AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 If I were a boy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▬▬▬▬▬▬▬

avatar

Messages : 807
Date d'inscription : 30/03/2011
Age : 28


It's a kind of magic.
Age du personnage : 19
Nationalité: Irish
Relationship:

MessageSujet: If I were a boy   Mer 24 Aoû - 21:47

Avant que les regards se lèvent
nous partirons vers l'océan

    Rowan, 17 ans.
Rowan MacNeil était de ces gens qui aiment prendre leur temps. Contrairement à ses frères ou à la majorité des PHY, il n'était pas hyperactif. Je vous entends déjà le comparer à son père, mais vous auriez tort. Rowan n’était pas lent. Rowan était patient. En particulier avec les femmes. En particulier avec une.

« Je suis là ma chériiiiie ! »


Et puis, Rowan était souriant, enjoué. Et aussi d’un romantisme exacerbé et limite arriéré. Parce que franchement. Qui envoyait encore des fleurs à l’ère du e-mail ? Quand on pouvait envoyer un bouquet électronique, on ne se cassait pas la tête à acheter de vraies plantes. Il faut trouver un vase, mettre de l’eau, ça dure trois jours et après c’est moche. Et puis même. Les fleurs électroniques, c’est plus rapide. Mais comme Rowan aimait prendre son temps, on va dire que le perdre chez un fleuriste, à trouver les bonnes fleurs, la bonne couleur et la bonne carte pour écrire un petit mot d’amour, ça lui faisait plaisir. Presque autant que de se tenir sous la fenêtre de sa duclinée et de jeter de petits cailloux contre la vitre. Rowan était patient et il savait qu’une femme pouvait mettre du temps à s’habiller – il avait quand même deux sœurs. Mais Rowan était aussi un grand excité de la vie, et ça il ne le tenait pas de son papa.

« Dépêches-toi ou je vais partir sans toi ! »

Il sautillait sous sa fenêtre, mais ça ce n'était pas de l'excitation. C'était le froid. Il avait neigé sur Aisling et le sol était recouvert d'une épaisse couche blanche glacée, assez haute pour lui arriver aux mollets, tandis qu'il se dandinait d'un pied à l'autre les mains dans les poches. Vu de loin, il devait avoir l'air ridicule, Rowan. Et je ne dis pas ça parce qu'il hurlait des mots doux sous la fenêtre d'une fille. Voyez un peu : ses cheveux roux sous un bonnet vert pomme à pompon, emmitouflé dans un manteau jaune canari plus grand que lui et les pieds enfoncés dans des bottes bizarres qui lui donnaient l'air d'un yéti. Rowan avait vraiment le chic pour se fringuer bizarrement, dans des couleurs souvent flashy et jamais accordées à l'héritage familial - je parle du gène roux. Rowan était quasiment connu pour ça, à Aisling. Pour son goût inadmissible en matière de vêtements, pour son sens inexistant de l'esthétique et pour sa "myopie légendaire" - myopie qui n'existait pas ; il avait une très bonne vue, même si on en doutait quand il débarquait dans ses polos couleur aubergine. C'était dommage, parce que Rowan avait du potentiel. En fait, Rowan était carrément canon. Sûrement pour ça qu'on lui pardonnait ses fautes de goûts, et que n'importe quelle fille qui se respecte aurait rougit plutôt qu'éclaté de rire en le voyant sous sa fenêtre. Même s'il portait un bonnet vert, une horrible veste jaune et qu'il s'agitait comme un crétin dans sa direction.

Malheureusement pour lui, la demoiselle qu'il courtisait n'était pas n'importe quelle fille. C'était peut-être pour ça qu'il s'acharnait. Les autres filles, en vérité, avaient rarement eu droit à de telles marques d'affection. Et puis, ça ne durait jamais bien longtemps. Quelques semaines tout au plus. Pour sa défense, précisons qu'elles essayaient toujours de le relooker, évidemment sans succès puisque Rowan ne se laissait pas faire. Allez savoir pourquoi. En tout cas, il s'enfuyait dès les premiers signes, qui prenaient souvent la forme d'une bête question, comme "et sinon, tu en as encore beaucoup, des pulls comme ça ?" Oui, il finissait par avoir l’habitude de fuir. Mais elle, c’était différent. Elle s'appelait Hassen, et il répétait à qui voulait l'entendre qu'elle était la femme de sa vie. Il aimait bien déclamer haut et fort son amour pour elle, dans des chansons ou des poèmes ridicules mais qui avaient au moins le mérite de la faire rire. Sans compter qu'il amusait la galerie, et ça lui plaisait, à Rowan, d'être le centre d'attention. Il n'était pas aussi exubérant que les jumeaux, nettement moins bruyant que la cadette et dix fois plus sage que toute la fratrie réunie, mais il aimait voler un peu d'attention, ça et là, de temps en temps.

« Avoue, tu adores me faire attendre » dit-il, trop bas cependant pour s'adresser à un autre que lui.

Percevant un mouvement à la fenêtre, il recula de quelques pas en direction de sa valise, posée plus loin. C'était la veille des vacances de Noël, et comme chaque année il s'était dépêché de préparer ses affaires pour attendre Hassen - ici ou à l'intérieur, ça n'avait pas d'importance. Tant qu'il pouvait faire le trajet avec elle. Il sourit. Il avait cet air un peu niais qu'on trouve chez les garçons amoureux, ou chez les enfants qui ouvrent leurs cadeaux de Noël. Ça revenait sûrement au même.

Rowan, son indécrottable théâtralité, ses pulls jaune canari et son sentimentalisme à deux balles.

I think I could understand, how it feels to love a girl
I swear I'd be a better man, if I were a boy.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

If I were a boy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: « WTF ? :: « Last & next generation. :: « Next Generation.-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit