AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre percutante. [ pv Charlie G. Rogea]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 01/08/2012
Age : 26


It's a kind of magic.
Age du personnage : 16
Nationalité: américano-chinoise
Relationship:

MessageSujet: Rencontre percutante. [ pv Charlie G. Rogea]   Mer 24 Oct - 0:41

Rencontrer des gens, c'est bien. Encore faut-il qu'ils aient un minimum d'utilité. Malheureusement je n’ai encore rien trouvé jusque là. Aucune personne susceptible de me couvrir en cas de pépin, me sortir de l’impasse. C’est à croire que cette école ne contient que des gens aux pouvoirs idiots, et que les plus forts sont toujours les moins fréquentables. N’y a-t-il donc pas un justicier agréable ou une bonne poire aux pouvoirs dévastateurs ? Malheureusement, je ne peux pas encore essayer de rentrer dans le cercle des plus fourbes. Ils sont trop malins, autant ou plus que moi, et la moindre erreur me coûterait cher avec eux. Je verrai ça sûrement plus tard. Trop méchant, ça me mettrait en difficulté dans certaines situations, donc il en faut un puissant, influent mais pas excessivement cruel afin de bien m’adapter à lui. Mais bon, ce sera pour plus tard. Actuellement, le plus important est d’en trouver des très sociables et altruistes, des gens qui pourraient me filer un coup de main.

Miles était à la bibliothèque, venu chercher le calme de cet environnement propice au travail et à la lecture. Il avait un devoir à faire et était venu y chercher quelque documentation hasardeuse afin de pouvoir compléter celui-ci. Seulement, il était toujours tracassé par le fait qu’il ne connaissait personne ; ou du moins, personne de réellement sympathique et utile à la fois. Il n’a rencontré qu’une espèce de tarée mystérieuse, qui n’a pas l’air disposée à voler à son secours en cas de pépin… Bon, soit. Peut-être que plus tard, il aura plus de chance ? Peut-être bien. Ou peut-être pas. Peut-être. Enfin, c’est possible quoi. Bref. Il faudrait plutôt qu’il aille trouver ce livre qu’il lui faut. Il doit être dans…

*BAM*

Un choc. Une chute, accompagnée d’un bruit sourd. Miles tomba à la renverse, en trébuchant sur il ne savait quoi. Amortissant les dégâts en évitant de tomber tête la première, il resta cependant assis par terre, endolori par le petit accident qui venait de se produire. Il ne lui fallut guère longtemps pour comprendre que, pensif comme il était, il n’avait pas fait attention à son entourage, et venait de percuter quelqu’un au détour d’une étagère.

- Pardon, je suis vraiment désolé! J'étais en train de réfléchir et je n'ai pas fait gaffe... Est-ce que ça va?

Il se releva rapidement, et tendit la main à la personne qu'il venait de renverser. Une demoiselle aux cheveux flamboyants, plutôt mignonne d'ailleurs. Mais Miles ne s'attarda pas sur ce point. Il afficha une mine confuse, honteux d'avoir causé ce malencontreux problème dû à son côté tête en l'air. Elle avait l'air en PHY, vu son uniforme. Sur le coup, elle n'avait pas l'air bien farouche, mais ça c'est peut-être ses traits féminins délicats qui le faisaient penser, elle était peut-être une féroce combattante au don surpuissant capable de le transformer en un tas de chair sanguinolente dans les prochaines secondes-, ce que notre petit PSY au sang frais ici n'espérait pas du tout-.

Ne pas paniquer. Elle ne va peut-être pas m'en vouloir au point de me régler mon compte. Enfin j'espère.


Spoiler:
 


Dernière édition par Miles T. Payne le Ven 26 Oct - 9:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 370
Date d'inscription : 09/03/2012
Age : 24


It's a kind of magic.
Age du personnage :
Nationalité:
Relationship:

MessageSujet: Re: Rencontre percutante. [ pv Charlie G. Rogea]   Mer 24 Oct - 19:54

Charlie Dors.

VRR VRR VRR.

Charlie Dormait.

« -pute. »

Un texto de mérédith la réveilla. Sans ouvrir les yeux elle tendit le bras pour attraper, quelque part dans son lit, son portable qui vibrait:

‘Tepu, bien dessoûlé. ?’

La rousse répondait en textotant frénétiquement et les touches de son vieux portable résonnait dans la chambre, vide, Ann-Lys devait déjà être partie, sur l’rafiot sans aucun doute.

‘ Putain t’es vraiment conne méré… j’suis arrivée à 21h et tu dansais déjà comme une dératée sur la piste, a moitié saoule.. alors j’tai accordée une danse et suis rentré. J’aV pas trop envie de commencé une soirée sans être au même nivO d’alcool que les autres quoi… j’étais a la bibli pour écrire un peu et li’

La rousse arrêta son texto. Se redressa dans son lit, fouillant la chambre du regard, les cheveux encore dressés sur la tête. Elle se leva en oubliant son portable.

Tu l’as perdu einh ? Tu fais attention à rien. T’es vraiment stupide. Ton cœur s’accélère. Ou est-ce que t’aurais bien pus le mettre, ce foutu carnet.

Il faut savoir que Charlie écrit. Elle l’as toujours fait. Ecrire une sorte de carnet de bord. On pourrait le qualifier de journal intime mais ça ne conviendrais pas vraiment. On trouvera dedans des annotations comme ‘Aujourd’hui RAS, beau temps. Lysandra va crever pour ce qu’elle a fait.’ Puis des dessins, croquis et surtout des sentiments. Les siens où ceux des autres, là, jeté sur du papier, hors contexte, presque incompréhensible.
Un doute saisi alors la rouquine. Bien évidemment qu’elle l’a oublié a la bibliothèque. Bien évidemment. Puisque hier soir après trois bières elle y est allée y décrire sa fatigue avant de revenir dans la chambre dormir.

« -merde. »


Tu t’habilles en vitesse, un peu comme tous les ‘matins’ en ce moment. Te brosse les dents et t’aplatis un peu les cheveux, histoire d’avoir l’air présentable. Puis tu files à la bibliothèque.

On pouvait voir Charlie courir à toute vitesse dans le campus jusqu’à la dite bibliothèque. Une fois arrivée là il était évident qu’elle ne se souvenait plus où elle avait choisi de poser son derrière la veille. Elle choisit donc d’aller en errant un peu au hasard et qu’elle prendrait la journée si il le fallait, la semaine, voir le mois, puisque, bien qu’elle passe beaucoup de temps en ce lieu, jamais elle n’en avait vu le bout et elle ne soupçonnait pas l’existence de la moitié des pièces.

En grommelant
« -idiote. Chercher un carnet dans un tas pareil de livre. Putain… »

Tu tournes et tournes encore. T’aurais pas pu t’assoir sur la première chaise nan ? Évidemment t’avais voulue un peu d’intimité... j’ten mettrais moi de l’intimi…

*BAM*

Tu t’prends un OMNI.et recule de trois pas, et en essayant de te re-stabiliser, tu te fais un croc-en- jambe.


*RE-BAM*

Sur le cul. La PHY toute secouée regarda en face d’elle pour y trouvé un…. Un quoi ? Un mec quoi. Un mec normal. Banal. Un mec commun. Mais percutant. C’était le mot. Il était lui aussi sur les fesse mais il bondit sur ses pieds en une demi seconde, il lui tendait déjà la main pour la relever.

« - Pardon, je suis vraiment désolé! J'étais en train de réfléchir et je n'ai pas fait gaffe... Est-ce que ça va? »

La rousse le regarda s’excuser. Il semblait presque paniqué, ou plutôt en train de se demander dans qui il venait de rentrer. Il la jaugeait du regard. Elle saisit alors sa main et se releva pour lui dire tout en s’époussetant :

« -Charlie, J’suis Phy, prend pas peur promis je mord pas. Toi t’es quoi ? SPE ? PSY. ? En tout cas pas PHY parce que j’t’ai vraiment jamais, mais jamais vu… c’est bizarre d’ailleurs. Non enfait non c’est normal. Enfin j’sais pas... oui bref, t’aurais pas croisé un carnet noir A5 à spirale ? Non parce que j’le cherche et puis j’me demande bien ou j’ai bien pus le laisser et il est important pour moi et puis ça m’énerverait de le perdre j’ai dû l’oublier hier soir après mon passage à la soirée qu’il y avait dehors sur l’campus, tu y étais toi ? Non sérieusement, ils étaient pas sérieux là ? Parce que quand même j’suis arrivée à 21h et ils étaient déjà bien bien entamé donc du coup j’suis partie et puis j’suis v’nue la et c’est comme ça que j’ai perdu mon carnet et j’men suis rendue compte quand Méré, tu sais la tepu avec les cheveux roses moches là ? M’a envoyé un texto et que j’ai voulu lui répondre et que… A merde j’ai oublié mon portable dans ma chambre et je vais le chercher je reviens je … »


Charlie se retourna et commença à partir, elle s’élança puis s’arrêta net. Elle se rendit compte alors qu’après avoir déversé son flot de parole, qui avait du paraitre incompréhensible au jeune homme, elle s’apprêtait à partir sans même lui avoir répondu ni même prêté attention. Et ce n’étais pas dans ses habitudes. De plus son portable elle savait où il était donc son oublie n’avait aucune gravité et elle ne devait pas perdre de vue son objectif premier ; la retrouvaille de son carnet, ce qui était beaucoup plus important. A et aussi le mec, qui la regardait un peu l’air ahuri. Ou pleins de questions.

« -Euh pardon, oui t’inquiète pas ça va ! T’excuses pas, j’suis un peu perdue là et j’ne f’sait pas attention… »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 01/08/2012
Age : 26


It's a kind of magic.
Age du personnage : 16
Nationalité: américano-chinoise
Relationship:

MessageSujet: Re: Rencontre percutante. [ pv Charlie G. Rogea]   Ven 26 Oct - 10:00

La jeune fille saisit donc la main de Miles et se releva. Elle ne semblait pas fâchée, et commença même par se présenter... Avant d'enchaîner derrière par un flot interminable de paroles. Miles l'écouta sans broncher, assimilant rapidement chaque information dans l'instant présent, enfin, en espérant ne pas les oublier dans les 5 minutes. Relevant un langage plutôt violent envers cette "Méré" qu'il ne connaissait guère, il s'efforça de trouver quoi dire tout en essayant de suivre la conversation. Il s'apprêta à répondre point par point lorsqu'elle tourna les talons d'un coup avant de se diriger rapidement vers la sortie, pour aller chercher son téléphone, avant de revenir sur ses pas. Elle s'excusa ensuite et réengagea la conversation. Effaçant son air interloqué, il se ressaisit afin de pouvoir discuter de manière plus naturelle.

- Si ça va, tant mieux alors! Vraiment désolé, je faisais pas trop attention à mon entourage non plus. Si tu n'es pas blessée, ça me rassure! Charlie, en PHY, c'est ça? Enchanté. Moi c'est Miles, je suis arrivé à Aisling assez récemment, en 5ème année de PSY. Je suis un peu perdu, pas encore très familier au niveau des lieux, tu m'excuseras...


Le coup du petit nouveau paumé. Un truc qui marche à tous les coups pour pas mal de situations.

Sinon euuh, je suis pas allé à la fête hier soir, e n'étais même pas au courant qu'il y en avait une.


C'est sûr que ne connaissant quasiment personne, c'est peut-être pas évident de se tenir au courant des choses. Je devrais rapidement essayer de me dégoter quelqu'un qui pourrait faire le rôle d'informateur.


-Je ne suis pas fan des soirées alcoolisées qui tournent en débauche totale. Cela peut être marrant deux minutes mais après ça a tendance à tourner à un état de folie que e ne cautionne pas trop, entre les gens qui essayent de voler en battant des bras tout en sautant d'un arbre, des pigeons qui essayent de grimper aux parois d'une façade en criant "J'suis Spidermaaaaan!" et ceux qui se croient fort et essayent de déplacer les bâtiments... Bref. Là n'étant pas vraiment le plus important. Concernant ton carnet...


Il afficha une mine pensive. Un carnet dans la bibliothèque? Il n'avait pas vraiment fait gaffe à ça. Peut-être en avait-il vu un? Peut-être que non. C'est peut-être celui d'un autre qu'il avait vu. Peut-être bien!

- Je ne sais pas trop. Je n'ai pas le souvenir de l'avoir aperçu... Mais je vais t'aider à le chercher! Si tu l'as égaré dans le coin on devrait vite le retrouver. Tu devrais retourner chercher ton portable, des fois que quelqu'un t'appellerait pour un truc important ou quelque chose. j'vais commencer à jeter un oeil dans la salle, j'te dirai si j'ai trouvé quelque chose quand tu reviendras. Un carnet A5 noir à spirales, donc? Tu t'es installée où hier, tu te souviens?


Jetant un rapide coup d'oeil autour de lui, il constata qu'il n'y avait pas grand monde. Et même s'il ne faisait pas attention, il était certain que ce matin, il n'y avait pas beaucoup de gens qui étaient passés. Le carnet est peut-être encore ici, si on élimine l'hypothèse pessimiste que l'un des élèves l'aurait embarqué.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 370
Date d'inscription : 09/03/2012
Age : 24


It's a kind of magic.
Age du personnage :
Nationalité:
Relationship:

MessageSujet: Re: Rencontre percutante. [ pv Charlie G. Rogea]   Mer 7 Nov - 3:21


    .


    Après s’être relevé la rousse l’écoutait. Il se disait nouveau. Que foutait donc un nouveau à la bibliothèque. Apres tout peut être était-il un de ceux qui, comme elle, se sentait en sécurité ici, paisiblement entouré de passionnants livres passifs.

    Tu l’aimes déjà. C’est fou comme c’est plus fort que toi. Le pauvre, il est perdu, il ignorait même qu’une fête avait eu lieu sans lui. Et déjà tu es prête à l’aider à s’intégrer tu en oublierai presque ton but premier ma grande..

    « C’est vrai, alors comme ça t’es nouveau ? Mais, mais qu’est ce que tu fous planté la si t’es nouveau, c’est pas le meilleur endroit pour rencontrer des gens Tsé ! mais vas-y j’te tiendrai au courant d’la prochaine soirée ! Oui aussi, j’comprends ton point de vue. Pour ça que j’ai quitté la soirée tôt hier. Bref. A cause de ça que j’suis ici. Parce que j’ai trop la tête ailleurs aussi ! »

    La rouquine parlait tout en pensant à son foutu carnet. Et est-ce que Miles allait l’aider ? Elle en doutait. Et d’un côté comment pourrait-il l’aider, il n’allait pas passer des heures ici à chercher un carnet qu’il n’avait jamais vu et qui de plus appartenait à une parfaite inconnue… à moins qu’il ne possède un don pour les objets perdus... ça lui aurait été tellement utile.

    Tu te demandes alors quel genre de personne est miles. Tu l’voit bien gros mou, complètement à plat. Ou alors machiavélique. Mais tu t’arrêtes, pourquoi penser à tout ça, tu sais très bien que ça ne sert à rien, on verra bien et puis de toute façon peut importe; il a l’air sympa, sinon il t’aurait complétement ignoré idiote que tu es. Il te parle. Te dit de retourner chercher ton portable oublié. Il se montre alors plus attentionné que tu l’aurais pensé… même gentil.

    « O, non t’en fait pas ; j’attends rien d’important, mon portable peut attendre et puis, j’n’ai pas non plus trop envie que tu retrouves mon carnet sans moi, enfin... ça ne me gènes pas que quelqu’un le lise sans savoir que c’est moi qui l’ai écrit mais dans le cas contraire… enfin, tu comprends ?
    Elle laissa un silence après sa question rhétorique puis enchaina, sur un implacable ton.
    Oui c’est un carnet à spirale, A5noir. Et non évidemment pas. Et puis j’suis constamment perdue ici. Il pourrait mettre des panneaux ou j’sais pas des marquages au sol… »


    Tu continus de réfléchir et tu te dit que peut être ne retrouveras-tu jamais ce foutu carnet. C’est peut être mieux ainsi Charlie. Tu en commenceras un autre. Nouveau carnet, nouveau départ. T’en pense quoi morue ? T’en pense que ça dépend de ce mec-là. De ce parfait inconnu que tu regardes avec ton air de pauvre petite fille perdue lié à ton irrépressible envie de le sortir de cette trop immense bibliothèque. N’inverse pas les rôles pétasse, c’est toi qu’est dans la merde. Lui il l’a cherché là, il se terre ici. Tu t’occuperas de l’intégrer plus tard, concentre-toi Gina. Tu y penses à ton pauvre carnet, perdu, à trembler dans un coin d’étagère, entre deux lampes, sous un bureau ou dans un tiroir ? Einh, t’y penses a lui. Allez Charlie, cherche. Cherche ce foutu carnet où t’as si bien su déverser ton trop plein d’émotions, ton surplus d’affection, ton manque de vie, ton envie de rien. Tu lui dois bien ça idiote. Tu lui dois bien ça.


    La rousse fixait le garçon et se rendit compte que, perdue dans ses pensées elle l’avait laissé la regarder, en attente de réaction. Un récap’ s’imposait dans sa cervelle que, malgré elle, elle prononça à haute voix.

    « Oui, euhm bref. Donc miles, nouveau, psy, pas vu le carnet. Bref. Alors Euhm. Ton Don au fait c’est quoi ? Parce que la perso un ‘’retrouveur d’objet’’ ou…, j’sais pas moi, un ‘’Cherch’objet’’ ça serait le top… enfin bon j’peux toujours rêver... tu crois que ça existe ? Ça serait hyper fun quand même. Omondieu mais si quelqu’un a ce pouvoir je DOIS le trouver et m’en faire pote en espérant qu’il veuille bien m’aider parce que ça m’serait trooooop utile quoi, t’imagines, je retrouverai peut être ma Gameboy color ! Parce que j’la cherche quand même depuis…fiiiiiooou
    -La rousse avait accompagné ses paroles de tout un tas de gestes et de mimiques avant de terminer en faisant rouler ses grands yeux pétillants -
    T’as bien dit que tu voulais m’aider, allez viens, on va chercher par là en discutant ! [..] Donc euhm oui, ton don c’est quoi ? Et si t’es nouveau, tu viens d’où ? Enfin, pourquoi t’es là j’veux dire. ? »


    Et la rousse avança en attrapant la main du garçon pour le tirer d’un pas décidé dans une direction qui lui était pourtant inconnue.
    Charlie entrainait Miles dans les tréfonds de la bibliothèque.

    .




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 01/08/2012
Age : 26


It's a kind of magic.
Age du personnage : 16
Nationalité: américano-chinoise
Relationship:

MessageSujet: Re: Rencontre percutante. [ pv Charlie G. Rogea]   Jeu 8 Nov - 3:14

Le contact s'avéra beaucoup plus agréable qu'il ne le pensait. En tout cas Charlie semblait soucieuse de sa situation de nouveau. Voilà quelqu'un qui serait facile à rallier à sa cause pour le défendre des autres dangers d'Aisling. Enfin un peu de chance depuis son arrivée! il ne l'avouera pas, mais il était quand même soulagé et content de rencontrer enfin quelqu'un de plus sympathique et "normale", un visage hospitalier plutôt d'un hostile ou qu'un étrange. Mais bref. En tout cas, voilà donc déjà son premier soutien dans cette école de malades. En tout cas il essayera de s'en faire une amie.

- Euh... Oui, je suis nouveau mais je n'avais pas prévu de me mêler trop aux gens, en fait... J'ai tendance plutôt à préférer les coins tranquilles. La foule c'est pas mon trip, du coup même si je savais, je pense pas que je serai allé à la fête, surtout si ça finit en alcohol party avec la moitié qui dorment et l'autre qui vomit de manière très élégante sur la pelouse...

Remarque, y aller accompagné ne le dérangerait pas. D'une part parce que Charlie ne semblait pas être du genre à boire jusqu'au coma éthylique, de l'autre parce que ça pourrait déjà le faire commencer à faire des activités conviviales et donc mieux le fondre dans la masse. Et puis, peut-être que ça lui permettra de trouver d'autres gens prêts à le couvrir. Accessoirement, se balader en compagnie d'une charmante demoiselle, c'est toujours sympa. Mais bref!

- Y'a pas de soucis hein, ça me dérange pas de commencer à chercher. Et je ne le lirai pas, t'en fais pas. Mais sit, je conçois tout à fait ton opinion, donc d'accord, si ton téléphone ne presse pas, on peut déjà chercher ensemble.

Carnet noir, A5, c'est noté. Miles balaya rapidement la salle du regard-, enfin, ce qui en est visible, soit très peu de choses au final- mais ne vit rien qui lui sauta aux yeux. Il va sans doute falloir passer toute la zone au peigne fin.

- Et c'est vrai que cet endroit est énorme, avec toutes les étagères j'crois que je finirai par me perdre aussi... 'Pourraient au moins êttre un plan au mur avec un joli "Vous êtes ici" collé quelque part.


Puis il porta son attention davantage sur son interlocutrice. Elle semblait pensive. Tout en la regardant, il en profita pour décrire son visage, les lignes de son corps, son uniforme, mais de manière plus ou moins brève. Ce n'était pas non plus un pervers qui reluquait, non mais! Juste qu'il n'avait pas tellement prêté attention à la constitution physique de Charlie, donc il la détailla un peu plus, afin de ne pas avoir uniquement un visage et un nom comme base de souvenir. Enfin bon, Miles est un peu bizarre aussi faut dire. Sûrement parce que ça fait quand même un certain temps qu'il n'a pas observé de gens, encore moins de filles. Après avoir été enfermé quelques temps pour son don, et antérieurement encore, à cause d'Hélène, il avait perdu l'habitude du contact humain en général hormis celui parental. Peut-être était-ce pour ça qu'il était si curieux à propos de la physionomie des gens. Il l'a évité depuis son arrivée parce qu'il était constamment sur le qui-vive, vivant dans la paranoïa plutôt que la tranquillité. Et Charlie est donc la première personne avec qui il se sentait plus ou moins détendu, car clairement pas hostile. Du coup il prêtait davantage d'attention à son entourage surtout quand c'est vivant, encore mieux quand c'est humain. En tout cas c'était une agréable surprise, et il espéra qu'elle ne sera pas la dernière. Mais bon bref. Il reporta son attention sur le visage de Charlie, attendant donc un quelconque signe d'activité. Peu après, elle reprit ses esprits, d'ailleurs, et remarqua même qu'il la fixait depuis. Le sujet changea rapidement.

- Euh, je n'ai pas le don cherch'objet, désolé... Ni même le Sylph scope, en passant


Puis il regarda Charlie gesticuler. Elle ne manquait pas de vie au moins. Elle parait de sa vieille console... Ah, les temps anciens! Les anciennes consoles ont toujours autant de succès visiblement. Enfin bon, il s'égare. Puis soudainement, son bras fut saisi et il fut entraîné brusquement vers une direction opposée, dans les profondeurs de la bibliothèque... Accompagné par la voix de Charlie qui continuait à lui poser des questions. Il ne souhaitait cependant pas révéler son don immédiatement donc il réfléchit à une pirouette... Puis décida de simplement passer outre, et ne rien répondre, s'occupant de la question suivante.

- En fait, j'ai vachement voyagé, par-ci par-là, et la dernière école que j'ai intégrée se situait dans un pays voisin. Mon don s'est déclenché à ce moment, et du coup on m'a envoyé ici, à Aisling. Ou quelque chose comme ça. Enfin, il me semble.

T'as vraiment perdu l'habitude, Miles. Tu ne sais même plus trop ce que tu dis, et tu doutes toi-même de ta propre histoire. Le stress, peut-être. T'as plus trop l'habitude de discuter avec une personne agréable, faut dire. Du coup tu sais plus comment te comporter, et à force de réfléchir sur l'instant tu surcharges.

- Euh, désolé si ça parait un peu cafouillis. Cela fait un moment que j'ai perdu l'habitude de discuter. C'est assez intimidant, Aisling, du coup je m'y sens pas à l'aise, et un peu perdu...

Ok, t'en profite un peu, en plus.

Spoiler:
 


Dernière édition par Miles T. Payne le Ven 9 Nov - 1:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 370
Date d'inscription : 09/03/2012
Age : 24


It's a kind of magic.
Age du personnage :
Nationalité:
Relationship:

MessageSujet: Re: Rencontre percutante. [ pv Charlie G. Rogea]   Jeu 8 Nov - 15:31


    .


    "Ou quelque choses comme ça" qu’est-ce qu’il te dit là. Il n’a pas l’air réellement de connaitre son passé ce mec là. D’où il vient, Miles te semble étrange. Pas clair. Mais ça te traverse l’esprit et disparait comme c’est entré. Après tout peut être ne veut-il pas trop se dévoiler, puisqu’il se dit plutôt solitaire…

    «Comment ça "il te semble" ? »

    La rousse scrutait le jeune homme gêné. Miles avait l’air de ne pas trop savoir quoi dire. De ne pas trouver ses mots.

    .


    .

    Ils continuaient d’avancer dans la bibliothèque et Gina se rendit compte qu’elle le tenait toujours par la main. Gênée à son tour elle la récupéra et enchaina comme si de rien n’était.

    « Euhm comment ça t’as perdu l’habitude de discuter c’est bizarre, comment on peut perdre l’habitude de discuter ?t’es plutôt étrange comme mec toi ! Et puis t’es pas obligé t’esquiver ma question comme ça, tu peux garder ton don pour toi ; il suffit juste d’me le dire ! T’sais pas lire dans les pensées au moins ? T’façon temps que tu t’en sers pas sur moi… T’as d’autres sujets tabous au fait ?»

    La rouquine prenait tout cela en souriant et cette nouvelle rencontre qui lui faisait oublier son carnet. Pff. Apres tout. Tant pis.

    Tu te demandes si tu dois lui dire ton don… après tout, c’est donnant donnant non ? S’il ne dit rien, tu ferras de même.

    « Tu t’sens vraiment perdu ici ? Ba j’vois pas pourquoi. ; Le manque de visages amicaux p’t’être ? Même si tu dis ne pas trop aimer ça tu devrais quand même sortir un peu. Tu te caches tout le temps ici ? Sérieusement ; la prochaine fois mais j’te traine a une soirée quoi, et rien ne t’empêche de partir quand tu t’ennuies ! Vas y donne-moi ton numé…
    La rouquine réalisa l’absence de son portable en tâtant sa poche cachée dans les plis de sa jupe.
    Euhm merde… c’est vrai. Bon Ba, j’te note mon numéro et envoie moi un sms comme ça j’aurais aussi le tiens pour te prévenir ! J’vais te l’écrire sur un bout d’livre. Tu crois que quelqu’un le remarquera si j’arrache une page ?»


    Tu te diriges vers la première étagère et prend un livre au hasard, tes yeux relèvent : ‘the Whale’.

    « Tiens c’est ce bon vieux moby Dick ! Ba j’mets mon numéro sur la couverture, comme ça tu pourras le lire ! »

    Lui avait répondu la rousse, amusée, en train de griffonner son numéro, le sourire aux lèvres.

    .


    .

    « Tiens ! Comme ça tu t’souviendras d’moi. »

    T’en avais peur de ça einh Baka ? Qu’on t’oublie. T’en avais peur. Et tu détestais aussi ne pas savoir ce que l’on pouvait penser de toi. Qu’est-ce que Miles pouvait bien penser de toi… t’en avais peur einh, du regard des autres. Tu t’sens comment là ? Jugée ? Jaugée ? Et comme une idiote tu déblatères un flot de paroles pour occuper ton esprit et noyer ta cervelle…

    .


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 01/08/2012
Age : 26


It's a kind of magic.
Age du personnage : 16
Nationalité: américano-chinoise
Relationship:

MessageSujet: Re: Rencontre percutante. [ pv Charlie G. Rogea]   Ven 9 Nov - 1:19

«Comment ça "il te semble" ? »

A cette simple phrase, Miles comprit qu'il venait de dire quelque chose de suspicieux. Bon, bah, pour paraître normal et ne pas se faire remarquer, c'était raté. Bon. Comment expliquer ça de manière plus naturelle?

- Euh, en fait.. Disons que je ne me souviens pas très bien d'une partie. Lorsque mon don est apparu notamment, on m'a cru fou, et du coup j'ai été enfermé. Il s'est passé pas mal de choses mais je n'ai pas été mis au courant, on va dire. Puis j'ai été expédié à Aisling après quelques explications mais je n'ai pas tout suivi. C'était assez chaotique à ce moment, 'faut dire.


Faut avouer que commencer à parler tout seul en plein cours, c'était pas l'idéal. Enfin bref. Son explication était un peu bancale mais plus ou moins crédible quand même.
[...]
Pendant qu'ils avançaient, Charlie continua de poser plusieurs questions. D'ailleurs, Miles pâlit une petite seconde, la jeune fille n'hésitant pas à lui signaler clairement qu'elle avait compris qu'il ne souhaitait pas dévoiler son don. Même pas un "peut-être oublié de répondre", elle avait vu son jeu de manière plutôt facile. Par chance, elle ne semblait pas vraiment lui en vouloir. Tant mieux, pendant une seconde il avait cru s'être faite une ennemie de plus... Mais elle était moins méfiante qu'il ne l'aurait pensé à ce sujet... Enfin, il répondit en tâchant de ne pas trop donner mauvaise impression. Déjà, pour commencer, le fait de perdre "l'habitude de discuter", il fallait trouver une explication viable...

- Désolé, c'est vrai que dit comme ça, ça fait étrange. Disons que comme je ne suis pas super sociable, je parle très peu. Et après avoir été isolé suite à mon don quelques temps, j'ai encore plus perdu l'habitude de parler aux gens, du coup je m'emmêle un peu les pinceaux quand je commence... J'ose pas trop aborder les gens, mais quand on me dit quelque chose la moindre des choses est de répondre même si je suis pas à l'aise... Enfin, j'essaye. Mais j'ai du mal. Le monde extérieur est parfois intimidant, mais à Aisling c'est encore pire...

Comme les hikkikomori qui commencent à retourner en société, par exemple. Ils ont peur, et communiquent très mal. Miles avait vu ça quelque part, donc ressort cet état de fait pour amadouer Charlie tout en justifiant ses propos. Bon en fait c'était peut-être pas mieux au final d'être vu comme un hikki, mais tant pis. D'ailleurs ça l'attendrira peut-être et la poussera à le protéger? Reste à espérer qu'elle ne connaisse pas des gens qui aient déjà rencontré la route de Miles ici. Parce qu'il n'a pas vraiment le profil d'hikkikomori, même s'il est moins vif qu'avant. La période avec Hélène, la disparition de cette dernière, puis son enfermement temporaire suite à son don ont émoussé ses sens, sa ruse et sa sociabilité manipulatrice. Il n'avait commis que des erreurs en arrivant ici, pas assez malin pour réussir à faire croire ce qu'il voulait. Il faudra y remédier...

- Du coup, j'ai un peu peur de parler de mon pouvoir ici. On sait jamais qui nous écoute, et c'est me mettre en danger, de révéler mon don comme ça. C'est pas contre toi hein! Je veux pas dire que tu vas t'en servir contre moi, mais... Peut-être que quelqu'un d'autre aurait entendu si je le disais dans la bibliothèque, c'est calme donc on entend bien... Surtout si leur don facilite l'ouïe, et y'a des gens qui sont dangereux dans cette école j'ai entendu dire... Donc je... Enfin voilà...

Tout en sortant ce discours, Miles prit un air un peu incertain, presque peureux. Il tentait d'afficher une certaine détresse et une inquiétude quant à sa vie, pour convaincre Charlie de son discours. Quel menteur tu fais Miles. Espère donc que Charlie n'entende jamais parler de ton ancienne réputation ni que d'autres ne lui fassent part de ton côté plus hargneux. Parce qu'être inquiet de cet endroit dangereux c'est une chose, mais Miles n'est absolument pas terrorisé. Même sans pouvoirs, il lui reste ses poings. Mais bon, ça personne encore ne le sait, ici. Sauf Hayden, pour l'instant. Du coup, ce petit cinéma est plus difficile à gober pour qui le connaissait un minimum vraiment. Mais Charlie vient juste de le rencontrer, il pouvait donc encore jouer le jeu un temps. Il baissa la voix, se rapprochant légèrement d'elle pour lui faire une confidence, toujours de cet air inquiet.

- Et puis, pour être honnête, mon don est totalement inutile, et je ne veux pas être à la merci de ceux qui le sauraient, donc je n'en parle jamais... Les murs ont des oreilles, comme on dit...


Il se redressa ensuite.

- Voilà, vraiment désolé Charlie...


Allait-elle y croire? Il n'en savait rien, mais il pencherait bien pour l'affirmative. Au pire, il bricolerait une nouvelle excuse.

- Sinon, je ne crois pas avoir d'autres sujets tabous...


Il réfléchit ensuite à la prochaine réponse à donner.

- Et puis... Aisling est intimidant quand même. Je connais personne, et tout le monde possède un pouvoir, parfois dangereux. J'ai même vu des gens pas fréquentables, donc je sais pas... J'me sens pas à l'aise, tout seul au milieu de gens plus ou moins suspicieux et dangereux, donc j'évite de trop me mêler parce que je sais pas encore qui est du genre à être fourbe et j'ai encore rencontré personne de vraiment sympa... Enfin, à part toi aujourd'hui. Tu es la première. Merci.

Il lui lança un gentil sourire, comme s'il était rassuré de découvrir quelqu'un d'amical. Allez, continue Tyler, ça va finir par prendre à un moment, Charlie finira bien par se prendre d'affection et te soutenir, t'aider si jamais tu finis dans une mauvaise posture...

- Je ne me cache pas toujours ici hein... Faut bien quand même aller en cours, e j'essaye de me familiariser avec les lieux en explorant, mais... Je ne le fais jamais longtemps, je ne veux pas faire de mauvaise rencontre. Au moins, la bibliothèque c'est tranquille...Enfin... Je sais pas si j'aurais vraiment envie de sortir à une soirée, mais si tu es là, pourquoi pas! Cela fera sans doute moins peur que d'y aller tout seul...


C'est ça, titille encore l'instinct maternel et grande soeur des filles. Sale manipulateur que tu es. Tu culpabilises déjà; ce soir, ça sent la déprime mon vieux. Mais tu as besoin de t'entourer de gens. Besoin de gens pour survivre ici. Ah, bah tiens. Charlie s'éloigne deux secondes, prend un livre et griffonne dessus. Moby Dick, le livre. Et un numéro écrit dessus. Le sien.

- Ah euh... Merci. J'ai pas mon téléphone sur moi, donc je t'enverrai un message plus tard... J'en ai jamais eu besoin ici, donc je le laisse dans ma chambre...

Miles s'inclina poliment pour remercier sa "nouvelle amie". Il n'était pas sûr d'avoir le droit d'emporter ce livre, mais le rangea dans son sac quand même. Mieux valait ne pas passer devant la gérante avec, il ne voulait pas non plus causer de pépins à Charlie parce qu'elle aurait "détérioré du matériel appartenant à la bibliothèque d'Aisling".

- Dis Charlie... Depuis combien de temps tu es là? Je veux dire... Tu es là sans doute depuis plus longtemps que moi... Y'a des choses que je devrais savoir ici? Des coins un peu dangereux, des gens à éviter, ou quelque chose? Je ne sais vraiment rien d'ici, du coup j'sais pas trop à quoi je devrais faire attention...


Allez, tu reprends ta quête d'informations. L'information c'est le pouvoir, et tu es bien placé pour le savoir, toi qui t'en servais si bien du temps où tu ne fréquentais pas Hélène, du temps où tu te battais encore à la sortie du collège. Mais là, l'enjeu est légèrement différent.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 370
Date d'inscription : 09/03/2012
Age : 24


It's a kind of magic.
Age du personnage :
Nationalité:
Relationship:

MessageSujet: Re: Rencontre percutante. [ pv Charlie G. Rogea]   Dim 18 Nov - 18:18


    .

    Il s’inclina.

    Miles s’inclina devant toi. Tu te demandes alors depuis quand l’on ne s’était pas incliné devant toi. Depuis Quand. Et si on l’avait déjà fait. Et puis de toute façon on s’incline plus devant les gens maintenant, si ? Quoi qu’il en soit cela te plait. Comme il a l’air gêné d’embarquer ce foutu livre. Tu te demandes de quel genre de milieux social sort ce mec sort… Peut-être sait-il danser…
    En longue robe tu tournes et tournes encore, les lumières des chandeliers, éclairant le grand hall, fond ressortir le tapis rouge sang qui caressent les féroces escaliers tandis que des pluies de petits élèves les dévalent et que d’autres, ayant déjà éclaboussés de bonne humeur la salle, continuent de boire et danser. Vivement ce foutu bal de noël. Tu reprends tes esprits.

    "-Et mec pour le livre t’inquiète de rien… tant que personne te vois !
    Et sinon Ba j’suis là depuis ma première année ça commence à faire un bail. T’as pas encore visité les lieux ? Tu as vu quoi comme pièce ? Franchement niveau lieu y’a pas grand-chose à éviter. Bon à par le foret interdite mais ça me paraissait logique… euhm les escaliers ça faut juste faire attention aux marches piégées et après…. Bon les sous-sols aussi. Et si possible évite de passer dans le défouloir vu que tu ne me semble pas être… bagarreur disons. Parce que pas mal de gars qui s’la joue virils et ados violents en rut se lâche là-bas. En personne à éviter… ça y’en a pas mal…J’peux te conseiller des gens à qui parler aussi en fonction de ce que tu aimes ou non ! je sais qu’ya beaucoup de gens sympa en PSY !
    Et donc à éviter… en Elems ; Erick Lienart Velmur si tu tiens à ne pas finir foudroyé… disons qu’il a un caractère électrisant. Bref. Sinon dans le genre bagarreur on aura Alexsander j’sais plus quoi, Faolan est à éviter si tu veux garder tes sous dans tes poches et les Haraldson aussi. J’entretiens une p’tite guerre ouverte avec Lisandra et y’a aussi son grand frère…euh merde comment est-ce qu’il s’appelle s’t’idiot déjà… A oui ; Ludvik ! Bon et pleins d’autre encore. Ah y’en a un qui a l’ouïe surdéveloppé aussi vu que t’en parlait... si je retrouve qui c’est j’te l’dit mais la tout de suite…
    T’as rencontré qui déjà ? …. Et au fait, t’sais danser le rock ? ou autre chose. ?"


    La rouquine parlait en cherchant comment occuper le pauvre Miles qui n’avait pas trop l’air de savoir quoi faire de sa journée. Elle se sentait bien avec ce petit un peu perdu. Un peu mystérieux. Elle avait déjà compris qu’il ne parlerait pas de son don et n’avait pas l’air de vouloir parler de son histoire puisque, bien qu’elle n’ait pas posé de questions sur sa réponse elle avait bien vu que Miles racontait quelque chose de …d’improbable, de bancal; On l’avait enfermé…c’était ‘un peu flou’. Elle crevait d’envie de savoir mais respectait son choix. Cependant rien ne l’empêchait de conjecturer. […]
    Ils continuaient à traverser pièce après pièce, la bibliothèque, tandis qu’il la suivait Elle fouillait du regard les bureaux, étagères et placards. En abandonnant un peu tout espoir. La rencontre de Miles atténuait la gravité de la perte de ce foutu carnet.

    "-Miles t’pense que j’ai quoi comme don ? vas-y, juste comme ça. Au hasard… Moi j’t’imagine assez avec un truc du genre euhm… attend... t’es Psy… donc un truc de…. Genre...RAhhh. c’est dur enfait. Un truc de calcul p’têtre.. ou de Contrôle mentale ! a non pas ça c’est pas possible. Ouai un truc de contrôle de Pc ou j’sais pas…. Attend. Non. T’as dis qu’on t’avait pris pour un fou…."

    Son esprit fusait, en cherchant des pouvoirs inoffensif qui ferait passé pour un fou, elle pensait a des pouvoirs invraisemblables puis avant même qui Miles ai pu répondre elle Stoppa son esprit net.

    "-Euh pardon. Je. j’arrête. Tu as dit que tu préférais que je ne le sache pas. Je. J’aurais pas dû essayer de deviner. Pardon."

    Tu baisses un peu la tête en t’excusant. Tu t’emballes trop Charlie; encore une fois. Malgré ça tu souris et oublie vite pour ne pas laisser a Miles le temps de voir cette face de toi.

    "-Oui donc toi devines le mien plutôt !"

    .


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 01/08/2012
Age : 26


It's a kind of magic.
Age du personnage : 16
Nationalité: américano-chinoise
Relationship:

MessageSujet: Re: Rencontre percutante. [ pv Charlie G. Rogea]   Lun 19 Nov - 1:19

Miles écouta attentivement tout ce que Charlie lui disait. Bon, au moins le livre l'occuperait quelques temps. Et il viendrait peut-être le remettre à sa place... Après avoir effacé le numéro de Charlie de la couverture, évidemment. Ce serait bête qu'elle se fasse piéger par ce petit détail. Du moins, si jamais un jour il rendait le livre. Bref. La suite était bien plus importante: Charlie lui indiquait tout ce qu'il y avait à savoir de son point de vue sur Aisling. Même si elle pouvait tout de même ignorer d'autres choses ou tout simplement ne pas considérer que certaines personnes soient dangereuses, cela constituait déjà un fond de connaissances utiles de survie, à compléter plus tard.

- D'accord... La forêt interdite, les sous-sols, les marches piégées et le défouloir... Je note...

Effectivement, la forêt semblait déjà peu recommandable de par son nom. Les sous-sols lugubres, très peu pour lui. En revanche, le défouloir, hein? Il passerait peut-être y faire un tour, au contraire. Enfin, peut-être plus ou moins masqué, parce qu'il ne tenait quand même pas à ce que l'on découvre son côté plus violent. Charlie ne pouvait pas le savoir, et tant mieux qu'elle ne le sache pas. Enfin, pour évacuer le stress, rien de tel qu'une petite bagarre. Ou alors un larbin, un souffre-douleur, mais personne ne semblait vraiment convenir... Faudrait quelqu'un qu'on pourrait maltraiter sans qu'on nous voit. Le désavantage, c'est qu'un plouc de ce genre, ça ne résiste pas, on ne sent pas l'adrénaline qui nous parcourt les veines, l'intensité du moment, lorsqu'on se bat vraiment. Au pire il plaiderait la légitime défense en y passant pour se faire agresser. Mais bref, ce n'était pas le plus important. Après, Charlie lui donnait une liste de noms, déjà. Velmur, Aleksander, Faolan, les Haraldson... Pour ces derniers, il s'en doutait, la réputation de l'aîné n'a pas mis longtemps à lui parvenir, et il n'a jamais vraiment supporté la cadette. Phoenix lui avait d'ailleurs proposé de s'en prendre à cette dernière... Peut-être que s'il le faisait, Charlie viendrait lui prêter main forte, vu qu'elle mène une guerre ouverte contre elle? Reste à savoir si ça suffira à compenser le problème de "Ludvik le Maléfique".

- Je retiens tout ça... Je m'en doutais pour les Haraldson, on entend très vite parler d'eux, en général. Le frangine... Lisandra, c'est ça? Elle a l'air plutôt clean, pourtant, pourquoi tu lui en veux? Hormis ses petits caprices que j'ai entraperçu les rares fois où je l'apercevais, elle a quand même l'air moins fourbe que son frère.... Enfin, même si pour être honnête, je me sens pas à l'aise avec ses sourires,j'ai tendance à me méfier des gens trop innocents comme elle... Tu as des raisons spécifiques pour la détester, hormis ses ordres? A ce niveau, McQueen est pire, je crois... Je n'ai jamais eu affaire avec, mais elle est plutôt connue, et j'ai eu la malchance de l'entendre au détour d'un couloir ou à la cantine. Dieu merci, ce n'était que croisé rapidement. Sinon, j'ai pas rencontré beaucoup de gens... Je connais une certaine Astrée Griggs, qui m'aura quelque peu "agressé" à la cafétéria pour le contenu de mon assiette... Un peu intimidante, mais pas foncièrement méchante, je suppose... Et une certaine Einthoven. Phoenix. Une fille un peu étrange... Une barge du nom de Skyler aussi. Et une endormie, Meeka Lin. Sinon euh... C'est tout.
Et euh... Danser le rock? Malheureusement non... Je danse un peu de manière hasardeuse, on va dire. Mais jamais appris à danser ni rien. Juste peut-être vu quelques vidéos de danse, hip hop, poppin', trouvées par hasard sur le net.


Au fur et à mesure de la conversation, Miles gardait un oeil ouvert sur un éventuel petit carnet, mais rien à l'horizon. Et puis, Charlie aurait-elle vraiment pu s'aventurer au fin fond de la bibliothèque après une soirée? ... Quoique remarque, si elle cherchait le calme c'est même plutôt probable. Plus il parlait cependant, plus il se demandait ce que pensait Charlie de lui. Ayant dû bricoler sur le coup, il savait bien que ses histoires n'étaient pas en béton; elle le prenait peut-être pour un menteur invétéré? Voire même un type ennuyeux qui ne savait rien faire? Il avait peut-être un peu trop forcé sur son rôle de garçon solitaire, réservé et asocial? Sur le coup, le fait de ne pas savoir danser lui paraissait devenir crucial, comme si Charlie essayait de lui chercher un quelconque intérêt, parce qu'il n'était pas intéressant. Ou alors il réfléchissait trop. C'est un problème, ça, lorsqu'on commence à élaborer toutes les hypothèses possibles à partir d'aucun indice, on finit par plonger de plus en plus dans des théories improbables, mais dont la chance n'était pas de zéro. Mais toute cette réflexion ne le menait à rien. Tout au plus, cela ne ferait que l'angoisser de perdre un allié, et l'empêcherait encore plus de raisonner, rendant son discours de plus en plus décousu. Il interrompit donc son vacarme mental; en partie grâce à Charlie qui l'interrogea sur son don, ce qui eut pour effet de le ramener immédiatement à la réalité, en état d'alerte.

- Euh...

Charlie se stoppa, l'air mal à l'aise, sans doute parce qu'il avait déjà refusé de parler de son don précédemment. Là, c'était Miles qui se sentait coupable, car l'expression qu'afficha Charlie pendant une fraction de seconde, pour s'excuser, ne lui seyait guère. Elle était mieux avec un sourire... Mais bon, cela cachait peut-être un malaise. Cela t'offrait une petite chance de creuser, Miles. De t'insinuer dans son coeur, pour y découvrir ses démons. Et ainsi, comme tous les autres, tu essayerais de l'aider, de renforcer votre "amitié", pour en faire un loyal protecteur qui aurait confiance en toi. Que tu es fourbe, Miles. Mais bon, ce n'était pas pour tout de suite, tu ne pouvais pas encore creuser ce point discrètement; peut-être une fois que vous aurez bien sympathisé, mais pas encore. Il faudra déjà gagner sa confiance un minimum. Pourquoi ne pas commencer par révéler ton don, tiens? Bien sûr, pas totalement. Juste au moins lui faire penser que tu lui fais confiance, vu son caractère, elle te le rendra bien assez tôt.

- Pas de soucis Charlie... En fait... Je veux bien te parler un peu de mon don, si tu le souhaites... Il n'y a l'air d'avoir personne dans le coin, et on a quand même bien avancé à travers la bibliothèque, donc ça devrait aller...

Pour rajouter à ton faux malaise, tu jetas tout de même des regards nerveux tout autour de toi. Puis tu regardas Charlie de nouveau.

- Enfin... Je te laisse essayer de deviner toi aussi. Comme ça, c'est plus sympa, non?

Tu lui adressas alors un gentil sourire. Pas un sourire radieux, non. Un sourire qui exprimait à la fois ta peur, ta crainte des autres, des dangers, et en même temps que justement, tu étais rassuré d'avoir rencontré Charlie, content de la connaître. Ce sourire, c'était pour lui montrer que tu ne te sentais pas encore à l'aise ici mais qu'elle t'inspirait confiance, suffisamment pour ça. Avec ça, tu vas essayer encore de te faire apprécier davantage de Charlie. La laisser se faire prendre à ton jeu, dans l'espoir qu'elle se sente à l'aise et qu'elle déciderait de t'aider. Tu es fourbe, Miles. Vraiment. Même si tu ne sais pas si ça va marcher, rien que l'intention est vile.

- Enfin, je dois deviner ton don à toi, déjà, c'est ça? Euuh... Tu es en PHY donc...

Aucune piste ne te vient. Quel pourrait être son don, à Charlie? Peut-être faut-il chercher en fonction de sa personnalité? Voyons...

- Hmm... Euh... Vu que t'es une fille qui a l'air adorable... La transformation en peluche?

Haha. Une proposition si innocente et enfantine, même. Bien entendu, tu as fait attention à afficher une mine un peu gênée en regardant ailleurs, pour bien jouer le mec mal à l'aise. Non, tu n'essayes pas de la séduire, juste de paraître faible d'esprit et innocent. Passer pour un bon ami qu'on souhaiterait protéger.

- Désolé, c'est venu tout seul... Mais je ne sais pas trop. Je ne pense pas que tu aies un don qui te transforme en énorme monstre sanguinaire, alors euh... Peut-être une transfo en animal? Ou alors réussir à attirer les gens? Avec ta bonne humeur remarque ça marche déjà, et puis c'est un peu à la limite des PSY ce pouvoir j'ai l'impression...

Ce jeu de devinettes était amusant, en effet. Mais il va falloir te montrer plus imaginatif Miles, si tu veux qu'il dure un peu plus longtemps tout en conservant un côté fun. Parce que tu tombes déjà à court de propositions de dons.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 370
Date d'inscription : 09/03/2012
Age : 24


It's a kind of magic.
Age du personnage :
Nationalité:
Relationship:

MessageSujet: Re: Rencontre percutante. [ pv Charlie G. Rogea]   Ven 28 Déc - 4:54

Spoiler:
 


    .


    La transformation en peluche. Charlie tilt. Une fille adorable. Tu avais décidément de la chance Miles, ton manège puait le mec intéressé à des kilomètres à la ronde. Tu avais de la chance. Charlie était d’une Naïveté juvénile déconcertante. Si tu n’avais pas si bien jouer ton rôle Miles, Si tu n’avais pas si bien placé tes mots, si tu n’étais pas habitué à jouer le Funambule, Si tout ton être n’était pas concentré dans cet interminable tour de passe-passe, si elle n’été pas si heureuse de peu de chose, Alors là et seulement là miles, tu risquais d’être découvert. Heureusement pour toi, sans se poser plus de questions que cela, Gina répliqua seulement par réflexe défensif, dans un rire a demi-retenu.

    ‘ Moi. ?, Adorable. ? LE. LA TRANSFORMATION EN PELUCHE …. ???’


    On entendait au loin des ‘Pssssssssscchhhhhuuutttt.’ Et un trop distingué ‘ta gueule’ comme seul Erick savait les lancer.
    Elle continua en baissant d’un ton.

    ‘ Non, pas de transfo nan plus, et pas de don qui touche aux sentiments humeur, et.

    Son estomac l’interrompit.
    Bon allez tant pis pour ce foutu carnet, j’essayerais de m’renseigner à propos de quelqu’un qui aurait un don de ‘retrouvage’ d’objet. J’crois que le mec s’appelé genre euh, Léo Start ou Théo strass enfin un truc du genre, bref. J’ai la dalle, On sort ?et j’te ferais peut être une démo dehors pour te donner des indices !’


    Tu n’y vois rien Charlie, tu n’y vois que du feu. Et que pourrais-tu voir ? Qu’une fois de plus tu es manipulée. Mais pourquoi si facilement idiote ? Pourquoi n’es-tu pas méfiante, pourquoi tu laisses-tu si facilement embobiner ? Parce que tu es comme ça Charlie. Parce que tu ne changeras jamais.


    Depuis sa rencontre avec Lusso dans la salle d’art lors d’une nuit sans fin Charlie adorait essayer de faire deviner son don en menant sur de fausse piste, bien sur Lusso avait été très vite, trop perspicace mais elle avait pris ça comme coup de la chance, ou d’une intelligence peut courante et quoi qu’il en soit elle ne laisserait pas l’occasion a Miles de trouver tout de suite même si elle savait d’avance qu’elle lui révèlerait sans doute d’ici la fin de la journée, la curiosité de la réaction l’emportait toujours sur le jeu. Comme la Fénéantise l’emportait sur la gourmandise ce qui, elle en était persuadée, l’avait sauvé de l’obésité.
    Ils sortirent de la bibliothèque, Puis d’aisling. Se retrouvant à l’air libre, tout en continuant de discuter. Enfin, Charlie discutait, ne laissant pas un temps de répits au pauvre petit Psy.

    Tu l’assommes d’informations, l’abreuve de rumeurs, le noies de « non-dits » et il s’en délecte, il n’attendait que ça. Il ne demandait pas mieux. Tu lui parlais des gens qui tuyautait, des filles qui couchait pour ‘remonter le moral’, de ton arrivée à aisling, de ta colloc’ invocatrice de Dodo, de ‘ Méré la tepu’ et vos démentielle soirées, de Nasr ton copain d’avant Aisling retrouvé ici, de ta … Il en vomirait presque le Miles, de tout ça. De ta vie. Tu ferais vomir grosse morue. Tu parais si insouciante devant tous ses gens, si heureuse et si banale comme adolescente. Tu ne crache pourtant pas un mot sur ta vie ‘ d’avant’.

    Tu t’arrêtes brusquement, arrêtes ta marche, arrêtes ton flot de paroles inutiles.

    ‘ On va où là enfait ?’



    ‘je. Ba moi aussi j’te suivais. J’ai toujours faim. On va à la cantoch’ ?’

    Sa phrase n’était déjà plus une question et se ils dirigèrent vers la zone de Restauration.

    .




Suite -> ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Rencontre percutante. [ pv Charlie G. Rogea]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre percutante. [ pv Charlie G. Rogea]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: « CAMPUS. :: « Bibliothèque.-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit