AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rouge comme la solitude { Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 08/03/2012
Age : 28


It's a kind of magic.
Age du personnage : 18 ans
Nationalité: Irlandaise
Relationship:

MessageSujet: Rouge comme la solitude { Libre   Mar 27 Nov - 20:00


Etre ce que nous sommes et devenir ce que nous sommes capables de devenir, tel est le seul but de la vie.


Ce matin-là, le professeur écrivait son cours sur le tableau comme à son habitude. Derrière lui, les élèves chuchotaient et gloussaient pour qu'il ne les entende pas. Rien de très anormal dans une classe diriez-vous. C'est vrai sauf que nous ne sommes pas dans une école normale. Les étudiants de celle-ci ainsi qu'une grande majorité du personnel sont des détendeurs de don. C'est-à-dire que chacun possède un pouvoir qui lui est propre. Aisling n'est pas la seule école qui regroupe des êtres aux pouvoirs aussi dangereux qu'improbable. Mais c'est la seule où il y a une très forte concentration de phénomènes, pour être plus précis, cet établissement abritent des élèves que les autres écoles ne veulent pas, comme des mauvais élèves, la reine des cours de récréation en passant par toute sorte de camé et fou dangereux. En clair, quand on est un peu près normal, il faut avoir les nerfs solides en intégrant Aisling.

Ce qui n'était pas le cas de l'enseignant désigné un peu plus haut. Il était plutôt du genre stressé voyez-vous. La classe à qui il faisait cours était plus indiscipliné que d'habitude et pour cause, une des élèves se trouvant au second rang, celle qui donnait l'impression de s'ennuyer en tenant sa tête dans le creux de sa main, c'est elle qui provoquaient tout ce raffut. Cette demoiselle avait pourtant l'air d'être une étudiante très sage, on ne dirait pas qu'elle était capable de perturber un cours. C'est la fille qu'on n'entendait jamais parler et qui travaillait bien malgré quelques difficultés. Bref, c'était le genre d'élève que les enseignants aimaient beaucoup. Pourtant, avec son don, l'adolescente incarnait aussi leur pire cauchemar, surtout pour ceux qui étaient un peu trop naïfs ou tête en l'air.

Cette fille répondant au doux prénom d'Artémis sait bien que l'heure de colle lui pendait au nez en s'attaquant à l'adulte très éprouvé déjà par sa journée. Mais l'irlandaise pensait que sans preuve, l'homme ne pouvait rien faire contre elle. Il y a quelques minutes encore, il cherchait son feutre. Il disait être sûr de l'avoir mit ici. Ce qui est vrai, sauf qu'Artémis a joué de son don pour déplacer l'objet à un autre endroit à l’insu du prof. Phénomène qui bien entendu c'est reproduit plusieurs fois pendant le cours.

Vous l'auriez sans doute deviné, la capacité d'Artémis Satyne est de contrôler le plastique. Et malgré que ce ne soit pas un pouvoir comme un des mutants de X-men, quoiqu'on pourrait le comparer au pouvoir de magnéto, celui-ci peut s'avérer utile, bien que dans ce cas-là, il lui valut des heures de colle pour ce vendredi après-midi. Le prof a fini par avoir une crise de nerf. Il faut dire que Crowley a mit le paquet cette fois-ci et les autres participaient de bon coeur à sa machination diabolique. Au final, il perdit la boule au point d'écrire de plus en plus vite et d'effacer aussitôt ses phrases. Puis finalement, il se tourna vivement vers l'Elem, la pointant de son index tout boudiné et de lui crier en postillonnant sur les malheureux devant lui : « Mademoiselle Crowley ! Vous êtes collé ce soir après les cours !!! »

C'est comme ça que Miss Teigne se retrouva dans une salle de cours un vendredi après les cours. Pendant que ces petits camarades préparaient leur week-end, voir déjà leur soirée. « De toute façon, je n'avais rien de mieux à faire » Marmonna-t-elle en griffonnant un petit dessin sur sa feuille d'exercice.

Elle était seule dans cette pièce, seule avec cinq magnifiques exercices dont elle ne comprenait rien. Sa victime, s'est mise en arrêt maladie pour un temps indéterminé. Sans doute doit-il voir un psychiatre. Mais ce qui est sûr c'est qu'il ne remettra plus les pieds à Aisling de si tôt. La jeune fille soupira avant de poser son stylo sur la table. Son regard glacé vagabonda un temps dans la pièce. Sa balle en plastique qui ne la quitte jamais volé devant sa tête.

Des cris de chimpanzés se faisaient entendre depuis le couloir. Au début, ce n'était que des peintures faite sur les murs. Mais ces dessins ont pris vie pour une raison quelconque et aujourd'hui, ils font savoir qu'ils sont présent. Artémis sourit en les écoutant s’agiter. Puis elle regarda l'heure sur sa montre.

Elle n'avait fait qu'une demi heure de colle sur les 3 heures prévu par le professeur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 01/08/2012
Age : 25


It's a kind of magic.
Age du personnage : 16
Nationalité: américano-chinoise
Relationship:

MessageSujet: Re: Rouge comme la solitude { Libre   Jeu 13 Déc - 2:41

Spoiler:
 

- Monsieur Payne. Votre copie.
- Hm?

Une voix vint l'extirper de son sommeil. Il ouvrit un oeil, jusqu'à voir une forme un peu vague. Une silhouette obscure. Un visage. Énervé. Oups.

- Euuuh... Désolé.

Miles se redressa sur sa table. Le professeur de mathématiques le fixait d'un regard assassin qui ferait fuir jusqu'aux plus braves templiers. Tu vas en prendre pour ta pomme(d'Eden) mon vieux.

- Je... Je dormais pas hein, j'ai juste fermé les yeux un court instant.
- C'est ça, et moi je suis le Pape.

Mon dieu, ce nombre de références à un jeu. Mais bref. Cela sentait les ennuis. Des petits rires résonnèrent dans la classe, jusqu'à ce que le prof les calme d'un geste de la main.

- ... Désolé m'sieur, j'ai pas très bien dormi hier...

En fait, t'avais pas dormi du tout hein Miles. C'est dur, de cogiter. On a envie d'aller se coucher, on est fatigués, on s'allonge dans son lit et... Et on réfléchit. On pense à plein de trucs, on est assaillis, on regrette, on complote, on culpabilise, on est submergé, noyé par le flot incessant de mots et d'images. T'avais déjà en tête de nuire à quelqu'un, et t'avais déjà peur de le regretter. Puis tu commençais à te faire des "amis", ici, et tu mourrais d'envie de les piéger, tout en redoutant de les perdre. Enfin bref. Le professeur le dévisagea avant de répondre, d'un ton sarcastique.

- Eh bien, monsieur Payne, puisque vous estimez être assez incollable en maths pour vous permettre de dormir, que diriez-vous d'y remédier en heure de colle? En solvant quelques équations, vous devriez assimiler les bases plus rapidement, non?

Blague de merde sur de la physique et des jeux de mots pas drôles, sauf pour ledit Payne qui étouffa un petit rire. Malheureusement, ce ne fut guère au goût de son interlocuteur.

- Alors, on joue les marioles? Très bien, vous allez les prendre, vos heures! Deux heures, ce soir.

Euuuh, mariole, mariole, celui qui fait des blagues c'est vous m'sieur, aurait voulu répondre le jeune homme, mais il préféra garder le silence. Il ne voulait pas vraiment empirer sa situation. Tyler accepta donc sa punition sans autre résistance. Cela ne l'empêcha toutefois pas de se présenter en retard... Bon, certes, pas volontairement. Il avait piqué un roupillon après la dernière heure de cours, qui n'était pas avec le même professeur, et celui-ci était parti avant de le remarquer. Les autres élèves tentèrent de réveiller Miles, mais il déclina leur sympathie en demandant à pouvoir piquer un petit somme avant de repartir. Une décision fort irréfléchie, car s'il était rentré il aurait pu dormir directement jusqu'au matin sans aucune gêne, mais bon, l'état de somnolence n'est pas connu pour être celui qui offre la plus grande vivacité d'esprit. Lorsqu'il se présenta enfin à sa pénitence, le professeur, très mécontent, rallongea sa peine à la perpétuité d'une heure, et lui fourra un exercice noté à rendre. Il entra dans la salle, constatant qu'une élève y était déjà présente. une autre de ses victimes? Non, sans doute pas, il n'était pas sensé avoir cours avec les années au dessus: en sortant de la salle, Miles crut voir des petites têtes, probablement des 2ème année, et la demoiselle présente semblait plus âgée que lui. Bon, elle avait sans doute été collée dans la même salle. Peu importe.

Miles s'installa à une table hasardeuse au milieu de la salle, et commença à lire l'énoncé. Il sauta l'exercice 1, puis le 2, et ne commença à rédiger qu'à partir du 3, de manière désinvolte. Il répondait aux questions par-ci par-là, visiblement bloqué assez souvent. Il finit par s'étirer et se dégourdir les bras et les épaules, avant de regarder en direction de la fille. Elle semblait fixer le décor, regardant l'heure. Depuis combien de temps était-elle là? Si on supposait qu'elle était là depuis la fin des cours, elle devait être arrivée au moins une demi-heure avant lui. Intérieurement, il félicita le prof qui l'avait collé pour l'avoir attendu: bon nombre aurait pensé qu'il avait simplement décidé de ne pas venir. Enfin, revenons à nos moutons. Il tenta d'observer brièvement l'autre personne, essayant de voir ses traits, ses caractéristiques, lorsqu'il s'étirait et cessait d'écrire pour regarder autour de lui, tout en bossant sur ses exos. Elle était située à plusieurs rangées sur sa droite. De longs cheveux, c'est tout ce qu'il pourra en dire. Le second détail le rendant beaucoup plus... Réticent à lui adresser la parle. Elle portait toujours son uniforme, puisqu'elle sortait de cours probablement. Un emblème rouge ornait celui-ci. Rien que ce seul détail suffisait à mettre Miles mal à l'aise; il n'aimait pas du tout les ELEM, et avait toujours tâché de les éviter, hormis quelques personnages plus sociables et moins hautains que d'autres. Peut-être en faisait-elle partie? Aucune idée, mais bon. Pas de prise de contact. Il se concentra dès lors sur ses exercices, laissant le temps passer pendant qu'il bossait nonchalamment pour viser une note moyenne. Puis, au bout d'un moment, -il ne savait pas combien de temps était passé depuis,- il finit par céder au silence des lieux et prendre la parole.

- Euh... Salut. Désolé de te déranger, mais bon, on s'ennuie un peu en colle. Du coup euh... Miles. Miles Tyler Payne, enchanté.


T'as jamais été doué pour les présentations. En plus, face à une ELEM. Bah, au pire elle te rembarrera, et tu retourneras à tes exos, et retour à la case départ, rien de dramatique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Rouge comme la solitude { Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: « COLLEGE/LYCEE | RPG. :: « Premier & Deuxième étage. :: « Salle de cours principaux.-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit