AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 She's a sweet talkin' sugar coated candygirl » Luce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 08/01/2012
Age : 23


MessageSujet: She's a sweet talkin' sugar coated candygirl » Luce   Ven 31 Aoû - 13:50


WE DRANK CHAMPAGNE

Un étrange attelage remontait le couloir du dortoir côté féminin ; une chevelure artificiellement bleutée. Une jupe flottante, un corsage sorti du placard du siècle dernier. Des chaussures vernies claquant sur le plancher du corridor, au rythme des roulettes de la valise et de tout ce qui s’y trouvait perché dessus, à savoir le bagage « léger » de la nouvelle élémentaire. Habituée des dortoirs de pensionnat où elle avait passé la quasi-totalité de sa scolarité, de toutes les manières, elle maniait la valise d’une main de maître et était sûre de ne pas renverser un seul sac de son précieux dressing. Elle cherchait son nouveau foyer, ni le premier, sûrement pas le dernier, où elle appréhendait de rencontrer le même genre de mutant qui possédaient ces Don dérangeants, ces maléfices diaboliques qui ne pouvaient qu’être l’œuvre de la Bête. Bâtisse pleine de damnés.

Heureusement que Jude était avec elle. Le paisible Jude, l’eau pour éteindre sa flamme de rebellion, les bras pour la calmer, les paroles apaisantes pour la contenir. Exilé à l’autre bout du dortoir par la vieille et méchante ironie qui leur servait de vie. Qu’importe, elle irait le rejoindre aussi souvent que possible. En attendant, elle cherchait à déchiffrer l’écriture hiéroglyphique de sa nouvelle attribution, avant de grogner de l’inaptitude d’une telle Intendante. Elle allait avoir de ces nouvelles. Elle n’avait pas mise Ruby Montaigue de bonne humeur pour rencontrer ses nouvelles monstrueuses camarades élémentaires.

Elle toqua sur le battant, sans aucune délicatesse, pressée de ranger des affaires dans l’antre avant d’aller prendre l’air. Attendit. Elle détestait attendre. Vraiment. Alors, elle tambourina jusqu’à ce que la porte s’ouvre à la volée, et qu’elle doive baisser les yeux pour observer la jeune fille visiblement réveillée en sursaut qui lui faisait face. Qui l’agressa d’un « Quoi encore?! » bien senti. Bien, elles étaient deux du bon pied. Elle la toisa négligemment, le bras toujours en l’air, avant de lever les yeux au ciel.

« Montaigue Ruby. Mais j’ai dû me tromper de couloir, ici ça doit être les petites de premières années. »


AND WE DANCED ALL NIGHT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sparklinghero.tumblr.com
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 2020
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 25


MessageSujet: Re: She's a sweet talkin' sugar coated candygirl » Luce   Dim 2 Sep - 1:17


If you're looking for Jesus, just get out now!

Cette sale gosse.
Elle n'a pas arrêté hier soir de caqueter comme oie effrayée. Je n'ai jamais compris son adoration pour les films d'horreurs alors qu'elle sait très bien qu'elle n'en dormira pas de la nuit. Ne pourrait-elle pas avoir un comportement normal, quelquefois ? Qu'elle se promène pieds nus, je m'en fous. Qu'elle se réveille au beau milieu de la nuit suite à un cauchemar, je m'en fous. Mais qu'elle secoue sa puissante lampe de poche dès le soir tout en serrant sa Bible sans la lire, alors qu'elle me lit normalement une de ses ridicules histoires diverses et variées, généralement plus soporifiques que mes somnifères devenus presque inefficaces, là je dis non. J'ai besoin de dormir. J'ai besoin ne serait-ce que de faire semblant d'être en forme, faire semblant d'être vive et dangereuse avec mes poings, faire semblant d'avoir eu une nuit réparatrice et faire semblant de ne pas être crevée lorsqu'on me force à user abusivement de mon don pour m'épuiser – à cette pensée, de mauvais souvenirs resurgissent de façon tout-à-fait prévisible, m'arrachant un frisson. Je préfère plutôt penser à la satisfaction que j'ai eu à jeter dehors hier soir cette gamine trop bruyante après quelques coups bien sentis sur son petit corps.
Sale gosse.
Et elle est revenue ce matin tambouriner contre la porte verrouillée, me réveillant en sursaut. La porte s'est ouverte aussi brusquement que la gifle qu'elle s'est reçu la seconde qui a suivi, le tout trop soudain pour qu'elle ait eu le temps d'utiliser son don pour se protéger. Deux secondes plus tard, la porte était fermée, verrouillée, et la fillette furieuse mais un peu sonnée commençait déjà à frapper contre la battant en hurlant dans un gros caprice. Elle a fini par cesser, n'obtenant aucune réponse de ma part tandis que je résistais sous ma couette à passer de l'encre sous le mince espace entre la porte et le sol afin de lui faire subir la pire humiliation de sa vie. Elle est enfin partie et mes yeux se sont clos, me plongeant dans un obscurité alimentée par le volet fermé, même si je sais que je ne dormirai pas.
Cette sale gosse.

Mes yeux s'ouvrent soudainement lorsque l'on frappe des coups agacés contre la battant. Je râle intérieurement mais ne fais nul mouvement, faisant mine d'être absente comme je devrais l'être par ailleurs comme tous les matins à cette heure-ci. Mais d'autres coups plus brutaux et impatients viennent succéder aux précédents. Je repousse violemment la couette, bondis sur mes pieds, traverse la chambre d'un pas vif et prends tout juste le temps de tourner la clef dans la serrure avant d'ouvrir la porte à la volée.
— Quoi encore ?!
Mais je ne prends pas mon élan pour une claque aussi sentie que l'auraient été les insultes que je ravale. Ce n'est pas la personne à laquelle je m'attendais. Et la réponse vient aussitôt piquer, l'attitude de la jeune fille au visage à peine familier m'exaspère déjà tandis que je la fusille du regard.
— Ouais, tu fais erreur, dégage. Et apprends à compter en repartant, t'es au quatrième étage.
Pfff, abrutie. Je me recule dans la visible intention de lui claquer la porte au nez, n'ayant pas vraiment envie de tarder davantage avec cette peste.


_________________

ignorants ne voient pas n'entendent pas
les cris les coups les flammes et les armes
clos tes paupières rêves dans tes larmes
l'encre qui fuse ne cessera pas

And I saw a blablamystique by Dante. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://diasp.org/i/8349e8144f03
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 08/01/2012
Age : 23


MessageSujet: Re: She's a sweet talkin' sugar coated candygirl » Luce   Lun 3 Sep - 2:01


JUST LOOK AT ME

Ruby aurait presque regretté de taper un peu fort sur le battant et sûrement déranger quelqu’un à l’entente du fracas intérieur. C’était sans compter que justement, c’était elle, avec une arrogance que beaucoup de choses lui étaient en général dues, dont le respect et la courtoisie de la populace à son égard. Et au vu de la furie qu’elle avait sans doute réveillée, ou pire, juste dérangée, son envie d’être délicate et polie était passée aussi vite à la trappe que ses manières de jeune fille bien élevée. Pour laisser place à la tornade de rébellion et de langage un peu plus frustre pour remettre à la place les manants ou se faire virer d’un cours d’école catholique à toute vitesse. Fusillage de regard courroucé pour rétorquer au seul œil de colère planté en face.

« D’abord, la naine, tu me parles meilleur sur le champ, ensuite, je ne me suis pas trompée de numéro de chambre à ce que je sache. »

Avant de lui coller sous le nez en bloquant le battant de son pied dans un soulier verni le papier où s’entassaient les mêmes chiffres que ceux écrits sur la porte. Qu’elles le veuillent ou non toutes les deux, la chambre allait lui appartenir autant qu’à la brune agressive en moins de temps qu’il n’en fallait pour le dire et caser toute sa garde-robe dans un placard, soigneusement plié et rangé par couleurs. Un bref coup d’œil derrière la toute jeune fille pour voir que le rangement n’était pas une sorte de priorité, autant que la poussière en masse normalement bien cachée qui avait profité du courant d’air de la furie pour refluer par la porte ouverte.

La phrase suivante normalement cinglante de Ruby finit dans un éternuement magistral, sa main n’ayant qu’à moitié le temps de bloquer le chemin dangereux de son circuit respiratoire. Mais pas de retenir la dose non contrôlée de sucre intempestive qui se produit sans prévenir pour assaillir littéralement l’une de ses futures colocataire.


I PUT A GLEAM IN YOUR EYE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sparklinghero.tumblr.com
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 2020
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 25


MessageSujet: Re: She's a sweet talkin' sugar coated candygirl » Luce   Lun 15 Oct - 21:16

You shall no pass... I'm the world's end.

Énervement graduel. Je la fixe d'un regard assassin, reculant d'un pas tandis qu'elle me lance sa réponse cinglante. Que je lui parle mieux ? Partagée entre le désir de lui rire au nez et celui de lui présenter la délicate paume de ma main non gantée, je choisis finalement de m'en tenir à ma vocation première toute grandiose qui est de fermer et verrouiller cette porte pour m'octroyer quelques heures de repos.
Cependant, elle ne l'entend pas de cette oreille, imposant son pied entre la battant et le chambranle. Plissant des paupières, bouillant intérieurement, je fixe la feuille juste le temps de reconnaître le numéro de ma chambre. Car oui, depuis le départ de cette insupportable anorexique dotée de deux fabuleux neurones solitaires, cette chambre est devenue mon entière propriété. J'ai pu déchirer la plupart des dessins ridicules qui souillaient les murs et jeter dans le couloir les quelques effets personnels sans valeur oubliés par l'ancienne psy qui a quitté l'école à l'instant le plus impromptu, à savoir quand j'avais justement besoin de quelqu'un à cogner. Une intruse est vite venue prendre sa place sans me demander mon avis au bout de deux semaines de solitude – durant lesquelles la pièce a largement eu le temps de se transformer en joli champ de bataille. Champ bien trop petit pour ressembler à un terrain vague avec les nombreux débris qui jonchent le sol, une majorité recouverte de poussière.

Tandis que je me retrouve sans comprendre recouverte de... de quoi ? L'intruse deuxième du nom venant d'éternuer, je crois d'abord être recouverte de salive, dégoûtée. Une main sur ma joue et je réalise, non sans surprise, que je suis couverte de... de sucre ? Je reste une seconde interdite, avant de reporter mes deux yeux dans un mouvement asynchrone vers la responsable de cette offense. Saisissant alors vivement sa feuille, je la déchire en deux puis en quatre sous ses yeux avant de jeter les bouts à nos pieds.
— Va plutôt cracher ton sucre sur quelqu'un d'autre avant de me demander des bonnes manières.
Dégueulasse.
Je ne suis même pas sûre que c'est vraiment du sucre – cela y ressemble franchement – mais je m'en fiche. Je tape le battant contre son pied. Vire ! Il n'y a rien à voir ici, il n'y a pas de chambre derrière moi, je suis la ligne jaune à ne pas dépasser, je suis le bout du monde.
Et j'aurais bien besoin d'une douche.

_________________

ignorants ne voient pas n'entendent pas
les cris les coups les flammes et les armes
clos tes paupières rêves dans tes larmes
l'encre qui fuse ne cessera pas

And I saw a blablamystique by Dante. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://diasp.org/i/8349e8144f03
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 08/01/2012
Age : 23


MessageSujet: Re: She's a sweet talkin' sugar coated candygirl » Luce   Lun 15 Oct - 23:18


where there is desire

Le soulier verni et lumineux de propreté du matin même n’était pas prêt de bouger. Coinçant le battant plus efficacement qu’un cale porte, il était plus qu’un argument de choc pour l’ancienne tête brune maintenant bleue à qui il appartenait. Elle toisait l’autre fille en face d’elle, déplorant intérieurement son pauvre état, son air quelque peu défraichi et dérangé, en même temps que l’aperçu qu’elle pouvait avoir de l’antre derrière sa maigre silhouette. Un chantier, Beyrouth sortie des cendres, un fouillis de dépôts sauvages mêlés à une literie et une garde robe désordonnée. Trop pour son esprit maniaque et javelisé du rangement. Dieu du Ciel, c’est ici qu’elle allait devoir loger et partager un foyer, caser une garde robe triée sur le volet et tenter de réfréner ses TOC de propreté intempestifs. Son regard d’or devait révéler dans toute sa splendeur l’état actuel de sa pensée quant à Luce Dell’Elce et son environnement presque pouilleux.

Aussitôt évacuée, la poudre blanche qui s’est envolée de la bleue n’a pas eu le temps d’être contenue par le mouchoir sortit adroitement d’une main aux ongles peints au millimètre pour protéger l’interlocutrice par politesse. Un effet secondaire d’un Don qui échappe parfois aux règles et surtout quand son porteur est irrité. En temps normal, vu le crime de lèse majesté provoqué par si petit corps, une personnalité plus violente et ravageuse aurait pris le dessus pour faire comprendre à cette péronnelle sa position incompatible de refuser une décision administrative. Ruby regarda sans afficher moins qu’une expression glacée la pluie de confettis, et le battant effréné violant sa chaussure propre à trop de reprises. Soufflant tranquillement, retirant la pantoufle bientôt meurtrie comme si elle s’en désintéressait et baissait les bras.

Faux.

Si c’était le cas, elle aurait commencé par un « Désolée » de circonstance de société pour lui avoir éternué dessus. Au contraire de donner un coup de pied rehaussé de talon dur dans le battant avec tout l’élan possible, tant qu’il s’ouvrit bien grand pour laisser la place à la nouvelle impératrice douairière de rentrer avec tous ces bagages. Sans une once de pitié pour la pauvre victime de la porte violente. Dans un mouvement de tête suffisant, faisant battre une natte parfaitement tressée de rubans bleus dans son sillage.

« Je crois qu’on s’est mal comprise, petite. Tu n’es pas en position de refuser ou d’émettre la moindre objection, c’est clair ? »

there is gonna be a flame
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sparklinghero.tumblr.com
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 2020
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 25


MessageSujet: Re: She's a sweet talkin' sugar coated candygirl » Luce   Jeu 18 Oct - 22:39

And go away with your fucking elegant revolution.

J'ignore parfaitement le mouchoir qui passe devant mon visage, tout comme la valeur de la chaussure que je malmène. J'ignore le regard froid – seule réponse à mon opposition pure et simple à l'administration quand celle-ci va à l'encontre de ma volonté – l'air contrit quand ses yeux sont lancés à l'intérieur de ma chambre – le désordre et la saleté sans doute – et ne remarque que le mouvement arrière du pied. Fermer la porte, la verrouiller et tourner le dos en ignorant d'éventuelles protestations, l'action va beaucoup plus vite dans ma tête que dans la réalité. Par ailleurs, celle-ci a décidé de ne pas suivre. La porte enfoncée m'échappe de la main et effleure la pointe de mon nez avant d'aller se cogner contre le mur tandis qu'une natte passe devant moi, suivie de près par des valises, le tout sans prendre davantage en compte mon opinion. Dans ma tête, un grand cri outré reflété sans mon regard de plus en plus énervé. Mon lit défait et encore tiède témoigne à lui-seul de ma volonté de me reposer.
Alors dégage de là ou ça pourrait bien se compliquer entre nous.

Serrant les poings, je l'entends encore m'adresser la parole de ce ton hautain que j'exècre déjà, alors qu'elle veut franchement s'imposer dans cette chambre qui n'est pas la sienne, diable ! Je la connais à peine, je me fiche de ses goûts et ce qu'elle prêche, je me fiche de ses relations avec ce Jude dont j'ai tout juste cru entendre parler, je me fiche qu'elle ait un papier qui stipule qu'elle doit débarquer ici. M'approchant d'elle, je lui donne un coup de revers sur le poignet en renversant sa valise du pied tandis que je réplique sans baisser le regard. Ce ne sont pas quelques centimètres qui vont décider de ma soumission.

— Miss, on dirait que tu n'as pas compris la situation. Tu tambourines sur ma porte avec tes valises, me couvre de ton sucre dégueulasse et débarque dans ma chambre dans une attitude hautaine que je te prierais d'enterrer, ok ? On n'est pas dans un moulin, et cette pièce n'est visiblement pas faite pour ta petite coquetterie soignée. Alors vire de là illico avec tes valises ou je les jette moi-même dehors après avoir fiancé leur contenu avec la poubelle. C'est clair ? Et arrête de vomir ton sucre sur moi avant de me demander des bonnes manières.

_________________

ignorants ne voient pas n'entendent pas
les cris les coups les flammes et les armes
clos tes paupières rêves dans tes larmes
l'encre qui fuse ne cessera pas

And I saw a blablamystique by Dante. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://diasp.org/i/8349e8144f03
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 08/01/2012
Age : 23


MessageSujet: Re: She's a sweet talkin' sugar coated candygirl » Luce   Dim 25 Nov - 1:29


well I'm not a trick you play

L’action qui se déroule ne l’émeut pas le moins du monde. Une simple claque qui résonne dans le silence de mort laissé après sa tirade, à peine une caresse, mais surtout une atteinte à l’une des choses les plus sacrées après Dieu et la Bible dans le subconscient de Ruby Montaigue, élémentariste de sixième année. Une chute de valise, de son contenu bien-aimé mais malmené alors qu’il se trouvait plié et fraîchement trié par sa propriétaire avec un soin méticuleux presque obsessif. Evidemment, la répartie qui vient longe de façon fluide et limpide cette main qu’elle lance pour saisir celle qui retourne déjà auprès de Luce, malheureusement sa nouvelle colocataire de chambre forcée avec son caractère déjà exécrable et trempé dans une sorte de porcherie ambiante. Charmante façon de se présenter et d’entendre le bienvenue normalement de circonstance. Et ses ongles se referment comme des serres sans blesser leur proie sur la menotte toute aussi frêle que la sienne, y laissant une empreinte brillante un peu bleutée, synonyme léger d’énervement chez la propriétaire du Don cristallin.

« Je m’incruste dans ce dépotoir par obligation, et ce n’est pas la naine grincheuse qui défend son nid qui va m’en dissuader, vu ? Ce lit qui apparemment te sert d’étagère, fourre-tout ou décharge, peu importe, ce lit c’est le mien, et si tu as la moindre objection je ne peux que te recommander d’aller voir la direction pour couiner au lieu de me grogner dessus tes inepties. Continue comme ça et on va avoir du mal à te prendre pour une jeune fille normale, bon sang ! »

Evidemment, dans l’inconscient commun moral de la fille de pasteur, toute bonne fille qui soit se devait de respecter un minimum de féminité et de bon comportement sans céder à l’envie ou la vanité ; choses parfois peu respectées par celle qui les prêchait du haut de son trône cristallisé. Elle repoussa la main avant d’essuyer la sienne sur sa jupe, pour enfin se baisser gracieusement pour remettre sur roulette sa garde robe empaquetée renversée d’un geste outrecuidant, en dardant un regard féroce de défiance à celle qui l’avait osé.

« Et d’abord, j’ai éternué et non vomi, Dieu merci, sur ta petite personne fragile et inculte. De plus cette poudre lâchée par inadvertance était des plus pures que ton palais n’aurait su apprécier justement, Lusse Delece. »

Elle n’écorchait même pas volontairement ce prénom, et d’un geste rapide ramena tout le sucre dispersé sur Luce et aux alentours.

i'm wired a different way
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sparklinghero.tumblr.com
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 2020
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 25


MessageSujet: Re: She's a sweet talkin' sugar coated candygirl » Luce   Lun 18 Fév - 23:27


All this attention is leading me to feel important

À peine ai-je finie ma répartie qu'elle m'attrape le poignet, provoquant de ma part un léger cillement le temps que je constate la menotte bizarrement familière. Je la laisse sans broncher marquer ma peau avant de l'essuyer d'un geste qui traduit de moins en moins bien l'énervement montant que je ressens.

Mes yeux s'ouvrent soudainement lorsque l'on frappe des coups agacés contre la battant. Je râle intérieurement mais ne fais nul mouvement, faisant mine d'être absente comme je devrais l'être par ailleurs comme tous les matins à cette heure-ci. Mais d'autres coups plus brutaux et impatients viennent succéder aux précédents. Je repousse violemment la couette, bondis sur mes pieds, traverse la chambre d'un pas vif et prends tout juste le temps de tourner la clef dans la serrure avant d'ouvrir la porte à la volée.
— Par obligation ? Les trois quart des élèves de cette école ont changé de chambre par volonté pour se réunir dans la même pièce ou s'isoler aux derniers étages, et tu oses me dire que tu n'as pas le choix ? Je suis bordélique à souhait alors que tu perds un temps considérable à soigner ta toilette. Et tu sais quoi ? Je. Ne veux PAS. partager. Cette chambre !
J'ai l'impression que je vais casser une burite. J'ai horreur de laisser quelqu'un s'imposer ainsi dans MA chambre.
— Et arrête de prendre mes métaphores méprisantes au premier degré, idiote !
Accompagnant mon souffle furieux par des mouvements secs destinés à éloigner le sucre qu'elle entasse dans ma direction, j'écrase de mon talon nu le bout de cartouche qui traîne au sol sans me formaliser de la douleur. Seul un truc bien tranchant me détournerait de ma colère, et le sol est jonché d'à peu près tout sauf ça.
— Je te le dis une dernière fois. Sors et vas choisir ton numéro, comme tout le monde.
Poings et mâchoires serrés, regard fixateur et menaçant. Elle a intérêt à obéir.

_________________

ignorants ne voient pas n'entendent pas
les cris les coups les flammes et les armes
clos tes paupières rêves dans tes larmes
l'encre qui fuse ne cessera pas

And I saw a blablamystique by Dante. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://diasp.org/i/8349e8144f03
▬▬▬▬▬▬▬
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: She's a sweet talkin' sugar coated candygirl » Luce   

Revenir en haut Aller en bas
 

She's a sweet talkin' sugar coated candygirl » Luce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: « WTF ? :: « Mini RP.-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit