partir. Peut-être que la personne possédant le don de contrôler la météo en avait sa claque du temps pourri de ce pays. C'est donc malgré le fait qu'elle ne fasse strictement rien que notre jolie bout de femme rencontra la route d'un jeune garçon qui, après l'avoir croisé, se retourna et vint l'aborder avec une petite tape dans le dos. Et ce alors qu'elle n'a pas envie de faire zizi-panpan, ce qui est donc plutôt triste pour ce jeune homme. Ou pas, mais on en reparlera plus tard. Pour le moment, Summer espérait juste que ce n'était pas un gros lourd, style l'albinos géant répondant au patronyme de Hallelujah.

- Excusez-moi pour la gêne occasionnée, pouvez-vous m'aider ?
- ... On verra bien. Vous désirez ?
Elle y rajouta un petit " En dehors d'un plan cul ? ", en pensée, bien évidemment.
- Eh bien... Je cherche un membre de ma famille. Il serait dans cette école. Vous pensez pouvoir m'aider à le trouver ?
- J'ai l'air de n'avoir que ça à faire ?
- Clairement que oui !


Summer fixa l'individu d'un air blasé, hésitant entre lui coller une baffe et lui faire manger de la cire.

- ... Bien... De quoi il a l'air ?
- Alooooors, si je ne me trompe pas... Il est colérique, fait preuve d'un humour douteux, est un grand fan de Scorpions...


Bien, pas besoin d'en dire plus, Summer coupa son interlocuteur dans son élan, elle savait déjà de qui il parlait. Et bien entendu, il fallait que ce soit de Lui. Elle ne serait pas surprise en apprenant que tout ça ne soit qu'une blague à la con.

- Un type casse-couille, grand, blond, avec des yeux bleus, hein ?
- Oui, ça colle ! C'est comme ça qu'on me l'a décrit ! Vous le connaissez ?
- Jamais entendu parler.


Tournant les talons, Summer voulait s'éloigner le plus rapidement possible. C'était sûrement un piège de cet abruti d' Erick. Non mais franchement, il pourrait faire un effort. Pourquoi ce serait sur elle que tomberait un type de sa famille cherchant à le débusquer ? Elle voulait bien croire au hasard, mais là c'était un peu trop gros pour que la pilule passe.

- Attendez ! Je suis sûr que vous savez de qui je parle !

Il l'attrapa par le bras, ce qui renforçait l'envie de Summer de l'étouffer avec de la cire. Elle dégagea de suite la main du jeune homme, l'air agacé pour ensuite lui lancé un regard noir.Maintenant qu'elle portait réellement son attention sur le garçon, elle pouvait effectivement voir une certaine ressemblance entre lui et l'électromorphe. Il avait l'air un peu plus jeune que Erick, était moins grand, plus fin et avait des cheveux bien moins ondulés, mais tout aussi blonds. En les mettant côte à côte, on pourrait aisément penser qu'ils sont frères. Il y avait également dans son visage quelque chose lui rappelant une autre personne, mais elle n'arrivait pas à mettre le doigt dessus. Peut-être que cette impression venait de son regard vert, différent de celui de Erick, qui au cas où vous ne le sauriez pas même si Summer l'a évoqué en parlant de lui, arbore des yeux bleus.

- S'il vous plaît !
- ... Bien.


Les jeune homme sourit tout en la remerciant, ce qui renforçait l'envie de la belle de lui fourrer un bloc de cire dans le gosier. Pour une raison inconnue, elle était mal à l'aise en sa présence. Son instinct lui disait que quelque chose ne tournait pas rond avec ce type. Il n'avait pourtant pas l'air menaçant. Même lorsqu'il la rattrapa par le bras, il n'y avait pas de force dans sa poigne et ce malgré son ton pressé, c'est dire s'il était inoffensif. Peu importe, cette impression lui donnait envie de s'éloigner de lui, de décamper au plus vite. Mais d'un autre côté, elle ne voulait pas l'envoyer se démerder tout seul. Autrement dit, le tout combiné ne faisait qu'attiser l'étrange sentiment qu'il provoquait en elle. Il n'y a plus qu'à espérer que ce ne sont pas les gênes Velmur qui font cet effet sur elle, car sinon elle en aurait rapidement marre. D'ailleurs, en parlant de gênes.

- Au fait, Erick est de ta famille, alors quel est ton lien avec lui ?
- C'est comme ça qu'il s'appelle ? Je pensais pas à un prénom de ce genre. Ah, et pour ce qui est de notre lien de famille, je suis son cousin.
- ... Tu ne connaissais même pas son nom ? Alors que c'est ton cousin ? Tu te fiches de qui ?
- Hum... Disons que c'est un sujet qu'on aborde pas souvent chez moi, alors en dehors de quelques anecdotes sur lui, le fait qu'il étudie ici et que son nom d'adoption est Velmur, je sais pas grand chose sur lui.


Summer souleva un sourcil, perplexe au point qu'elle n'avait même pas réalisé qu'ils étaient maintenant passés au tutoiement. Elle n'avait jamais vraiment prêté attention au fait qu' Erick ait été adopté. Il en avait déjà parlé, c'est certain, mais ça devait être la première fois que le sujet arrivait à l'intéresser. Du peu qu'elle en a retenu, Erick aurait déjà rencontré son père biologique, ce qui expliquait le fait que ce garçon soit au moins au courant de son nom de famille, pour peur que le père en ait parlé autour de lui. Bien que ce serait surprenant, en effet, à en croire les propos de Volt, son père n'avait pas l'air d'être du genre à vouloir évoquer ce sujet. Enfin, peu importe, le jeune homme semblait ne pas vouloir laisser Glory penser en paix.

- Alors, tu sais où il est ?
- Pas la moindre idée, je ne le suis pas à la trace.
- Même pas un indice ? Il doit pourtant avoir ses habitudes, non ?
- Il en a un peu trop, si tu veux mon avis.
- Hein ? Comment ça ?
- Rien. Suis-moi. Tu ne risques pas de le trouver ici, il est plutôt du genre à traîner dans l’établissement... Losqu'il ne provoque pas des bagarres avec les Phy.
- Tiens, je le voyais plus du genre à se battre avec des Psy, vu ce qu'on m'en a raconté.
- Il se bat avec tout le... Attends... Tu es son cousin, c'est ça ?
- Oui, et alors ?
- Et alors tu sais ce que sont les Phy, les Psy, les Spe et les Elem ? Tu n'es pourtant pas étudiant ici. Je ne t'ai jamais vu avant aujourd'hui.
- Ah, ça. Je ne suis pas un élève de Aisling, mais je suis au courant pour les dons et je sais comment ça fonctionne chez vous. Je ne pense pas que Erick soit au courant, mais dans notre famille ce ne sont pas les dons qui manquent.
- ... Et on peut connaître l'habilité du mystérieux cousin ?
- ... C'est pas vraiment un don utile ou puissant, hein...
- Dis toujours.
- ... Je peux parler aux objets.
- ...
- Ouais, je sais, c'est nase... Enfin, j'ai répondu à ta question, donc à toi de me répondre à la mienne !
- Et quelle est-elle ?
- Tu serais pas la petite amie de mon cousin ? Ou son ex ? Je me demande, vu que t'as pas l'air de vouloir le croiser, mais tu as pourtant l'air de très bien le connaître...
- C'est pas ton problème.
- Ok, je vois.
- Bon, tu veux le trouver, oui ou non ? Parceque je doute que rester ici à ne rien faire va aider.


Sans laisser le temps au cousin de répondre, elle reprit la route. Maintenant, plus de doute, ce mec avait bien un lien avec Lienart: que ce soit l'un ou l'autre, ils semblaient exceller pour ce qui est de taper là où ça fait mal en posant les questions que l'on voudrait éviter. Elle plaignait sincèrement les pauvres objets devant le supporter... Au fait, si vous n'avez pas encore compris ce qui énerve notre belle Summer, là, de suite, c'est le fait que l'autre idiot comprenne aussi facilement qu'elle soit l'ex du fier elem. Ou plutôt qu'il l'évoque aussi facilement. Merde quoi, ils n'étaient pas amis, alors de quel droit venait-il parler de ce sujet avec ses gros sabots ? Une belle famille de con, voilà ce que ça devait être, du côté biologique du Lienart... M'enfin. Pendant le trajet, le cousin tenta bien de relancer la conversation, voulant certainement détendre l'atmosphère, mais Glory ne semblait pas être de cet avis, elle le laissait donc parler sans vraiment écouter, ne répondant quasiment jamais à ses relances. S'il avait tant envie de causer, qu'il parte voler le gameboy de Sir McQueen et s'en fasse un ami histoire qu'elle soit enfin peinard. Et cette impression de malaise, toujours présente... Vivement qu'il le retrouve, son fichu cousin, histoire que Erick souffre aussi...

- ... Bien. On est arrivé. Il doit traîner dans l'un des bâtiments du coin. Bonne chance.
- Hé ! Attends ! Tu veux me lâcher ici ? Je risque de me paumer moi, dans un tel établissement ! Et j'ai beau avoir sa description, je suis pas certain de le reconnaître pour autant !
- J'ai déjà été assez gentille pour en t'accompagnant jusqu'ici. J'ai d'autres choses à faire que de te servir de guide.
- Nope, faux, t'as rien d'autre à faire.
- Pardon ?
- Un peu de bon sens. Si tu avais autre chose de prévu, tu n'aiderais certainement pas le cousin de ton ex à le retrouver.
- ...
- Enfin, soit, si tu veux me laisser en plan, libre à toi. Je devrais pouvoir me débrouiller.
- Tant mieux. L'ex te laisse maintenant à tes occupations.


Il fallait vite qu'elle s'en aille avant de lâcher prise. Ce mec avait une nouvelle fois fait mouche. Il n'avait que trop raison: elle n'avait vraiment rien d'autres à faire que de partir à la recherche de son amour perdu. C'en était insupportable. Elle en avait assez de diriger toute son attention sur lui, assez d'entretenir cette relation malsaine avec lui. C'était comme s'accrocher à quelque chose qui ne fait que nous bouffer petit à petit. Mais quand bien même elle vodurait passer à autre chose, elle était au final bien trop faible pour lâcher prise. Elle ne pouvait pas accepter que Erick puisse vivre sans elle. Elle était bien pathétique sous son masque d'indifférence.

- Une dernière chose.

Le cousin aux yeux verts l'avait rattrapé. Non, il venait plutôt de venir de nul part. La fatigue devait se faire un peu trop présente chez Summer, car en arriver à ne plus faire attention à quelqu'un se rapprochant de nous, c'est généralement pas un signe de bonne santé.

- Tu devrais t'excuser, tu sais.
- ... Qu'est-ce que tu racontes ?!
- Je pense que tu devrais lui demander pardon pour ce que tu as fait.
- Ah ? Parce que maintenant tu es au courant de ce qu'on a vécu Erick et moi, môsieur le cousin ?
- Non, pas vraiment... Mais je suis persuadé que tu devrais lui présenter tes excuses.
- Ah oui ? Et ce sont tes amis les fourchettes qui te l'ont dit ? Je ne pensais pas qu'elles avaient autant de conversation !
- ...
- Je n'ai rien à me reprocher et ce n'est pas un inconnu sortant de nul part qui va avoir la permission de me les briser copieusement en me faisant la morale ! Maintenant si tu ne veux pas que j'utilise mon don pour passer mes nerfs, tu as intérêt à dégager de là.
- Bien, bien, calme ta joie, je vais te laisser en paix ! Par contre, ce serait bien que tu rebrousses chemin.
- Et pourq-
- Il est là-bas.


Pointant de son index le chemin opposé, le blond montrait du doigt le fier Lienart. Il était occupé à discuter - ou terroriser, c'est selon. - un jeune garçon répondant au nom de Sully. On ne pouvait pas entendre ce qu'ils étaient en train de se dire, mais le petit garçon semblait grandement intimidé par la montagne que semblait être Erick face à lui. Il ne serait pas étonnant que le sourire et la douceur du psy ait provoqué chez l'électromorphe une furieuse envie de venir lui dire quelque chose ressemblant à " le monde c'est pas bisounours land bordel de merde, je vais t'entraîner et faire de toi un homme, lopette ! ", oui, ce serait le plus plausible connaissant la bête. Summer pour sa part, toujours en colère, reporta son attention sur le jeune homme à ses côtés. Elle était surprise. Pourquoi afficher un aussi large sourire devant cette vision ? Qu'est-ce qui pouvait bien clocher avec lui ? Et aussi, qu'est-ce qui clochait chez elle ?

- Pourquoi ce serait à moi d'aller le voir ?! C'est TOI qui le cherche !
- Oui, et je l'ai trouvé, ça me suffit.
- ... Qu'est-ce que tu racontes ? T'as perdu ta petite cervelle en cours de route pour en arriver à proférer une connerie pareille ?!
- J'ai dit que je voulais le trouver et le voir. Je n'ai ps parlé de discuter avec lui, que je sache.
- ... ... ...
( Je pense que je n'ai pas besoin de préciser ce à quoi pense Summer. )
- Bon, je vais rentrer. La suite n'est plus de mon ressort. Mais avant ça...

Le garçon se retourna brusquement, embarquant Summer en l'attrapant par l'épaule. Soudain un flash illumina les yeux de la jeune femme. Un bruit distinct s'échappa de l'appareil que venait de sortir le jeune homme de sa sacoche. Il déposa le cliché tout juste imprimé entre les mains de l'étudiante encore étourdie et s'en alla promptement en prenant le chemin d'une ruelle non loin de là. Sans vraiment réaliser ce qu'il venait de se passer, Glory se mise à courir après le jeune homme, une furieuse envie d'enfin utiliser son don lui prenant aux tripes. Mais à travers la ruelle qu'il venait d'emprunter ne se trouvait personne. Il s'était volatilisé. Il avait dû prendre un chemin annexe, à travers les arbres. Rageant dans sa barbe, Summer porta son regard sur la photographie. On l'y voyait surprise tandis que le jeune homme affichait son éternel sourire. Au loin on apercevait Erick en train de frotter avec ferveur le crâne de Sully. La prise était assez belle malgré l'âge de l'appareil utilisé et la rapidité de l'action. Le cousin devait avoir l'habitude de manier les appareils photo, ou alors il avait une sacrée chance. Qu'importe. Rangeant par réflexe l'image dans son sac, Summer rebroussa chemin, se dirigeant droit vers Erick qui était toujours en train d'enquiquiner le petit Smile. On pouvait l'entendre grogner que non, il ne faut pas être gentil avec les autres, qu'il faut les dominer, ce à quoi le petit rétorquait qu'il n'était qu'un vilain monsieur. La jeune femme ne se gêna pas pour interrompre la conversation en assénant un coup de pied droit dans le dos de l'électromorphe. Elle fixa ensuite le petit Psy et lui fit signe de partir. Ce dernier n'hésita pas un instant à prendre la poudre d'escampette. Suite à cela, le fougueux elem se redressa par la suite afin de faire face, son regard se mutant en un concentré de haine.

- Qu'est-ce que t-
- Ton cousin est à ta recherche, il m'a emmerdé pendant une bonne heure et il vient de se barrer après t'avoir aperçu et m'avoir pris en photo. Tu as des explications ?
- Qu'est-ce que tu racontes ?! Je n'ai pas de cousins ! Je suis -
- Oui oui, je le sais tu es adopté. Mais du côté de ta famille biologique, il semble que-
- Qu'est-ce que tu racontes comme tas de conneries ? Si c'est tout ce que tu as trouvé pour me les briser, tu peux t'en aller !
- Pourtant ce cousin existe bien. Tiens, tu en dis quoi ? Je l'ai inventé peut-être ?


Arrachant des mais la photo que lui tendait Summer, Erick la regarda plusieurs secondes avant de la lui fourrer dans la paume droite.

- Ouais, il y a une ressemblance, et après ?
- Comment peux-tu être sûr de ne pas avoir de cousins ? Tu es pire que têtu, un véritable âne.
- C'est pourtant pas compliqué, pas un seul de mes parents biologiques n'a de frères ou de sœurs, t'es heureuse maintenant ? Tu commences à percuter ?
- ...
- Plutôt que de me faire perdre mon temps avec tes plans à la con, abstiens-toi, ça nous fera des vacances à tous les deux.


Erick lâcha finalement un feulement et s'éloigna, mettant ainsi fin à la conversation. Summer quant à elle se remémora les paroles de l'inconnu. Elle devrait s'excuser, hein ? C'est ce qu'il avait dit... Qu'est-ce qu'il pouvait bien leur vouloir à la fin ? Était-il seulement réellement à la recherche de Erick ? De sa famille ? Glory n'y comprenait plus rien. Alors elle regarda la silhouette du colérique s'éloigner. Elle ne voulait pas qu'il parte. Pas maintenant. Alors elle se mise à marcher dans sa direction. Après tout, peut-être qu'il avait raison ? Peut-être que tout cela pourrait prendre fin si elle faisait l'effort de demander pardon ?

- Erick !!!

Il ne se retourna pas. Il n'avait que trop l'habitude de se faire interpeller par elle pour se prendre un dernier pique en pleine gueule. Il n'avait aucune envie de jouer à ce petit jeu puéril. Si seulement il pouvait imaginer ce que Summer désirait faire actuellement sur un coup de tête ne lui ressemblant pas. Tant pis s'il ne voulait pas lui parler, elle devait tenter sa chance, non ? Elle s’élança donc. Pendant quelques secondes. Mais elle se stoppa net, son esprit reprenant le contrôle. S'excuser, et puis quoi encore ? Elle n'avait aucune excuses à présenter, ce n'était pas sa faute s'il n'était qu'un idiot avec un trop plein d'orgueil. Elle devait vouver quelque chose pour avoir des pensées aussi ridicules ! Alors elle s'arrêta pour de bon, laissant la silhouette s'estomper au loin. Elle était de nouveau seule et c'était sûrement pour le mieux. De toutes façons, ce sont tous des cons.


Oh take me back to the start


Ouvrant en trombe la porte de la chambre sans même penser à l'heure, Summer s'approcha sans un mot et tendit la photo au jeune homme présent dans la pièce. Il ne semblait pas plus surpris que ça. Il s'y attendait depuis longtemps, alors as la peine de faire croire le contraire.

- Tu peux m'expliquer ?
-  Oh. Il remonte ce cliché, pas vrai ? Enfin, façon de parler... Tu viens seulement de la retrouver ?
- Explique-toi Karl !!! Qu'est-ce que tu fais sur cette photographie ? Qu'est-ce que tu essayais d'accomplir ?!
- ... Je te l'ai déjà dit. Je voulais que tu t'excuses.
- Que je m'excuse ?! Tu sais ce qu'il se serait passé si j'avais suivi ton conseil ?!
- Hum... Tu aurais peut-être été heureuse avec lui, c'est ce que je pense.
- Sale imbécile ! Je t'ai interdit d'utiliser ton don pour faire ce genre de choses ! Tu sais très bien le risque que tu prends en voulant modifier le passé !
- Oui oui, je suis au courant, on me l'a assez répété...
- Alors pourquoi tu n'en fais qu'à ta tête ?! Pour réparer mes erreurs et me rendre heureuse ? Penses un peu à toi bon sang !
- ...
- Tu tiens tant que ça à risquer ta vie ? À foutre ton petit bordel à travers l'espace-temps ?!
- De toutes façons si j'avais réussi mon coup, au mieux je naissais quand même, au pire je n'aurais jamais existé et on aurait pas à en parler.


Elle le gifla de toutes ses forces. Mine de rien, ça faisait du bien d'enfin pouvoir le cogner tant d'années après le moment où l'envie se fit ressentir la première fois. C'était comme si sa colère de l'époque était revenue la hanter avec les souvenirs de cette étrange journée. Vous voyez, élever un enfant n'est déjà pas chose facile, alors quand en prime ce dernier possède le don de voyager dans le temps, ça ne facilite pas les choses. Vraiment. Surtout si ce dernier a en tête de faire mumuse avec les ficelles du temps en tentant de faire suivre un autre chemin à la réalité. Ah, les enfants, une bien belle saloperie. Après cette baffe monumentale, Summer enlaça Karl dans la seconde d'après. Voir sa mère dans cet état était un événement inédit et il n'avait pas la moindre envie de revivre l'expérience.

- ... Maman... Arrête de pleurer, s'il-te-plaît...
- Tais-toi ! Un imbécile comme toi n'a pas à me dire quoi faire ! Comment peux-tu dire ce genre de choses comme si ce n'était pas grave ?! Tu es la personne la plus importante au monde pour moi, et tu dis l'air de rien que si, en échange de mon bonheur, tu ne venais pas au monde, ça ne ferait rien ?! Tu te fous de ma gueule ?! Qu'est-ce qui cloche avec toi ?! Si tu tiens tant à me rendre heureuse, commence déjà par ne pas oublier que tu es mon fils ! Et si tu as tant envie de voir ton père, tu n'as pas besoin d'utiliser ton don pour ça ! Crétin ! T'es encore plus con que cet imbécile !
- ... J'imagine que c'est finalement à moi de m'excuser...



No one ever said it would be so hard


Dernière édition par Erick L. Velmur le Sam 28 Sep - 8:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬
Sweet Little Nuisance
Sweet Little Nuisance
avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 07/03/2010
Age : 25


It's a kind of magic.
Age du personnage : 16 ans
Nationalité: Ecossaise
Relationship:

MessageSujet: Re: Fais ce qui te plaît ! • Secret Santa V4 ▬ spécial été   Ven 27 Sep - 19:48

Bon, t'as déjà eu le droit à mes réactions, mais quitte à faire une réponse officielle.

Je ne m'étalerais pas dans un pavé de niaiserie, parce que tu sais ce que je penses, donc voilà. (et puis quoi que tu dises plus choupi tu meurs hihihihihi /PAF)

Et puis quand au SS, tu sais aussi ce que j'en penses mais OMGN KRNBKRBKJNRZKJBNKRZ !!!! Tu as parfaitement joué Summer (mis à part le fait qu'elle songe un instant à s'excuser mais c'est un détail as I said) c'était drôle, touchant, bien écrit, les cameos des autres aisligniens m'ont bien fait sourire aussi. Et puis ça change de te lire dans un style plus sérieux, c'était touchant et bien écrit jusqu'à m'en mouiller les coins des yeux - mais c'parce que y'a de la poussière hein, n'ôtons rien à ma virilité. Et puis la relation KarlSummer est juste parfaite awesome, awesome, faudrait vraiment qu'on essaie de les jouer ces deux là.

Bref, j'te mange les joues sale sale truc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://love-the-irony.tumblr.com/
▬▬▬▬▬▬▬
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Fais ce qui te plaît ! • Secret Santa V4 ▬ spécial été   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fais ce qui te plaît ! • Secret Santa V4 ▬ spécial été

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: « AT THE END OF THE DAY. :: «The gallery.-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Art, Culture et Loisirs | Naruto