AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 whatever happened to that old song • william

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 11/06/2011


It's a kind of magic.
Age du personnage : 18 ans.
Nationalité: Serbe.
Relationship:

MessageSujet: whatever happened to that old song • william   Mar 28 Aoû - 15:37

your life's a roller coaster she said ; and I want to get off, it's just hurting my head
Il avait des mots plein le coeur.
Il avait, surtout, des voix plein le coeur ; toujours différentes, contant des histoires qui n'étaient pas la sienne. Ça n'avait pas toujours été le cas : Nikola s'était, longtemps, dit qu'il s'en fichait des autres. Cependant, dernièrement, il avait dû se rendre à l'évidence : ce n'était pas vrai ; il ne s'en fichait pas. En quelque sorte, il avait le coeur bon, grand ouvert à toutes les plaintes ; peut-être que c'était parce qu'il comprenait que l'on puisse souffrir, être bouffé de l'intérieur, ou peut-être que c'était encore autre chose. Il se sentait comme s'il avait été destiné à écouter, comme s'il n'était là que pour ça. C'était la seule chose pour laquelle il lui semblait être doué : il était si vide que l'on pouvait le remplir de ses propres problèmes presque à volonté. Et Nikola ne parlait pas de lui, ou presque pas ; c'était comme s'il avait cessé d'exister au profit des autres. Ou peut-être n'avait-il jamais été qu'un semblant de fantôme, une esquisse ratée de vie, qui se traînait dans les couloirs. C'était, en tout cas, comme cela qu'il se sentait quand il se retrouva face à la mer, le coeur buriné par les embruns artificiels.

Ses yeux se perdirent dans l'onde, ce soir-là déchaînée.
D'aussi loin qu'il se souvienne, Nikola n'avait jamais vraiment réussi à démêler ce qu'il ressentait. C'était comme s'il avait été habité par une tornade de pensées confuses qui ne se détachaient pas les unes des autres. Il avait tout de même réussi à distinguer du reste un énième pieu dans son coeur, lorsque Zora s'était enfuie, et qu'il avait réalisé qu'elle s'éloignait de lui. La culpabilité rongeait son coeur en miettes. Pourtant, c'était, encore une fois, quelque chose qu'il gardait pour lui. Lorsqu'il se retrouvait seul, comme cela, il s'entendait crier sur la jeune fille, lui lâcher des mots amers, lui cracher des jurons, la broyer d'un contact. C'était une évidence : il s'en voulait. Pire encore, il ne comprenait pas. Il s'était tant perdu dans les histoires des autres qu'il ne parvenait plus à démêler quelques choses qui le touchait de si près. Et, s'il avait envie d'aller vers Zora, pour la serrer doucement dans ses bras et, simplement, l'emmener dans une de ces aventures qu'ils avaient lorsqu'elle tâchait de ficher des sourires étoilés dans ses yeux qui restaient désespérément éteints. Mais il ne le ferait pas ; peut-être par lâcheté ou peut-être pour d'autres raisons plus chères à son coeur. Bêtement, il s'était mis à fumer encore plus, ne lâchant presque plus ses cigarettes. Il tirait dessus jusqu'à ce que le mégot lui brûle les lèvres et il ne se rendait que trop compte que c'était un réflexe des plus idiots.
La destruction, dans les flammes de son briquet.

Il n'avait pas saisi l'instant - pas plus, d'ailleurs, que la chronologie - mais résonnaient également en lui les échos de la voix d'April.
C'était encore une autre histoire que, sur le moment, il n'avait pas comprise. Il y avait eu William, débarqué comme une comète ; William qui, d'un côté, lui ressemblait, et dont il s'était rapproché relativement vite. Il y avait entre eux un silence ténu, qui se rompaient sur des mots aléatoires, sans importance ; ils ne parlaient pas d'eux, encore moins de ce qu'ils avaient laissé derrière. Nikola comprenait que le passé puisse être un lourd bagage et ne cherchait ni à savoir, ni à comprendre ; il n'écoutait pas non plus les rumeurs. Cependant, les choses avaient commencé à s'embrouiller lorsqu'il lui avait semblé qu'April était tendue en leur présence. Un jour, il ne se rappelait plus pourquoi, elle lui avait expliqué. Il se souvenait presque de la tournure exacte de ses phrases lorsqu'elle lui avait conté ce qu'il était arrivé par le passé. Il n'avait pas eu de véritable réaction ; ça aurait dû l'étonner - ça avait d'ailleurs peut-être été le cas -, il aurait dû, au moins, dire quelque chose, donner un conseil, peut-être. Il n'avait pas su quoi dire, alors il avait gardé son silence d'adolescent au coeur trop vide, et l'avait serré dans son bras - pour une fois, c'était venu de lui. Avec April, tout avait repris son cours comme auparavant - elle lui ébouriffait les cheveux et il rougissait, gêné ; c'était bête, mais cela fonctionnait.
Il lâcha un soupir ; si seulement cela avait été pareil avec Zora.

Laissant couler ses souvenirs, il n'avait cessé de parcourir le pont à pas lourds, lentement. Le bateau tanguait sur la mer déchaînée, imitant à s'y méprendre l'océan dans la tempête, avec ses roulis onduleux. Ses yeux devinèrent une silhouette qui lui était familière, à sa place habituelle. Il écrasa les derniers restes de sa cigarette et s'approcha, silencieux. Un mot vint à sa bouche, naturellement.

— William ?

Ce n'était pas vraiment une question ; peut-être une annonce de sa présence. Ce n'était sûrement qu'un mot, de sa voix posée, avec son accent de l'Est ; un mot qu'il connaissait bien, qui lui habitait le coeur depuis qu'il avait leur histoire en tête.
Nikola ne posait jamais vraiment de questions, et surtout pas à William. Mais il y avait les mots d'April - et ils les appréciaient, tous les deux. Il n'avait jamais été doué pour les conseils, pas plus que pour trouver les mots qui aident. Il aurait voulu, pourtant, mais il ne savait pas vraiment quoi faire, quoi dire pour amener le sujet. Lui ouvrir les yeux ? C'était peut-être ce qu'il y avait à faire.
Il haussa les épaules, arborant son habituel sourire poli.

— Tu veux parler ?

Il marqua une pause, tandis que ses yeux se perdaient dans la mer.

— Je t'offre une clope ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

whatever happened to that old song • william

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: « COLLEGE/LYCEE | RPG. :: « Cinquième étage. :: « Bateau pirate des SPE.-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit