AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 T'étais ou ? J'sais pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 23


MessageSujet: T'étais ou ? J'sais pas.   Jeu 28 Juin - 19:51

(bonjour j'ecris avec Myrtille, pour ceux qui la connaisse pas, et bah je vous conseille d'aller faire un tour du coté de la fiche a Zora MOUAHAHAH)


    Moi je sais qu'elle sera belle. Crois moi, tu le verras, toi, tu le verras.


    Ton père le sait, t'as pas été en cours, t'as pas voulu, ou t'as pas put. T'as pas osé croisé son regard parce que malgré tout, tu te sens coupable. Coupable de fuir, coupable de rattraper cette vie, qu'est pas la tienne. Mais il t'en veux pas ton père, enfaite, il te comprend, c'est toi Myrtille, qui ne te comprend plus. Tu sais plus ce que tu dois faire, tu ne sais plus vraiment qui tu es, a force de la chercher, elle, a travers tout ces souvenirs éparpillés. T'as rien à faire ici, t'as cette impression de rejet. Pardon Papa, c'est pas contre toi, promis, promis. Pardon papa, mais je t'aiderais, une fois là bas. T'as recommencé, t'as récidivé, il a l'impression de te perdre alors que tu cherches a la retrouver. Mais il arrive pas a te retenir Myrtille, a te dire reste avec moi. Il est pas assez égoïste, il comprend ce manque que t'as, ce putain de trou dans la poitrine, ce manque qui ne faiblie pas. Alors il essai de te sourire, du mieux qu'il peut pour rassurer tes doutes, qui sont aussi les siens. Ca fait quatre jours, quatre jours sans prévenir, ton père à surement prévenu l'école, il commence à être habitué. Mais il y a toujours cette question dans la bouche des autres. T'étais ou Myrtille. Et toi tu réponds, j'sais pas. Tu remets en place ta casquette fait quelque pas dans la cours d'Aisling, t'as pas envie d'y aller. T'hésites, et si tu repartais?


Dernière édition par Zora E. Nováková le Jeu 28 Juin - 21:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 11/06/2011


It's a kind of magic.
Age du personnage : 18 ans.
Nationalité: Serbe.
Relationship:

MessageSujet: Re: T'étais ou ? J'sais pas.   Jeu 28 Juin - 21:12



T'en as encore la tête toute pleine, des bruits de tes pas. Tu t'en souviens, c'est un peu ton quotidien, tu sais ? T'étais de passage, aussi, dans les couloirs grouillants de vie, dévalant les escaliers, froissant l'herbe sous tes pieds. Faut dire, tu t'es lancé à la poursuite d'un rêve. T'as un peu peur, tu le sens sur tes joues qui rougissent ; peur de ces citoyens miniatures que t'as peut-être écrasé. T'as honte, surtout, ça te gifle en douceur, et tu rougis encore entre tes tâches de rousseur. T'as trop senti ton coeur battre tout fort, à courir un peu partout, pendant ces quatre jours sans elle. Faut dire, elle a un peu ce quelque chose ... Et tu t'écrases, sur le bitume, entre les fleurs écloses. T'abandonne tes sourires un peu pâlots - et pourtant ... sincères. Et tu regardes les bulles, qui s'envolent, naissant entre tes doigts. Tu restes un enfant, après tout, et tu poursuis les rêves éphémères. Elle est comme ça, aussi : éphémère.

▬ Myrtille.

Et tu l'as senti se décrocher dans l'air, son nom, articulé avec ce léger accent slave, que t'as chopé de ton père - tu sais, celui dont il est fier, tu souris, un peu. Ton père, ton père, il a sûrement deviné, qu'elle te tracasse, qu'elle t'intéresse. Tu sais, lui aussi, il a couru après ses songes. Peut-être même qu'il comprendrait. Et toi, tu sais pas, si tu l'as appelée avant ou après qu'elle débarque ; mais tu la sens, un peu, cette griffure à ton poignet de ton bracelet brisé. Alors t'as cette magie, qui déconne un peu, qui rapproche les étoiles. Et t'as les questions au bord des lèvres. Pourquoi ? Pourquoi cette magie-là disparaît quand elle s'envole ? Et puis :

▬ T'étais où ?

Tu sens tes doigts qui se tordent dans ta paume, dressés devant ton visage. Réflexe, tu le sais. Peut-être que tu t'inquiètes trop. Et alors ? T'as pensé à voix haute :

▬ Me répond pas « J'sais pas. » ! J't'ai cherchée partout. T'étais nulle part. T'étais où ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 23


MessageSujet: Re: T'étais ou ? J'sais pas.   Jeu 28 Juin - 21:56

    J'sais pas. Ambroz. J'sais plus.

    Il ne te faut qu'une seconde. Et tu repars. Il ne te faut qu'une seconde et ce monde, tu l'abandonnes. Il n'y a rien qui te retiens. Tu te défait de tes attaches, tour a tour. Tu oublies l'existence, les reves, les passions. Tu ne vis qu'a travers elle. C'est toi le fantôme Myrtille, tu trouves pas le repos. T'existe qu'a moitié, là, coincé, entre la vie et la mort. Parfois tu te trouves un peu morte, un peu fade, invisible. Un élément du décor, qui regarde passer la vie, sans contrôler la sienne. T'as peur Myrtille, de toute chambouler, t'as peur, t'as peur parce que t'as rien le droit de désirer. T'as justes ces murmures d'un peu plus, d'un peu d'elle. Quelques secondes. Une dose de vie. Tu vas ou Myrtille? Nulle part, nulle part. Il a rattraper ton cœur avant qu'il ne s'envole. Ailleurs.

    Chut, chut. Chut Ambroz. La rattrape pas.

    "J'ai rendu visite aux étoiles."

    T'as le cœur qui se sers Myrtille, t'as le souffle qui se coupe. Chut Ambroz, lui rappelle pas que le présent existe. Elle peut pas rester Myrtille, elle a rien a faire la. Chut chut. La recherche pas. Faut pas Ambroz. Ca sers a rien, elle est nul part. Hier, aujourd'hui, demain. Elle est perdu. Elle peut pas te montrer le chemin. Laisse la, c'est rien qu'une étoile filante, et elle a perdu les siens.

    J'sais pas. Ambroz. J'sais plus. C'est la bas. C'est son monde a elle, c'est mon monde a moi. Ambroz, tu peux pas comprendre. Et moi non plus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 11/06/2011


It's a kind of magic.
Age du personnage : 18 ans.
Nationalité: Serbe.
Relationship:

MessageSujet: Re: T'étais ou ? J'sais pas.   Dim 15 Juil - 11:30

T'as la tête toute pleine, encore, des bruits de la vie, un peu. Comme sa voix, à elle, et puis aussi comme ton souffle qui sait pas trop quoi faire, s'entrecoupe ; comme les cliquetis de ton bracelet que tu frottes à ton poignet, machinalement. Et tu grimaces, comme ça, de la griffure à ton bras ; éraflée, ta peau, et puis, après tout, et alors ? Tu frottes la peau, tout doucement ; tes yeux restent fixés sur Myrtille. Myrtille, c'est un peu tes rêves à toi, tu sais, parce qu'elle est là, et l'instant d'après, elle est partie. Elle est perdue, elle a filé entre tes doigts. T'aimerais bien, la rattraper, toi, tu le sens à ton coeur qui s'accélère, mais comment ? T'as un peu envie, de la serrer dans tes bras, juste pour voir, si de là, elle pourra s'enfuir, mais tu le fais pas, Ambroz, tu la regardes, juste. Tu restes à ta place, et tu t'inquiètes quand même. Rendu visite aux étoiles ; et tu sens tes mains qui s'abattent sur tes joues, qui les triture, t'essaie ; mais t'es trop concentré à fermer ta bouche pour pas penser à voix haute. Toi aussi, t'as des songes après lesquels tu cours, mais ils s'en vont, et tu restes là.

Tu finis quand même par parler, parce que les mots sont là, c'est un peu comme s'ils voulaient forcer tes lèvres ; ils sont bêtes, même eux, ils ne savent pas trop quoi dire, parce que c'est plutôt sans appel, ce qu'elle te dit, Myrtille. Mais tu souris quand même, et t'articule, doucement, deux trois phrases, des mots à couper au couteau.

— C'est vrai ? T'étais ailleurs, je le sais, mais t'étais tellement loin que ça ?

Ton regard se détourne un peu.

— Tu sais, je t'ai cherchée, moi, et tu sais, j'ai pas réussi. Je veux dire, tu sais, mon don, tout ça ; bah il veut pas. T'es tellement ailleurs qu'il veut pas. Je comprends pas. Pourquoi ?

Pourquoi, pourquoi, c'est ça, la vraie question. Pourquoi ?

— Elles sont où, tes étoiles à toi ? Tu vas où ? Et tu pars, comme ça, sans rien dire, tu loupes les cours, même. T'étais où ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 23


MessageSujet: Re: T'étais ou ? J'sais pas.   Dim 15 Juil - 16:26

On a pas les même étoiles...

Tu regardes le ciel, t'aimerais qu'il face nuit. T'aimerais la voir, aujourd'hui. Papa a dit qu'elle était là haut. Qu'elle avait retrouver des gens qu'elle aime. Toi t'aurais préféré qu'elle vous retrouve vous. Tu te disais parfois, qu'elle s'était planté de destination, elle aussi. Elle avait trouvé les étoiles, éteint les tiennes. C'était peut être ça, cette endroit rien que pour elle, celui qu'elle avait tant chercher. Tu te demandais , si c'était parce qu'avec vous, elle était pas assez bien. T'avais des réflexions de gamine, qui ne veut comprendre la vie. Des réflexions de gamine, qui apprivoise la mort.

Enfaite Myrtille, t'oses pas le regarder. Il y a ses yeux qui te retiennent, ces mots qui te paralysent. Et ces questions auquel tu n'as jamais osé trouver de réponses. Il pourrait pas répondre lui, personne pourrait répondre. C'est pas si facile. Et les pourquoi, t'écrase le cœur. Depuis longtemps. Avant même qui ne les formules. Pour elle, pour elle. Rien que pour elle. Rien que pour toi. Tu t'es jamais trouvé égoïste Myrtille ? A partir comme ça ? T'as pensé a Papa ? Bien sur, évidement. Tu penses a lui. A ce lui d'avant. Réagi Myrtille, regarde le présent. Regarde Ambroz, la , maintenant.

" Pourquoi Ambroz.... Pourquoi ça t'intéresse autant"

Pourquoi Ambroz... Pourquoi t'essais de me sauver.
Toi aussi tu en a de belles questions.

...On est pas du même monde. Laisse moi m'en aller.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 11/06/2011


It's a kind of magic.
Age du personnage : 18 ans.
Nationalité: Serbe.
Relationship:

MessageSujet: Re: T'étais ou ? J'sais pas.   Ven 27 Juil - 13:21

T'as la tête toute pleine de questions, tu sais, celles qui te retournent un peu l'estomac, et que toi tu tritures, dans tous les sens. Pourquoi, pourquoi ? Elles commencent toutes comme ça, et tu sais pas vraiment, toi. Tu finis par te dire que c'est parce que. Parce que c'est Myrtille, Myrtille qui s'enfuit, un peu. Alors toi, tu t'inquiètes. Tu sais pas trop démêler tout ce qu'il y a, mais tu sais ça, au moins. Tout ce que tu voudrais, c'est pouvoir un peu comprendre, parce que t'as peur qu'elle se détruise un peu. Tu voudrais bien la serrer dans tes bras, et puis lui dire que tout va bien, t'as juste un peu la frousse. Quand on va trop près des étoiles, on se brûle les ailes, tu sais, Ambroz. Tu te tournes un peu cette phrase en boucle, et tu te demandes pourquoi, mais tu sais que t'as juste peur de la perdre. Tu voudrais bien la voir sourire, parce que Myrtille, c'est un peu une étoile, alors t'es sûre qu'elle serait jolie, avec un sourire. Parce que, parce que tout ça, et puis surtout parce qu'à force de lui courir après, comme un rêve qui s'efface, ça s'est encore un peu plus embrouillé dans ta tête. Et tu l'aimes bien, Myrtille, toi. Alors tu sens tes joues qui rougissent un peu, et tu la regardes avec ton sourire juste pour elle, comme ça.

— Je m'inquiète pour toi.

Un instant, tes doigts se perdent un peu dans tes cheveux, s'enroulent dans une mèche, et ton sourire devient une moue un peu timide. Et puis tu t'approches de Myrtille, encore un peu, rien qu'un pas.

— Un truc comme ça.

Tu te sens un peu bête, Ambroz, alors tu baisses les yeux.

— Faut que tu fasses attention, tu sais. C'est pas grave si tu veux pas en parler, mais essaie de pas te perdre là-bas, d'accord ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 23


MessageSujet: Re: T'étais ou ? J'sais pas.   Sam 28 Juil - 18:18

pardon j'ai fait un peu long x__x

Si je me perds....

Le regard sur un autre monde, les yeux rivés sur un film dont on connait déjà la fin. Ca sert à rien Myrtille, tu sais très bien se qui va se passer. Tu sais très bien que c’est pas toi qui va changer le passé. Alors arrête, arrête tout ça. Encore un peu, encore un pas. Elle est la tout prés. Tu la frôles du bout des doigts. Zora. Qu’est ce qu’elle aurait dit, si elle avait su. Qu’est ce qu’elle aurait pensé de cette fuite pour la rattraper. Regarde Myrtille, Ambroz, c’est à toi qu’il est accroché.

« Je m'inquiète pour toi.»

T’y avais pensé à ça Myrtille ? T’avais imaginé un instant que certain voudrais te retenir, toi, toi et rien que toi. Pas de Zora, mais une Myrtille, pas un passé mais un présent. Pas la mort, mais la vie. T’avais jamais fait vraiment attention, ca brulait tellement ton cœur, ça déchirait tellement ton être que t’avais que ce désir douloureux de vivre avec elle. Ca faisait taire les questions, les tiennes, et celle des autres. T’avais un peu l’impression de tout oublier quand elle était la. T’avais même l’impression d’être forte. Invincible. C’est pour ça que toi, t’avais jamais pensé qu’on puisse s’inquiéter pour toi. C’est pour ça Myrtille, que tu le crois pas. Que t’as pas envie de le croire. Parce que t’as peur de plus vouloir partir sur il te retient comme ça. T’es comme maman, tu te voulais sans attaches, ça facilitait les départs.

« Il peut rien m’arriver, rien de rien. »

T’es pas vraiment la bas de toute façon. T’es pas ici non plus. Il peut rien t’arriver, parce que t’existes pas Myrtille. T’es déjà perdu, depuis longtemps. Il le sait n’est ce pas ? C’est pour ça qu’il continue de te chercher. Il est un peu comme toi. Alors tu lui souris alors que tu remets en place ta casquette, encore une fois. Allez Ambroz, prend pas cet air la. T’as l’air plus perdu que moi. Allez Ambroz, ne gâche pas tes sourires. Si tu veux, prend les miens. Je te les offres, j’suis pas sur d’en avoir besoin.

« Ambroz, si tu me suit encore, c’est toi qui va te perdre… »

Toi non plus, t’es pas du genre a fixer dans les yeux, mais tu lui dois bien ça. Quelques regards de verités.

... C'est toi qui va venir me chercher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 11/06/2011


It's a kind of magic.
Age du personnage : 18 ans.
Nationalité: Serbe.
Relationship:

MessageSujet: Re: T'étais ou ? J'sais pas.   Mer 15 Aoû - 10:28

Dis, Ambroz, tu sais, ses mots qui font un peu écho dans ton coeur, est-ce que tu les crois ? Ils ricochent un peu, dans tes pensées, et tu te demandes. Tu voudrais bien lui dire que tu voudrais venir avec elle, tu voudrais bien découvrir ses étoiles. Peut-être que tu pourrais comprendre. Tu voudrais bien lui dire emmène-moi. Emmène-le Myrtille, il viendrait avec toi, juste comme ça, et il serait là, avec un sourire pour toi. Emmène-moi. Mais tu sais, Ambroz, qu'il vaut mieux étrangler les mots dans ta gorge, alors tu te contentes d'admirer son sourire qui la fait briller un peu, et puis ton regard croise le sien, et ils s'emmêlent un peu, tout pleins de vérité. Alors t'agites doucement la tête, parce que ta vérité à toi, elle est là : tu n'es pas vraiment perdu, Ambroz, tu te fixes sur des rêves tout doux, des rêves comme Myrtille, juste Myrtille et ses sourires aux lueurs d'étoile. Tu sais, Myrtille, Ambroz, c'est loin de toi qu'il est perdu.

— T'inquiète pas, je ne me perdrai pas.

Et ton sourire s'élargit un peu, fendant tes joues pâles. Et tu voudrais bien, Ambroz, prendre sa main, et lui dire que dans ton monde à toi, elle illumine.

— Pas tant que je serai près de toi, en tout cas.

Tu vois, Myrtille, c'est ça, sa vérité à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 23


MessageSujet: Re: T'étais ou ? J'sais pas.   Ven 7 Mar - 23:48

Tu n'étais pas prévu...



    Papa te serrait toujours dans ses bras d'une façon maladroite, comme si il voulait te réconforter de quelque chose dont tu n'avais pas conscience. Une façon de te montrait qu'il avait comprit bien avant toi. Il te serrait un peu fort, et il arrêtait après, comme si il avait voulu te transmettre plein de mots, mais qu'il avait eut le sentiment de te casser. Alors il glisser les bras le long de ton corps, embrasé ton frond, et remontait ces lunettes dans un geste machinal. Papa il était maladroit, tu le savais très bien, papa, tu le connaissait tellement, mais pas dans cette période la. T'aurais voulu lui dire à ton père, à toute à l'heure, lorsque tu partais dans son passé à lui. T'aurais voulu lui dire, au fond, c'est pareil hein ? M'en veux pas papa, s'il te plait, m'en veux pas. J'arrive pas a rester. J'arrive pas à exister.  Il te regardait partir au loin, ton sac d'école sur le dos, alors que tu n'y aller pas vraiment, a Aisling. Tu continuais de lui mentir, alors qu'il savait trés bien toute l'histoire. Tu l'avais comprit dans sa manière de te dire au revoir, le matin, en enfonçant les deux tranches de brioches dans la poche avant de ton sac. Une pour toi, une pour elle. C'est ça ? Avais tu vraiment comprit Myrtille, la chaleur de ce regard qui ne savait te retenir ?

    Ambroz avait se regard la. Ambroz avait ce regard qui semblait murmurer reste, pas encore, pas cette fois.  Mais qui ne savait pas quoi faire devant le tien qui  ne savait que se perdre dans les ciels nocturne, en plein jour. Tu étais toujours un peu mal a l'aise, toujours un peu coupable. A faire semblant de ne pas comprendre pour pouvoir partir malgré tout. Tu t'en voulais, d'être si égoïste. Mais comment t'aurais put faire hein ? C'était pas de ta faute, c'était pas de ta faute si il l'avait gardé la bas, si dans ton époque à toi il n'y avait que les photos comme souvenirs d'elle. C'était eux les égoïstes. Eux, ceux qui pouvait la voir tout les jours sans avoir a fuir. Myrtille, tu te perds. Tu paniques, pourquoi Ambroz avoir ce regard, tu rends les choses encore plus difficiles, ne soit pas gentil. Myrtille n'a besoin de personne, elle ne te l'a jamais dit ? Myrtille, Zora aurait du te le dire, éviter les autres ne marche pas vraiment, regarde le Ambroz, qui t'écorches un peu plus, a chaque instant. Il te fait. peur à te retenir. Tu veux partir.

    " Ambroz, arrête. Je... Nan. Dis pas ça. Faut pas que je reste... Tu comprends pas Ambroz, elle... J'dois y aller. Je suis désolé Ambroz. T'aurais pas du venir, excuse moi. Je... Je voulais pas. "

    Tu paniques tellement Myrtille devant les sentiments des autres, tu ne sais pas agir comme il faut dans cette dimension qui est tienne. Tu ne les reconnais plus, tu ne te sens a ta place. Alors tu d'éclanche le départ. Tu aurais du prévoir Myrtille, cette petite main qui ne voulais qu'attraper la tienne.  Tu fermes les yeux, retiens ton souffle. Je pars.


... Dans mes voyages a moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 11/06/2011


It's a kind of magic.
Age du personnage : 18 ans.
Nationalité: Serbe.
Relationship:

MessageSujet: Re: T'étais ou ? J'sais pas.   Ven 11 Juil - 20:03

your eyes, they did flutter again

Papa ne t'a jamais parlé de Zora.
Il aurait voulu, pourtant, te raconter l'étoile filante de tous ses voeux. Il aurait voulu, pourtant, te raconter. Il aurait voulu t'expliquer, Papa, qu'il regardait sa vie s'étouffer dans les derniers chuintements de ses mégots écrasés. Il aurait voulu t'expliquer, Papa, qu'il n'avait arrêté que pour Zora.
Qu'il n'avait essayé de sourire que pour elle.
Mais Nikola ne t'a jamais parlé de Zora.
Il ne t'a jamais dit qu'elle s'était tuée à rallumer les étoiles de ses yeux, et il ne t'a jamais murmuré qu'elles s'étaient éteintes à nouveau quand il avait appris. Parfois, Papa s'en allait, et il ne disait pas où il allait. Parfois, Papa s'en allait, et il revenait avec les yeux cernés et les joues rouges. Parfois, Papa s'en allait, et quand il revenait, il parlait de cette voix brisée qu'ont les gens qui pleurent. Papa ne t'a jamais raconté Zora. Pourtant, Zora, c'était un petit bout de monde, un grand bout de rêve.
Et la première fois qu'il avait été heureux.
Papa t'avait parlé de Balthazar, parfois, quand il demandait des nouvelles de Myrtille. Pas assez pour que tu comprennes, juste ce qu'il faut pour que tu sois perdu.

Juste ce qu'il faut pour que ton coeur se torde, juste ce qu'il faut pour que tu aies envie de hurler prends ma main. Peut-être de le murmurer, le chuchoter, le susurrer, le crier, peut-être simplement de lâcher ces mots-là. Dis, Ambroz, les étoiles de tes yeux vont-elles s'éteindre ?
Dis, Ambroz, les étoiles de tes yeux ne vont-elles pas seulement la couver depuis les cieux de ses autres horizons ?
Les étoiles de tes rêves se dessinent dans les rares sourires de Myrtille. Et le tien est doux, tendu timidement sur ton visage. Tu lui ressembles, à Papa, tu sais, Ambroz ? Prends ma main. Tu secoues doucement la tête. Un pas en avant, un pas en arrière. Bêtement, tu répètes. Tu n'es perdu que sans elle que ta magie ne peut ramener. Perdu que sans elle que tu ne peux pas retenir. Tu voudrais bien lui dire montre-moi tes rêves. Tu lui dirais même à l'oreille j'en ferai les miens. Et tu laisserais d'autres mots mourir dans ta gorge. Montre-moi ton ailleurs.
Tu n'es pas comme Papa.
Presque.

Alors tu attrapes sa main. Tu emmêles tes doigts et les siens. Et tu souris.

— Je viens avec toi.

Tu as l'air heureux, Ambroz.

Papa, il a réussi à avoir cet air-là pour Zora.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬▬▬▬▬▬▬
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: T'étais ou ? J'sais pas.   

Revenir en haut Aller en bas
 

T'étais ou ? J'sais pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: « WTF ? :: « Mini RP.-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit