AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un petit tour au défouloir. - libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 01/08/2012
Age : 25


It's a kind of magic.
Age du personnage : 16
Nationalité: américano-chinoise
Relationship:

MessageSujet: Un petit tour au défouloir. - libre   Mer 13 Fév - 1:20

Depuis que Charlie, cette chère, adorable et manipulable Charlie t’avait parlé du défouloir, tu étais intrigué. T’en avais vaguement entendu parler comme d’une salle de boxe qui servait à évacuer le stress… Mais Charlie t’en avait également parlé comme d’un lieu mal fréquenté. Etait-ce le cas ? Aucune idée… Mais autant aller y jeter un oeil ? Mais que faire… Y aller à découvert, comme ça ? Mais que souhaitait-il y faire ? Profiter de la salle ? Si c’était le cas, ce n’était pas un problème… mais s’il devait affronter une petite frappe un peu colérique, mieux valait sans doute rester discret… Et revêtir une autre apparence. Il avait même déjà une petite idée de quoi faire…

Puis il mit fin à ce flot d’idées saugrenues. Pourquoi autant cogiter ? Il n’avait qu’à y aller comme il était, comme ça. Prétextant un besoin de se défouler comme tout le monde, pour aller voir de lui-même à quoi ressemblait le fameux défouloir. Il aviserait sur place en cas de mauvaise rencontre.

Parcourant les couloirs, il scrutait tout autour de lui, mais ne rencontra pas ce qu’il espérait. Une poignée d’élèves, mais pas de personnes au sang chaud qui chercheraient querelle… En fait, une fois arrivé au défouloir, il ne voyait personne.  Plutôt inhabituel, sans doute… Ils devaient travailler ou s’occuper d’autre chose. D’un autre côté, c’était pas plus mal.  Il évitait les emmerdes.

Bref, il entra donc dans cette fameuse salle, équipée donc d’espèces de mannequins-, visiblement des punching-balls- et de gants. Pas de sacs de frappe, tiens.  Sans doute pas assez « visuel » pour pouvoir se défouler. Rien d’autre… En même temps c’était un vieux défouloir, pas une salle de sport. Mine de rien, c’était un concept bien sympa. Miles lui-même n’avait pas donné de coups depuis un moment… Plus il regardait la salle, plus cela lui faisait envie. Il avait encore quelques restes ancrés dans son corps, mais l’arrêt de ses activités, depuis son arrêt à Aisling, l’avait rouillé. Il avait envie de voir s’il était encore opérationnel. Il mit ses écouteurs, et lança la musique.



Jetant son sac dans un coin, enlevant sa veste et la laissant par terre, Miles s’avança dans la salle, d’un pas lent, calme. C’était l’occasion en plus de laisser s’échapper un peu de frustration, accumulée depuis son arrivée, frustration vis à vis de cette ambiance malsaine qui régnait dans cette école, où chaque élève était potentiellement dangereux pour lui. Frustration de son pouvoir merdique qui lui donnait probablement plus de migraines que de victimes au sein de l’école. Miles allait enfin pouvoir se lâcher totalement,  Il récupéra une paire de gants, qu’il enfila consciencieusement, avant de se mettre à sautiller sur place, et courir un peu, mettre quelques coups dans le vent.  Fallait bien s’échauffer un peu. Puis il commença à lâcher quelques coups de poing sur un mannequin. Un peu au hasard, de manière assez espacée, jouant des poings, encore, et encore, et encore, frappant relativement doucement et pas trop vite.  Puis il se mit à suivre le rythme de la musique, lorsque celle-ci se mit à accélérer. Un coup. Puis deux. Puis quatre. Puis deux.  Il se laissait aller, frappant à fréquence plus élevée,  de plus en plus fort. Gauche, droite, crochet, uppercut. Gauche, gauche, crochet, coude arrière, coup de genou,  pas de côté, coup de pied haut.  Les coups pleuvaient sous forme d’enchaînements, toujours rapides, plus violents, plus intenses. Puis… BAM ! C’est le drame.
Oh, rien de grave, en fait. Miles venait juste de faire une mauvaise chute. Une petite entorse, dûe à ses efforts excessifs. Mais ça faisait un mal de chien !

- Fuck. Je savais que j’aurais dû m’entraîner après être arrivé ici.

Tentant de se remettre sur ses pieds, il s’étala par terre à nouveau, sa jambe le lançant trop pour permettre de rester debout. Cela lui apprendra, au Tyler, à vouloir faire le malin avec ses arts martiaux alors qu’il avait rien fait depuis des semaines.  Séance écourtée, donc. Mais de toute façon, il était fatigué, et en sueur. Il ne trouvait même pas la force de continuer à bouger, en fait, et resta donc allongé à même le sol, haletant. Puis il se releva ensuite péniblement, boîtant, et se dirigea vers son sac,  y rangea son baladeur,  en sortit une bouteille d’eau, et s’aspergea brièvement avec après avoir bu. Puis il s’installa au milieu de la salle, assis en tailleur, et ferma les yeux, respirant profondément pour se reposer et récupérer. Il demeura ainsi quelques minutes, reprenant lentement son souffle, son rythme cardiaque s’apaisant avec le temps. Ce qui le rassurait, c’était qu’au moins il n’avait pas tout perdu. Ses réflexes et ses capacités s’étaient amoindries, de même que sa résistance et son endurance, mais il n’était pas encore à jeter. Il allait falloir remonter le niveau par contre, et se remettre à l’exercice ! Mais… Où ? Et quand ? Il lui fallait rester discret, il ne voulait pas vraiment que sa pratique se sache… Miles aimait bien sa couverture de psy silencieux et non-violent. Paraissant plus capable de se réfugier derrière un bouquin que de délivrer un poing dans la gueule du premier venu. Autant que ça demeure ainsi, en tout cas au regard du public. Il avait également envie de se renseigner davantage sur le côté sombre d’Aisling. Envie de replonger dans l’action, sentir l’adrénaline d’un combat. Mais les clubs officiels l’exposeraient au regard de tous… Et puis, faut pas rêver non plus, y’a pas de combat clandestins ici, on n’est pas dans un film ou un quartier craignos. Le jeune homme essayera quand même de voir, qui sait… En tout cas, il ne pourrait pas progresser davantage dans le traditionnel, étant séparé de ses parents actuellement, mais il lui faudra se maintenir en forme, ça, c’est sûr. Et puis, face à un utilisateur de dons, c’est toujours mieux que rien, vu son don à lui, qui ne lui permettra sûrement pas de se défendre…  

C’est alors qu’un bruit attira son attention. Bref. Net. Un bruit de pas. Quelqu’un aurait envie d’utiliser le défouloir ? L’observait-il ? Venait-il juste d’arriver ? Avait-il vu quoi que ce soit ? Miles ouvrit les yeux, regardant le vide plutôt que fixer la porte, essayant de distinguer quelque chose par l’intermédiaire de sa vision périphérique. Peut-être que cette personne allait se manifester. Peut-être qu’elle n’en ferait rien, pensant ne pas avoir été repérée. Peut-être allait-elle timidement frapper à la porte ou rester dehors par peur de déranger. Aucune idée… Mais il resta là à attendre, silencieusement. S’il fallait jouer de patience, ce n’était pas lui qui allait échouer, et il resterait impassible jusqu'à ce que la personne se manifeste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un petit tour au défouloir. - libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: « COLLEGE/LYCEE | RPG. :: « Premier & Deuxième étage. :: « Défouloir.-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com